Les 5 règles du bio sportif

Une bonne résolution à tenir en tout temps est de conserver une activité sportive, malgré un rythme de vie infernal. Mais qu’est-ce qu’être bio et sportif à la fois. Voici les règles du bio sportif.

Rédigé par Stephen Boucher, le 5 Mar 2016, à 21 h 25 min

Sport, bon pour la santé et pour l’environnement ?

Message matraqué depuis plusieurs années : pour être en bonne santé, il faut faire du sport. Car côté santé, le sport n’a que des avantages s’il est pratiqué dans les bonnes conditions. Il permet de rester en bonne forme physique et préserve de certaines maladies, notamment cardiaques. De plus, pratiquer une activité sportive régulière, c’est aussi se donner les moyens de mieux vieillir, en conservant une autonomie complète le plus longtemps possible.

Faire du sport permet également une bonne santé mentale. Mens sano in corpore sano… Eh oui, les endorphines sécrétées lors de la pratique d’une activité physique permettent d’enrayer les émotions négatives. C’est prouvé scientifiquement, le sport est une arme redoutable contre la dépression.

De plus, à l’heure où nous sommes tous, pour la plupart, sédentaires, faire du sport permet de garder la ligne et lutte contre l’obésité. C’est aussi très bon pour le coeur, le stimulant et cela permet de diminuer le taux de cholestérol dans le sang.

Des sports plus polluants que d’autres

Ski, sport mécanique et golf sont trois sports extrêmement polluants. À cause des téléskis, des pistes et des canons à neige, le ski nuit à la faune et la flore et consomme trop d’eau et d’électricité.

Les sports mécaniques, en nécessitant la construction de circuits et la consommation de carburants, polluent et nuisent également à la faune et flore. De son côté, le golf utilise généralement de l’engrais et des pesticides ainsi que beaucoup d’eau d’arrosage pour maintenir le green dans le meilleur état possible, ce qui nuit gravement aux nappes phréatiques tout en gaspillant.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à la Fondation européenne pour le Climat (European Climate Foundation), où il était responsable des...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. « La rentrée approche dangereusement  » je crains même qu’on se la prenne dans la figure. Y a plus de freins ? Souvent Noël approche à grand pas, mais en cette fin août, Noël avance avec les mêmes pas, un jour par jour, ça se rapproche.
    J’ai vu des gens se garer à un endroit interdit mais juste en face d’une salle de sport, ça fait moins à marcher car marcher n’est pas un sport d’après un ancien collègue ! Dans le désert des Agriates en Corse, les 12km de piste pour atteindre la mer, je les fais en 2h. Ben, si, c’est du sport, de marcher ! (et faut revenir ensuite)

  2. Marche en montagne au moins une fois par semaine avec un dénivelé moyen (500/600m), les déplacements courts faits à vélo, gym et stretching 2 fois par semaine ainsi qu’une alimentation peu carnée et peu de laitages et bien sûr fruits et légumes à foison (fruits le matin assortis d’une cuiller d’huile de noix et de citron sans sucre !) suffisent pour avoir et la ligne et la santé, pourquoi s’en priver !! à bon entendeur …

  3. Cet article rappelle quelques principes très justes et basiques, qui pourtant semblent ne pas avoir été assimilés par tous…
    Juste à titre d’illustration, dans ma ville c’est bientôt le traditionnel Forum des sports annuel, à cette occasion chaque année tout le quartier est saturé de bagnoles, garées partout et n’importe où. Les résidents de la ville qui viennent s’inscrire ou s’informer sur les activités sportives de la ville y viennent massivement en bagnole… Inutile d’ajouter qu’ils vont ensuite rejoindre le lieu de leur activité en bagnole tout au long de l’année. Alors il ne faut pas attendre une bio-attitude de la part de gens qui partent sur ces bases-là…
    Quant à l’alimentation des sportifs, elle n’est généralement pas plus exemplaire que celle de la plupart des sédentaires (et cela est illustré par les blessures à répétition) : aussi carnée, aussi lactée, aussi malsaine de façon générale. Bref, tout est à l’avenant, il ne faut pas s’illusionner.

Moi aussi je donne mon avis