Huile d’argan, précieuse et parfois frauduleuse

Suite de notre série d’articles sur les « vrai-faux » produits artisanaux. Après les herbes de Provence, le savon d’Alep et le miel, c’est au tour de l’huile d’argan.

Rédigé par Annabelle, le 20 Mar 2013, à 16 h 15 min

Huile d’argan, attention aux fraudes

Comment reconnaître une huile d’argan pure ?
Sachez tout d’abord qu’il existe deux types d’huile d’argan, selon que les amandons sont ou non torréfiés avant le pressage. Les amandons non torréfiés fournissent l’huile d’argan utilisée dans les cosmétiques entre autres pour ses vertus régénératrices et hydratantes. Les amandons torréfiés produisent l’huile d’argan alimentaire. Cette dernière est plus sombre et son goût plus prononcé.

Le lieu de production

UCFA_Handmade_RRGBLa majorité de la production d’huile d’argan est encadrée par des coopératives de femmes, portées par un programme oeuvrant à l’amélioration des conditions de travail des femmes en milieu rural. Ces coopératives sont parrainées par l’Agence de développement social (ADS) avec le soutien de l’Union européenne.

22 d’entre elles se sont regroupées sous l’UCFA, l’Union des Coopératives des Femmes pour la production et la commercialisation de l’huile d’Argane au Maroc. Elles englobent toute l’arganeraie qui s’étend sur Agadir – Idaoutanan, Tiznit, Taroudant, Chtouka Ait Baha et Essaouira. 10 000 femmes y adhèrent.
Lorsque vous achetez un flacon d’huile d’argan, lisez bien l’étiquette et vérifiez si le produit a été fabriqué par l’une de ces coopératives.

  • La liste est disponible sur le site de l’UCFA : www.cooperative-argane.com

Attention aux fausses coopératives ! Les coopératives de production d’huile d’argan doivent obtenir un agrément de la part de du ministère de l’agriculture marocain. L’agrément obtenu, elles peuvent bénéficier d’aides. Et c’est bien pour cette raison que certaines sociétés privées se font passer pour des coopératives afin de toucher elles aussi cette aide, de manière frauduleuse.

AMOGHA et IGP

En 2008 a été créée l’AMIGHA – l’Association Marocaine de l’indication géographique de l’huile d’Argane – dont l’objectif est d’obtenir une IGP pour l’huile d’Argane.
L’IGP est l’assurance pour le consommateur de l’origine du produit, de sa traçabilité et de sa qualité. L’appellation protège également les producteurs contre les nombreuses usurpations et contrefaçons.

  • Plus d’infos : argane-igp.org

Couleur, odeur et texture

huile d'arganEn cosmétique, l’huile d’argan dégage un parfum subtil. Si l’odeur est forte, il y a des chances pour que l’huile soit oxydée, traduisant une mauvaise méthode de fabrication et/ou une mauvaise conservation. Sa couleur est jaune clair.
Par contre en cuisine, la couleur de l’huile d’argan est plus foncée. Egalement, son parfum est plus fort. Il évoque clairement la noisette grillée.

  • Testez l’huile d’argan sur votre peau : elle doit pénétrer très rapidement. Après application, la peau ne brille pas.

*

> suite : que valent les cosmétiques à l’huile d’argan ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis