La charcuterie apporte-t-elle autant de protéines que la viande ?

Rédigé par Emma, le 23 Oct 2014, à 15 h 04 min

Un patient qui mange beaucoup de charcuterie est persuadé qu’elle apporte autant de protéines que la viande. C’est l’une des raisons qui le font consommer des produits charcutiers au moins 4 fois par semaine. C’est la question à la diététicienne.

Deux fois moins de protéines en moyenne dans la charcuterie

Il n’a malheureusement pas raison. La charcuterie apporte moins de protéines que la viande : 15 g de protéines pour 100 g de charcuterie en moyenne, contre 20 à 30 g de protéines pour 100 g pour les viandes en général*.

Ce que la charcuterie apporte en plus, ce sont les graisses. Elles sont nettement supérieures à celle de la viande en général, même les plus grasses (jusqu’à 40 g/100 g de lipides pour la charcuterie avec le chorizo, contre 21 g/100 g de lipides pour la viande la plus grasse, l’échine de porc).

Mais il y a de nombreuses variabilité sur les taux de protéines comme de lipides, selon les produits charcutiers. En voici quelques exemples, pour pouvoir faire un choix éclairé si besoin.

viande-jambon-bacon-salami-charcuterie-alimentation-ban

Les charcuteries les plus riches en protéines ne sont pas forcément les plus grasses !

Au contraire !

N° 1 : la viande des Grisons (protéines : 37,4 g /100 g – lipides : 5,4 g/100 g).

N° 2 :  le confit de canard (protéines : 30,7 g/100 g ; lipides : 10,5 g/100 g – mais c’est sans la graisse de canard dans lequel on le fait réchauffer….).

n°3 : le jambon blanc supérieur (protéines : 21 g/100g ; lipides : 3 g/100 g).

Des différences importantes entre les nombreuses saucisses

Toutes les saucisses ne se valent en terme de protéines et de lipides.

La saucisse de Strasbourg est la plus grasse avec 25,9 g de lipides/100 g, et la moins riche en protéines (12,5 g de protéines/100 g).

saucisses-grillees-charcuterie-alimentation

La chipolata arrive juste après pour les lipides, avec 25 g pour 100 g, mais elle apporte un bon taux de protéines : 19 g/100 g.

La merguez est moins grasse, contrairement à ce qu’on peut penser, avec 22 g de lipides pour 100 g et elle apporte un petit peu plus de protéines  : 19,8 g/100 g. C’est elle qui a le profil le plus équilibré de toutes les saucisses !

> Suite : Les saucissons affichent leurs différences

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Découvrez tous mes conseils nutrition et diététique pour une alimentation plus saine au quotidien

17 commentaires Donnez votre avis
  1. Aux sportifs et autres: Carl Lewis, 9 fois champion olympique, est végétalien et entraîne aujourd’hui une équipe d’athlètes végétaliens.

    Joueurs de tennis (les soeurs Williams par ex), Mike Tyson, et autres monsieur muscle sont devenus végétaliens pour améliorer leurs compétences sportives, notamment l’endurance.

    Des études de plus en plus nombreuses prouvent que l’alimentation végétale est bénéfique pour l’homme à tous les stades de la vie.

    Plus il vous faudra de temps pour intégrer cette information, moins vous en tirerez profit!

    CQFD

  2. Quelle ignorance de la part de certains! Je ris quand je lis les commentaires de certaines personnes! Depuis quand on retrouve la même quantité de protéines dans 100g de brocolis que dans 100 de viande? Quand je dis viande, je pense évidemment au bœuf mais encore plus à la viande blanche comme le poulet ou la dinde. Le poisson également est source de protéines! Alors arrêtez d’être persuadés qu’en mangeant de la verdure vous aurez un apport suffisant en protéines!

    • C’est pas impossible mais alors tu bouffes plusieurs fois la même chose de la semaine, plusieurs jours de suite, genre des lentilles 3-4x par semaine. Ou alors faut se mettre à manger des algues et d’autres alternatives (ce qui est bien) mais il faut pouvoir les trouver en magasin et c’est aussi cher si pas plus que de la viande.
      Parfois je lis des “menus” censés être aussi protéiques qu’un menu avec viande et dedans je lis “200g d’amandes”… Vous avez déjà essayé de vous enfiler 200g d’amande sur une journée ?

