Que faire des déchets verts si on ne peut pas les brûler

Les déchets verts au jardin et au potager se font discrets pendant la basse saison mais deviennent rapidement très volumineux surtout quand il pleut durant la belle saison. Pas d’inquiétude, rien ne se perd, tout se transforme, surtout au jardin.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 30 Jul 2020, à 18 h 05 min

Les déchets verts représentent souvent une problématique pour les propriétaires de jardin qui souhaitent surtout et avant tout s’en débarrasser. Pourtant il est tout à fait possible de les transformer en ressource avec un peu d’imagination… Et surtout en suivant quelques conseils de votre site préféré.

Brûler des déchets verts : rappel de la législation

Il est interdit de brûler ses déchets verts ou de les incinérer avec un incinérateur de jardin. Au demeurant, il est aussi interdit de vendre ou de prêter des incinérateurs de jardin.

Dans des cas très spécifiques, il peut y avoir des dérogations notamment dans le cadre de la lutte contre les feux de forêt, mais sinon cette pratique est totalement proscrite.

brûler des déchets verts

Brûler des déchets verts est interdit par la loi © egschiller

Dans un contexte de lutte contre le réchauffement climatique et contre la pollution de l’air, c’est aussi une question de bon sens. Les seules usines d’incinération largement équipées de filtres et autres protocoles peinent à être efficaces, alors imaginez dans un champ !

Que faire des déchets verts pour les transformer en ressources au jardin ?

Brûler les déchets verts pour s’en débarrasser est donc puni pas la loi et passible d’une amende de 450 euros… L’autre réflexe consiste à les emmener en déchetterie, mais quelle idée saugrenue quand on a appris comment les valoriser !

Broyer ses déchets verts pour pailler

Commençons par le plus évident, le broyage. Pourquoi évident me direz-vous ? Simplement pour une question de place : une fois broyés, vos végétaux feront moins les malins à squatter les trois quarts du fond de votre jardin.

Les végétaux ainsi broyés deviennent une ressource qui commence à valoir de l’or. D’une part, ils constituent l’un des meilleurs paillages de longue durée (dynamisant vos haies, vos rosiers, vos fruits rouges comme aucun engrais ne saurait le faire). D’autre part, ils deviennent ainsi plus aisément compostables et stockables.

Les déchets verts broyés peuvent aussi avoir un côté très esthétique si vous les utilisez par exemple, pour recouvrir vos allées de cheminement. En plus, avec vos passages réguliers par-dessus, inutile d’imaginer devoir encore désherber vos allées par après.

Le problème du broyage résidant souvent dans le matériel, à savoir la broyeuse, n’hésitez pas à vous mettre à plusieurs pour acheter un broyeur ou à vous renseigner dans les magasins de location qui en sont de plus en plus équipés.

Compostez les déchets verts

Si vous avez la possibilité d’en broyer une partie pour limiter le volume, rien ne vous empêche aussi de composter une partie de ces déchets verts.

déchets verts

Une bonne part des déchets verts peuvent être facilement compostés © Markus_272

Il faut avoir suffisamment de place pour cela, mais le compost qui en ressortira sera très riche en humus ! Attention : ce type de compost a également besoin de plus de temps et il faut bien veiller à ne pas y mettre que des branchages ; les autres déchets verts comme les feuilles ou la tonte sont parfaits pour cela.

Avec un peu de chance et si vous y laissez des branchages, vous attirerez aussi plus de biodiversité dans votre jardin comme par exemple avec des Cétoines dorées qui ont besoin de bois dans le compost pour s’épanouir.

Réaliser une butte de culture avec les déchets verts

C’est à ce moment-là que les permaculteurs de tous bords lancent à l’unisson un « haaaaaa, enfin ! En troisième position c’est abusé »… Et ils n’ont pas tout à fait tort.

La technique de butte de culture en lasagne est un moyen idéal pour transformer vos déchets verts en un lieu de plantation hors norme et hyper dynamique. La technique se vaut d’autant mieux sur des sols pauvres ou abandonnés depuis longtemps.
Le seul hic à cette utilisation de vos déchets verts c’est que vous risquez de manquer de matière… Si si, c’est possible !

Utilisation des déchets verts – mise en garde

Toutes les plantes ne peuvent pas être utilisées pour tout et n’importe quoi dans votre jardin pour la simple et bonne raison qu’elles ne sont pas toutes du coin.
L’exemple le plus frappant est le thuya qui devrait tout simplement être interdit, car il pose un réel problème de retraitement en France. En effet, le thuya ne se décompose pas sous nos latitudes et il inhibe la vie du sol. Pratique pour avoir des allées mortes et brunes, bien moins pour un jardin plein de vie !

Favoriser la biodiversité avec les déchets verts

On ne va pas vous expliquer ici ce qu’est un hôtel à insectes, vous êtes sûrement déjà au courant. Et vous avez aussi à l’esprit qu’il faut tout de même pas mal d’informations pour savoir quels insectes sont attirés par quoi, comment et quand…

Par contre, vous êtes vous déjà mis à la place d’un hérisson ou d’un orvet ? Vous devriez ! Les déchets verts sont pour eux une véritable aubaine de trouver refuge pendant la saison, durant la période de reproduction et même tout au long de l’hiver.

déchets verts

Une belle ‘colonne’ de déchets verts qui fera un bel hôtel à orvet avec le temps © forestpath

Placez vos déchets verts en tout genre (tontes, feuilles, etc.) en première couche sur le sol en en réservant un peu. Disposez environ un mètre de branchages par-dessus que vous recouvrez ensuite de tout ce qu’il vous reste de déchets du jardin.
Finissez avec un glaçage composé de tout ce qu’il vous reste de branchages aussi haut qu’il le faudra et le tour est joué : un abri à hérisson et un coin secret pour orvets sont nés dans votre jardin.

Réaliser une palissade avec ses déchets verts

L’idée n’est pas là de faire une montagne de déchets en tous genres pour ne plus voir vos voisins – même si l’idée peut être tentante dans certains cas…

Pour réaliser une palissade, il faut surtout que vous ayez une bonne part de branchages et donc de chutes de tailles pour la réaliser.

La technique est toute simple et consiste à réaliser un tressage de tous vos branchages entre des poteaux qui peuvent eux-mêmes êtres constitués par de grosses sections d’arbres que vous avez dû tailler. L’idéal, pour penser à long terme la gestion de vos déchets verts, est de faire deux tressages pour mettre les autres déchets verts au milieu.

Selon les moments où vous réaliserez vos tailles, il est même tout à fait possible que votre tressage prenne vie. Si ce n’est pas le cas, ne vous détrompez pas sur votre travail : vous avez réalisé une bombe à biodiversité incroyable.
La technique se développe de plus en plus dans la mesure où, en vieillissant, ce type d’ouvrage attire des oiseaux porteurs de graines qui finiront par s’épanouir dans des structures 100 % naturelles et 100 % locales !

Illustration bannière : Les déchets verts au jardin, une ressource plus qu’un déchet © Alseenrodelap.nl – Elco
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis