5 conseils pour éviter le pipi au lit

Que votre enfant fasse pipi au lit avant 5 ans, c’est tout à fait normal. Toutefois, l’énurésie est un trouble fréquent chez les enfants, qui peut être une source de malaises. Il existe pourtant des solutions simples et naturelles pour soigner ce trouble.

Rédigé par Pauline Petit, le 23 May 2020, à 16 h 10 min

Avant l’âge de trois ans, les enfants ne contrôlent pas leur sphincter et ne peuvent donc pas maîtriser parfaitement le moment où ils vont ou non uriner, y compris la nuit, avec le risque de pipi au lit. Au-delà de cinq ans, si le phénomène persiste de manière récurrente, il peut s’agir d’un trouble. C’est ce qu’on appelle l’énurésie.

Votre enfant mouille son lit : que faire ?

L’énurésie n’est pas si rare chez les enfants puisqu’elle concerne environ 10 % des enfants de cinq à huit ans, et même 1 à 2 % des jeunes jusque quinze ans. Elle peut être continue, ou se déclencher après une période de propreté, en général après un choc émotionnel, un épisode de stress ou un trouble affectif.

Il peut s’agir d’un déménagement, de l’arrivée d’un deuxième enfant ou d’un divorce. L’énurésie peut être aussi provenir d’un problème physique tel que malformation de la vessie, infection urinaire à répétition ou trouble hormonal.

C’est entre 2 et 5 ans, que les enfants deviennent propres la nuit  © Mama Belle and the kids

L’énurésie est souvent héréditaire : un enfant aura plus de risques de souffrir d’énurésie si l’un des deux parents en a été atteint durant son enfance.

Certaines causes de l’énurésie nécessitent un suivi médical ou psychologique particulier.  Toutefois, il s’agit la plupart du temps d’un phénomène bénin et passager, qu’il est possible de traiter tout à fait naturellement. Voici cinq conseils pour éviter à votre enfant de faire pipi au lit.

De l’eau toute la journée, moins le soir pour éviter le pipi au lit

Il est nécessaire que votre enfant boive régulièrement toute la journée pour éviter qu’il ait soif le soir. Il est important qu’il boive de l’eau et non des boissons gazeuses ou sucrées. Évitez que votre enfant ne boive deux à trois heures avant de se coucher. Bien sûr, s’il a soif, on ne va pas le priver de boisson, mais une hydratation régulière toute la journée permettra d’éviter qu’il boive trop au coucher.

On peut lui rappeler d’aller aux toilettes avant d’aller au lit et de bien vider sa vessie.

Responsabilisation et estime de soi

Il est essentiel de ne pas rabaisser son enfant en lui assénant que faire pipi au lit n’est plus de son âge. Lui aussi en souffre et il est donc important de l’impliquer dans le traitement contre ce trouble. Plusieurs solutions sont possibles selon l’âge de l’enfant :

  • Les couches sont à éviter. Elles vont déresponsabiliser l’enfant et ne pas instaurer un réflexe de réveil lorsqu’il sentira le besoin d’uriner. On peut les garder s’il va dormir chez un ami ou en colonie de vacances pour éviter ces accidents en dehors de chez soi.
  • Une « thérapie par la motivation » est possible en mettant en place par exemple une « météo du pipi » : on fait dessiner tous les jours à l’enfant un soleil ou un nuage sur un calendrier, selon qu’il y ait eu ou non pipi au lit. Votre enfant sera motivé par le fait d’obtenir plus de soleils et moins de nuages.
  • Pour les plus grands, on peut aussi le responsabiliser en le faisant participer au lavage du pyjama et des draps le lendemain matin.

Ne pas oublier d’aller faire pipi avant de se coucher ! © Monkey Business Images

Pouvoir se réveiller à temps

Il est important que l’enfant se réveille lorsqu’il commence à sentir l’envie d’uriner. Pour cela, il faut favoriser un sommeil stable et régulier, et ne pas le faire dormir trop tard. On peut installer une petite veilleuse dans la chambre pour aider l’enfant à se réveiller. Si les toilettes sont loin, on peut mettre un pot non loin du lit.

En revanche, on ne réveille pas son enfant toutes les 2 à 3 heures pour qu’il aille uriner : ce genre de comportement peut favoriser des troubles du sommeil plus graves.

Il existe des alarmes spécifiques pour réveiller l’enfant lorsqu’il commence à faire pipi. Elles portent le doux nom de « Stop pipi » et se déclenchent lors des premières gouttes dans le slip. Elles peuvent aider l’enfant à se réveiller au moment fatidique.

Lire la suite : Les remèdes anti pipi au lit

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    une des solutions qui est très peu mise en avant sur le marché français est l’alarme nocturne qui permet de détecter immédiatement la fuite chez la personne concernée, enfant ou adulte. Cette alarme présente un taux de réussite de plus de 70%, est utilisée depuis près de 30 ans et n’a aucun effet secondaire sur la santé. Il suffit d’essayer une bonne alarme pour voir si cela fonctionne. Il y en a une qui est vraiment bien sur le site enuresie.net. Je la conseille fortement en tant qu’adulte ayant eu ce problème.

  2. J’ai 18ans mais je fais pipi au lit

  3. J’ai 14 ans et je fais encore pipi au lit.
    C’est dur á supporté chez moi.

  4. le pipi est souvent lié à la consommation de trop d eau tard dans la nuit.

  5. S’il vs plait aider ns le remede pour ca

  6. Au je suis âgé de 29ans et je fais encore pipi au lit

    • je sui agee de 13 ans

  7. je pance le pipi au lit es-tin maladit par ce que par fois on samt lenvie d’uruner main pour se reveille on naprobleme souvant on ce dit que c’est quan on boir bokour deau que on fait pipi souvant on ce dit aussi que c’est quan on mange bokour que on fait pipi parcontre ces le cesvaux qui nous tronpe

Moi aussi je donne mon avis