    • Pratiquant de musculation depuis bientôt 15 ans je pensais exactement comme vous. Cependant, cela fait quelques années que j’ai diminué fortement ma consommation de protéine et je viens de passer cette année a expérimenter une diète fruitarienne avec pour seules ressources en protéines des feuilles vertes que je fais en jus.

      Non seulement je n’ai pas perdu un gramme de muscle mais en plus j’en ai gagné en améliorant mes performances sportives.

      Je récupère mieux de mes entraînements avec une bien meilleure énergie nerveuse.

      Tout cela avec environ 25g de protéine vegetale par jour pour mes 80kg et mon mètre 73.

      Les plus grands ignorants, ce sont ceux qui n’arrivent pas a remettre en cause les croyances véhiculées par les diététiciens modernes eux-mêmes formatés par le discours de l’agro-business sous couvert d’études medicales totalement bidonnées dont le but est de valider une consommation effrénée de céréales et de viandes.

      S’en délivrer est le premier pas vers la vérité universelle, celle de la nature et non celle de la croyance aveugle des hommes dans leur modèle.

    • Sébastien, je ne doute pas qu’on puisse avoir son quota de proétines uniquement avec des sources végétales, mais tes feuilles vertes, t’en mange/boit combien de fois par semaine ? Tous les jours ou presque je parie ? Donc aucune diversité, il n’y a pas que les protéines qui compte ! Et pour le plaisir de manger, quand on mange plusieurs fois le même repas par semaine, pardon…
      Maintenant, imaginons que toute la planète devienne fruitarienne ou végétarienne, les près de vaches seront remplacés par des cultures d’algues/légumes/racines intensives pour pouvoir nourrir tout le monde, il n’y a plus d’argument écologique là derrière…

    • Je trouve intéressant qu’un adepte de la musculation (de longue date en plus) arrive à réguler son régime à base de plantes – dans ce sport beaucoup utilisent des protéines animales (viande plus lactosérum, le fameux “whey” que je vois partout. je trouve cela louable. Cela montre que les possibilités sont multiples. Pour autant je comprends aussi les arguments de Barney, pour le goût et la difficulté potentielle à établir une telle alimentation. Pour ma part j’essaye de prendre un peu de tout, il y a des bonnes idées des deux côtés je pense!

      Un point cependant que je souhaite soulever: je pense que la remarque de barney concernant les arguments écolos est à relativiser grandement: j’aime aussi voir des vaches dans les près, mais passer à une alimentation plus ou entièrement végétarienne ne nécessiterait simplement pas les même pratiques intensive. Cela est du au principe de conversion! Dans l’example de la vache, en moyenne, il faut 9g de ptoéines végétales pour faire 1g de protéines de boeuf/vache. Soit un maigre rendement d’à peine plus de 10% – et 9 fois plus de terres requises. Si nous arrivions à établir un régime végétarien durable (=apport en éléments essentiels, protéine ET autres, plus goût pour que les gens n’en ai pas ras le bol) il faudrait moins de terre, moins d’agriculture intensive, etc…

    • Vous el savez tous (j’espère), entre 50% et 60% (selon les sources) de la nourriture àdestination humaine produite est gaspillée (ne finira jamais dans la bouche d’un humain). L’élevage de viande en elle même n’est pas mauvaise pour la planète, ce sont les modèles d’élevage intensif qui sont mauvais, surtout quand on sait que 50% de nos vaches polluent pour rien.

      Vous pensez vraiment que si on remplaçait les élevages par la cultures, ce serait fait façon “bio” et “écolo” ? On se bat tous ici pour que ça change l’un comme l’autre, il serait idiot de croire que si on remplaçait les près par des cultures ça prendrait 9% de surface en moins ??? Que pour transformer les sols d’élevage en surfaces agricoles ils ne seraient pas aspergés largement de pesticides et engrais ?

      Vous savez aussi bien sur, que les vaches, moutons et autres espèces élevées par al viande n’ont plus de caractères sauvages et seraient incapables de survivre dans la nature (et en plus comme les près seraient devenus des champs plus de place pour eux de toute façon) ? Vous connaissez des élevages intensifs qui garderaient quelques vaches à nourrir pour rien, juste pour que les vaches ne disparaissent pas du pays ?

