L’eau de javel, l’eau qui désinfecte… à mort

L’eau de javel, c’est l’élément ménager que tout le monde connaît pour frotter, récurer et désinfecter. Son action blanchissante et désinfectante l’a imposée dans les foyers français. Pour autant, avis aux amateurs qui utilisent l’eau de Javel pour désinfecter à plein tube : une désinfection n’est justifiée que si un risque viral ou bactériologique important est avéré. Et les critiques se multiplient contre son caractère nocif à l’environnement et à la santé. Préférez-lui les alternatives naturelles.

Rédigé par Eva Souto, le 7 Feb 2016, à 20 h 30 min

L’eau de Javel, un désinfectant et agent blanchissant hors pair

Nous côtoyons chaque jour des micro-organismes pathogènes. Or, il est nécessaire que ces derniers restent à un niveau acceptable pour l’homme.

Utiliser l’eau de Javel, comme agent désinfectant, permet d’éviter un développement nocif des micro-organismes dans notre environnement. Cette affirmation est encore plus juste lors de risques d’épidémie, ou lors de pandémie.

Ainsi, l’eau de Javel, à laquelle aucun micro-organisme connu ne résisterait, est très utilisée, notamment dans les centres hospitaliers ou dans la restauration collective.

eau de javel bacteries

En milieu médical, elle sert à nettoyer et rincer le matériel médical (instruments médicaux…) et à la désinfection des lavabos, éviers, WC et autres siphons. Pour la restauration collective, elle est utilisée pour le nettoyage des locaux, mobiliers et sanitaires, mais aussi pour le rinçage des crudités, légumes ou encore salades.

L’eau de Javel est appréciée pour ses vertus blanchissantes

Ajouté à cela, le caractère blanchissant du produit. En effet, l’eau de Javel agit sur les taches en les transformant en matières incolores entraînées par le rinçage si elles sont à la surface du linge ou des meubles. Parfois, plus difficilement, si elles se trouvent à l’intérieur des matériaux. En général, les concentrations nécessaires pour que l’action soit efficace sont plus élevées que pour la désinfection, quelques centaines de mg/l seulement.

Car en effet, l’action détachante ou blanchissante doit détruire des molécules plus stables. Ainsi, l’eau de Javel trouve une efficacité particulière sur les taches oxydables telles que le vin, le café, le thé, sur les taches protéiniques comme le sang ou les sauces et enfin, sur les taches colorées de fruits. Mais tant de vertus ne cacheraient-elles pas de sérieux défauts de l’eau de Javel ?

L’eau de Javel, un produit nocif pour l’environnement et pour la santé

C’est écrit sur l’emballage et ça saute aux yeux : l’eau de Javel est un produit toxique.

Toxique Elle peut par exemple provoquer, au contact, des brûlures sur la peau ou aux yeux. Ses émanations peuvent également susciter des maux de tête ou des nausées.

Qui plus est, l’eau de Javel ne contient aucun tensio-actif, ce qui veut dire qu’elle ne nettoie pas. Elle désinfecte et décolore, comme nous l’avons souligné, mais utilisée comme détergent sur une surface très sale, elle ne sert à rien.

Ainsi, il faut limiter sa consommation du liquide, dont l’inhalation ou le contact avec la peau peuvent être dangereux.

Eau de javel : le saviez-vous ?

Plus d’un quart des intoxications à domicile est dû à des produits d’entretien, parmi lesquels l’eau de Javel représente à elle seule 40 % des accidents.

Et ce n’est pas le seul aspect contrariant : en effet, utiliser de l’eau de Javel est néfaste pour l’environnement

L’eau de Javel contient du chlore, qui, libéré tout au long de la production, de l’utilisation puis de son rejet avec les eaux domestiques, peut être très préjudiciable à l’environnement. Une fois dans l’air, le chlore peut s’associer avec d’autres molécules organiques et se convertir par exemple en organochlorés, particulièrement toxiques et persistants dans notre environnement.

Enfin, astiquer et briquer sans cesse avec de l’eau de Javel, peut perturber l’équilibre bactérien des habitations. En l’utilisant de manière excessive, le développement et la résistance de certains germes pathogènes peut s’intensifier dans nos environnements. En particulier, l’eau de Javel est à bannir lorsque l’on possède une fosse septique.

En effet, cette dernière a besoin de recevoir régulièrement des bactéries pour bien fonctionner. Au contraire, il est préconisé d’utiliser des activateurs de bactéries, afin que la fosse ne se bouche pas et puisse perdurer, tout en assurant la destruction des matières qu’elle reçoit. Alors, existe-t-il des alternatives moins nocives pour l’environnement et la santé ?

Lire page suivante : les alternatives naturelles à l’eau de Javel
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

29 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour saviez-vous que l’eau de javel est utilisée comme un antiseptique dans certaines structure de santé? Aider moi a comprendre pourquoi est elle utilisée pour ce cas.

Moi aussi je donne mon avis