Les bons gestes pour protéger les enfants des tiques

Les balades et jeux dans la nature sont de saison ! Mais attention, les tiques aussi sont de sortie, et il convient de s’en protéger pour éviter les piqûres.

Rédigé par Pauline Petit, le 15 Aug 2020, à 10 h 08 min

Comme chaque année avec les beaux jours, les tiques font beaucoup parler d’elles… d’autant que l’hiver dernier a été doux. Leur piqûre est indolore mais doit faire l’objet d’une surveillance étroite, surtout chez les enfants ! Face aux piqûres de tiques, le meilleur moyen de les éviter reste la prévention.

Comment éviter les piqûres de tiques sur les enfants ?

La maladie de Lyme, quasi-inconnue il y a quelques années, a connu une explosion en particulier dans l’Est de la France. Elle est due à une piqûre de tique et peut avoir des conséquences physiques ou psychiques parfois graves. Il est donc important de se protéger des tiques lors de nos sorties dans la nature.

Protéger ses enfants lors des balades en forêt © Petr Bonek

Se protéger des tiques : mode d’emploi

Les tiques sont des parasites qui s’accrochent aux animaux à sang chaud (chiens, chats, rongeurs, humains…) pour leur sucer le sang. Lorsqu’elles sont accrochées, elles transmettent des bactéries qui peuvent être un facteur de maladie. La plus connue – et la plus grave sous nos latitudes – est la maladie de Lyme.

Les tiques aimant la compagnie d’autres animaux et l’humidité, elles se retrouvent la plupart du temps dans les forêts et les prés. Si vous avez l’occasion de vous y balader avec vos enfants cet été, prenez quelques précautions.

  • Faites-leur porter des vêtements longs et serrés aux extrémités. Privilégiez les couleurs claires permettant de repérer plus rapidement les tiques non encore fixées sur la peau.
  • Mettez-leur une casquette ou un chapeau qui englobe bien toute la chevelure.
  • Évitez de vous étendre directement dans l’herbe, prévoyez un drap ou une couverture.

Si votre enfant rechigne à porter des vêtements longs en plein été, essayez de couvrir au moins la zone la plus à risque, de l’entrejambe au nombril. Choisissez des slips avec élastiques et des shorts relativement serrés.

Quels produits pour protéger ses enfants des tiques ?

On évite les répulsifs pour insectes chimiques : ils peuvent contenir du DEET qui est dangereux pour les enfants !

On peut fabriquer son propre répulsif à tiques en mélangeant quelques gouttes d’huile essentielle de géranium et d’huile essentielle de lavande vraie à de l’huile végétale (amande douce par exemple). Demandez à vos enfants d’en frotter un peu sur chaque articulation pour que les tiques ne puissent pas sentir leur odeur corporelle !

Huile essentielle de lavande vraie bio

L’huile essentielle de lavande vraie est universelle ! son parfum subtil, frais et fleuri évoque immanquablement la Provence. Elle lutte contre les imperfections, est calmante et anti-stress (en massage associée à une huile végétale), soulage les brûlures, stimule la pousse des cheveux, repousse les poux…

À découvrir sur Slow-Cosmetique.com

 

Attention

Les huiles essentielles sont des substances actives, concentrées et très puissantes. Leur usage est généralement déconseillé chez les enfants de moins de 3 ans !

Un check-up complet s’impose en fin de journée

Au retour de la balade, inspectez votre enfant sous toutes les coutures, particulièrement dans les plis du corps car c’est là que les tiques aiment piquer : aisselles, aines, fesses, arrière des genoux… Si vos enfants sont grands et peuvent être gênés par cette inspection, incitez-les à le faire éventuellement à l’aide d’un miroir pour les zones les moins visibles.

Que faire en cas de piqûre de tique ?

Si lors de votre inspection, vous voyez une tique accrochée sur la peau de votre enfant, prenez un tire-tique ou une pince à épiler plate que vous aurez pris soin de désinfecter au préalable. On enlève la tique délicatement en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre et en prenant soin de ne pas l’arracher ou de la prendre avec les doigts. On désinfecte la zone touchée après avoir enlevé la tique.

Surtout, on n’essaie pas d’enlever la tique avec les doigts, ce qui aurait pour effet d’augmenter le risque d’infections.

Attention aussi de ne pas utiliser de vaseline, d’éther, d’essence, d’alcool, d’anesthésiques locaux ni toute autre substance biologique ou chimique pour retirer une ou des tiques fixées sur la peau.

Un érythème migrant après une piqûre de tique © O.PASH

Surveillez votre enfant dans les jours qui suivent la piqûre de tique : si vous voyez apparaître un « érythème migrant », ou tache rouge en cercle là où il a été piqué, il se peut qu’il ait attrapé la borréliose de Lyme. Consultez un médecin immédiatement.

Les symptômes de la maladie de Lyme sont discrets et peuvent se déclarer plusieurs mois après la piqûre : néanmoins, si votre enfant se plaint de maux de tête, de dos, de fatigue suspecte après la piqûre, consultez également.

Article republié

Illustration bannière : Enfant piqué par une tique – © Kalcutta
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis