Astuces naturelles contre la mousse : les bonnes et mauvaises méthodes

Rédigé par Mark, le 25 Jun 2015, à 8 h 59 min

La méthode conseillée #1 : travailler le pH du sol contre la mousse

Pour éliminer la mousse, ou du moins éviter qu’elle ne prolifère trop, il vous faut mieux connaître votre sol pour comprendre pourquoi la mousse s’y plaît tant. Pour bien faire, essayer de connaître le pH du sol. Un sol acide est particulièrement apprécié des fougères mais également des mousses.

contre mousse jardin bio naturellement conseils méthodes

Mousse dans la forêt © Shutterstock

Plusieurs solutions s’offrent alors à vous : si un sol acide vous convient pour les cultures, parce qu’il sera une bonne chose pour les plantes que vous souhaitez faire pousser, le risque de voir de la mousse apparaître sera plus grand. Si un sol acide n’est pas particulièrement nécessaire, on peut alors apporter un amendement de chaux ou de cendres de cheminée pour augmenter le pH. La pelouse apprécie d’ailleurs la potasse présente dans les cendres.

La méthode conseillée #2 : un sol bien nourri et drainé contre la mousse au jardin

Si la mousse aime l’eau, elle s’accommode également d’un sol pauvre, lequel ne sera à l’inverse pas bon pour la pelouse.

contre mousse jardin bio naturellement conseils méthodes

La mousse pousse naturellement un peu partout dans la nature, notamment sur les arbres © Shutterstock

On va donc nourrir le sol pour que le gazon soit en pleine santé. N’hésitez pas à ajouter du compost et des amendements riches en azote et en minéraux – potassium et phosphore en tête -, le tout bio.

Aérez la pelouse et le sol contre la mousse

Si le sol est lourd, on va alors le drainer, voire ajouter du sable. Une à plusieurs fois par an, on va scarifier la pelouse pour éliminer les rhizomes superficiels et aérer le sol avec des chaussures adaptées ou un perforateur à gazon.

En dernier recours : réconciliez-vous avec la mousse !

Des usages même dans la maison

Dans le passé, on a utilisé la mousse pour isoler ou remplir des matelas, là où on utilise à présent plus volontiers des mousses synthétiques ou d’autres matériaux plus adaptés. On continue néanmoins à utiliser aujourd’hui la mousse pour certains usages, tablant en particulier sur ses propriétés de ramification et d’adaptation aux espèces, par exemple pour fixer les dunes ou assainir les marais pollués. Cela ne vous concernera pas forcément au jardin, sauf toutefois si vous possédez un bassin.

contre mousse jardin bio naturellement conseils méthodes

Mousse © Shutterstock

Pensez-y aussi : acceptez aussi la mousse au jardin

Comme vous l’aurez compris, il est difficile d’éliminer complètement la mousse, vu qu’elle peut facilement pousser au jardin. La mousse trouve d’ailleurs une utilité concrète au jardin bio donc évitez de la détruire complètement : elle participe à l’équilibre du jardin.

La mousse va être utile pour les papillons de nuit, pour construire les nids ou abriter la nourriture des oiseaux. Dans un bassin, une mare, un cours d’eau, elle va accumuler la pollution et libérer une eau propre. Dans les zones sèches comme la toundra, elle va également avoir son utilité après un incendie et participer à la résilience écologique des écosystèmes.

contre mousse jardin bio naturellement conseils méthodes

La mousse participe à l’équilibre de la nature, il ne faut donc pas l’éliminer totalement © Shutterstock

Dans certains cas, la mousse va se dégrader en humus puis en tourbe.

Gardez un coin de mousse

On vous conseille donc pour toutes ces raisons de ne pas chercher à enlever toute la mousse. Retirez-la quand elle est réellement gênante pour votre terrain mais essayez de préserver un coin, peut-être avec d’autres plantes, une sorte d’îlot de nature en friche, pour aider la biodiversité. Oiseaux et insectes auront ainsi leur coin de nature préservé.

Et pour l’éliminer dans les autres parties de votre pelouse, voici 4 méthodes analysées pour leurs mérites et inconvénients.

Des usages pour la mousse au jardin

Vous pouvez vous-même utiliser la mousse dans votre jardin. Plutôt que de chercher à la supprimer, on peut la favoriser et en faire un tapis ornemental : il n’est pas nécessaire de le tondre, et en général les mauvaises herbes ne cherchent pas à s’y introduire. On peut également utiliser la mousse dans le compost.

illustration : Mousse dans la nature près du village écossas de Killin © Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis