Gagnez en efficacité avec le ‘Mind Mapping’

Il existe une technique à la portée de tous pour gagner en temps et en efficacité au travail comme à la maison : c’est le ‘Mind Mapping’ , littéralement carte mentale. Cet outil puissant permet de représenter visuellement le fonctionnement de la pensée et de suivre son cheminement par associations. Bref, une manière ludique et efficace de disposer de données triées et traitées, donc facilement exploitables, pour organiser ses idées, ses projets, ses listes de courses ou de choses à faire, etc.

Rédigé par Séverine Bascot, le 22 Sep 2016, à 7 h 48 min

Outil pédagogique, d’organisation et d’accompagnement de projets, le mind mapping, appelé aussi carte heuristique ou carte mentale en français, permet de gagner du temps non seulement dans la vie professionnelle mais aussi personnelle. Elle permet d’en faire moins, de ne pas perdre de temps pour des futilités et ainsi de libérer de l’espace (disponibilité temporelle et cérébrale) pour des choses importantes : une bonne manière de gérer et respecter son temps et celui des autres.

Mind Mapping : des cartes mentales ludiques pour mieux gérer son temps

Le mind mapping est une méthode visuelle d’organisation des idées à l’aide d’un graphique arborescent. Le concept a été inventé dans les années 1970 par Tony Buzan, un psychologue anglais qui, alors qu’il cherchait à se documenter sur la manière d’utiliser le cerveau, ne dénicha rien d’autre que des ouvrages médicaux. Pourtant, il ne souhaitait pas opérer le cerveau mais plutôt comprendre les mécanismes de métacognition. Il commença dès lors, à s’intéresser aux techniques de mémorisation, et de créativité, ainsi qu’à la lecture rapide. Cette approche n’est pas nouvelle,- on en retrouve des prémices dès le 3e siècle.

Aujourd’hui de nombreux logiciels (gratuits ou non) aident à organiser des cartes heuristiques personnalisées.

Comment réaliser une mind map ?

Le mind mapping répond à certaines règles simples.

  • Placer le coeur contenant le thème de la carte au centre d’une feuille en position paysage.
  • Utiliser sept branches, neuf au maximum, pour noter les idées principales. Sur chacune d’entre elles, inscrire un mot-clé se référant au thème principal.
  • Choisir des mots-clés pertinents : ne pas reporter de phrases mais synthétiser les idées ou les concepts dans le but de gagner de la place et de favoriser les associations d’idées.
  • Se servir de couleurs (une par branche) pour regrouper les informations et faciliter la lisibilité.
  • Utiliser des images : concentrés d’informations, elles aident aussi à véhiculer plus facilement les émotions (comme les émoticônes des messageries électroniques).
  • Baliser sa pensée à l’aide de pictogrammes : points d’exclamations ou d’interrogation, flèches, etc., marquent l’attention sur des actions particulières à prendre.
  • Connecter ses idées entre elles à l’aide de liens graphiques.
mind map, carte heuristique, carte mentale, réalisation

Les grandes règles du ‘mind-mapping’ expliquées visuellement © jean-louis Zimmermann Flickr

Qu’attendre du mind mapping ?

Notre cerveau est constitué de deux hémisphères : le gauche pour la parole, la logique, les nombres, etc., et le droit, plus tourné vers la musique et les émotions, pour résumer de manière simpliste. Créer une carte mentale, c’est faire appel à ces deux parties simultanément.

Les informations d’une carte s’inscrivent dans un espace géographique. D’autre part, elles sont classées de manière hiérarchique ou associative. Des images et des couleurs, plus faciles à retenir que le texte, complètent l’impact visuel. Ainsi, pratiquer le mind mapping, permet aussi d’exercer sa mémoire.

Dans le processus de mise en page, la carte heuristique fait appel à la créativité. Au fil du temps et de la pratique, on affine les champs sémantiques en quête de mots-clés, le vocabulaire s’enrichit et l’expression orale s’en trouve plus fluide.

Parallèlement, le brainstorming nécessaire à l’établissement des hiérarchies, au choix des images et des diverses « icônes de signalisation » (comme les couleurs, les pictogrammes ou les liens graphiques), stimule la pensée créative, le cerveau étant utilisé dans son entier. Il est plus simple de prendre du recul, de laisser l’inconscient s’exprimer. Peu à peu, on prend du plaisir à connecter les idées et à découvrir des patterns.

mind mapping, exemple, synthèse

Exemple de mind mapping : comment créer une mind-map © jean-louis Zimmermann
Flickr

Le mind mapping apporte sans aucun doute une aide précieuse pour organiser ses idées, ses notes, ses projets, ses cours, son agenda. Comme toute activité nouvelle, cela demande un peu d’entraînement au début : essayer, tâtonner, instaurer ses propres codes et son répertoire, analyser, et recommencer jusqu’à ce que des automatismes s’ancrent dans le cerveau et que les déclics se produisent. Le mind mapping est là pour nous aider à mieux gérer un bien précieux : le temps… Un excellent moyen de libérer son potentiel : le jeu en vaut donc la chandelle ! Alors à vos crayons, restez zen et laissez aller votre créativité !

Illustration bannière : Exemple de mind-mapping très créatif et abouti – © jean-louis Zimmermann Flickr

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis