Pendant les frimas, misez sur les huiles essentielles anti-froid

Rédigé par Véronique Desarzens, le 14 Oct 2015, à 18 h 15 min

Prévention ou traitement des affections respiratoires, que ce soit pour stimuler votre organisme ou en finir plus rapidement avec un mauvais coup de froid, certaines huiles essentielles se révèlent de précieuses aides.

Utilisez les huiles essentielles dès les frimas

En plus des synergies, prêtes à l’emploi, que vous trouverez en officines, quelques propositions pour décliner facilement leurs vertus anti-frimas.

Numéro 1 en cas de refroidissement, l’essence de citron aide à lutter contre les infections tout en renforçant les défenses naturelles de l’organisme. Du simple rhume au début de grippe, profitez de ses bienfaits avec cette huile de massage :

  • Versez 30 gouttes d’essence de citron dans 100 mL d’huile végétale, par exemple d’amande ou de tournesol.
  • Prenez ensuite une douche ou un bain chaud, séchez-vous bien.
  • En sortant, massez-vous les jambes, les bras et la poitrine avec cette huile. Couvrez-vous bien, et allez vous coucher.

Un grand classique : l’eucalyptus radiata. Tant que les virus guettent, frictionnez-vous chaque jour la poitrine et le dos avec 4 à 6 gouttes.

Et s’il est déjà trop tard, il est aussi très efficace pour enrayer rapidement une affection qui vient de commencer. Pensez-y aussi sous forme d’inhalations pour soulager grippe et bronchite.

Une autre suggestion ? Versez 20 gouttes d’huile essentielle de ravensare, qui a entre autres qualités celle de protéger des refroidissements, et 15 gouttes d’huile essentielle de lavandin dans 50 ml d’huile d’amande douce.

Mélangez bien le tout, et frictionnez votre poitrine et celle de vos enfants avec cette préparation.

Stimulez le système immunitaire

Très intéressante aussi, l’huile essentielle de tea tree, ou melaleuca alternifolia, est anti-infectieuse et stimulante du système immunitaire.

À raison de quelques gouttes diluées dans une base neutre ou une huile végétale, vous l’apprécierez en inhalations, mais aussi en bain pour dégager vos bronches ou guérir plus rapidement une grippe, en friction dans la région des poumons, ou encore à titre de prévention, en massage sur tout le corps ou sur les zones réflexes.

Quant au romarin, son huile est vraiment essentielle pour les voies respiratoires. Refroidissement ou bronchite, profitez de ses bienfaits en inhalations !

huiles essentielles frimas rhume

Dès les frimas, on pense à nouveau aux inhalations © Shutterstock

Vos autres grandes alliées pour les mois en « r » : la myrte, anti-infectieuse, le cajeput , expectorant, ou encore, si vous souffrez de toux douloureuses, le benjoin et le santal, pour leurs vertus calmantes : dans ce cas, frictionnez les bronches avec 5 gouttes de l’une ou l’autre diluées dans une cuillère à café d’huile végétale.

Attention…

Deux conditions pour réellement profiter sans danger de ces conseils : ne pas être enceinte, et respecter les dosages proposés. Plus une : diluez toujours l’huile essentielle dans une base neutre ! En cas de doute, votre droguiste ou votre pharmacien vous renseignera volontiers !

Et pour terminer tout en douceur, joignez l’utile à l’agréable avec un bain très relaxant qui aide, lui aussi, à prévenir les refroidissements : versez une quinzaine de gouttes d’huile essentielle de lavande dans un peu de savon liquide neutre, placez sous le robinet de la baignoire et faites couler un bain chaud. Profitez une vingtaine de minutes de ses effets relaxants, et, pour les prolonger, installez-vous douillettement et reposez-vous ensuite un moment.

Illustration bannière : Les huiles essentielles sont de bons alliés dès les frimas © Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

2 commentaires Donnez votre avis
  1. On trouve en pharmacie un mélange d’huiles essentielles appelé “Gouttes aux essences” qui contient de l’huile essentielle de menthe, girofle, thym,lavande,et cannelle dans de l’alcool: à prendre dès le premier frisson, ou nez qui coule, ou mal de gorge (25 gouttes dans de l’eau) pendant quelques jours: ça doit faire plus de 10 ans que je n’ai pas pris un antibiotique, alors que j’étais fragile, sujette aux bronchites tous les hivers. Vraiment, je recommande ce médicament autour de moi et ça marche bien!

    • Bonjour liizab,
      Pourriez-vous me donner la marque ou le nom du labo pour ce mélange?

Moi aussi je donne mon avis