    • Les végétariens ont un apport de protéines de 20 à 40% supérieur aux recommandations officielles. C’est un fait.

      Concernant les élevages et pour répondre à Barney : les animaux exploités dans les fermes subissent des mauvais traitements toute leur vie, élevage intensif ou non. Inséminations artificielles sur inséminations artificielles. Un cycle monstrueux sans fin? Des vies crées dans quel but? Qui pourrait vouloir de ce genre de vie?

      Oui il existe une alternative et les 15% de végétariens dans le monde le prouvent! On vit en bien meilleure santé en se passant de produits animaux. Et cela ne cause de mal à personne. Une vie sans nuir à autrui. Notre alimentation a un impact sur nous même. Et sur les autres. Epargnez les animaux, ayez uné alimentation responsable et éthique, qui correspondent à vos valeurs.

      De plus, en ces temps où tout le monde est au courant des problèmes liés au réchauffement climatique, il ne faut pas oublier que le principal facteur de pollution est l’élevage. Enfin, pour “produire” 1kg de viande, il faut 10kg de céréales. Alors comment justifier cette abération?

      Il faut vraiment être d’une mauvaise foi incroyable pour continuer de nier l’évidence…

      A bon entendeur!

  3. Arrêter de promouvoir l’alimentation à base de cadavres. On sait les dégâts que ça provoque (sur la santé, sur la faune et l’environnement).
    Vivre sans manger de barbaque est tout à fait possible, on a les moyens et l’intelligence pour le faire. Il suffit de s’y mettre… Ceux qui renâclent sont les égoïstes sans imagination, incapables de renoncer à leur petit plaisir facile.

  4. Et aux apprentis diététicien, dans le brocoli il y a 2,1g de protéines pour 100g… Tu peux toujours t’en faire quelques pieds pour arriver à la même quantité qu’un steak de 200g… 😉

    Quant à la laitue un petit peu plus d’1g/100g, vous pouvez brouter quelques m² avant d’y arriver…

    Enfin, à ceux qui demandent d’ou viennent les protéines des vaches:
    1. les vaches, herbivores, n’ont pas les mêmes besoin en protéines que les hommes
    2. Les vaches broutent plusieurs centaines de kilos de verdure par jour, vous, vous pouvez toujours essayer
    3. Les vaches sont des ruminants qui possèdent en plus 4 estomacs et contrairement à vous j’espère, arrivent quand même au final à lacher de belle grosses bouses.

    Faut comparer ce qui est comparable…

    • Exact Barney! Merci pour ta lucidité! Faut arrêter de se voiler la face en inventant des alternatives.

    • Il y a beaucoup de protéines dans le tofu. Et on peut le cuisiner de tellement de façon! C’est un aliment incroyable.

      Dans 100g de viande, il y a environ 20g de protéines.

      Facile de se passer de cet aliment dont les conséquences sont catastrophiques!

      Quinoa, céréales complètes, légumes verts, haricots, fèves, algues, oléagineux… Si vous ne cuisinez pas déjà ces aliments, vous ne mangez surement pas équilibré!

      Ayez un oeil sur les produits de saisons, allez voir votre maraicher, (re)découvrez les légumes anciens… Soyez curieux!

  5. J’invite les commentateurs à m’expliquer comment ils peuvent consommer les 62g de protéines par jour sans bouffer tous les jours ou toutes les semaines le même menu sans manger de viande (y compris charcuterie) ?

    C’est comme pour tout, il faut varier et modérer. De la viande non préparée (type steack, roti,…) 2x par semaine, de la charcuterie (viande préparée pour les abrutis qui demandent “la charcuterie c’est pas de la viande?”) 3x par semaine et le reste d’origine végétale (lentilles, fruits secs,…); la diversité, voilà la solution.

  6. Le débat des protéines est un faux débat car qu’elles soient d’origines végétales ou animales une fois passées par le foie elles sont décomposées en acides aminés. Il est plus correcte de dire que nous avons besoin d’acides aminés! Ce qui est super c’est qu’il y plein d’acides aminés dans les fruits! Quand on diffusera ça dans les boite à image ou la boite à sons les gens gagneront en santé!

  7. HAHAHA!
    Depuis quand la charcuterie n’est-elle pas de la viande???!!!
    La charcuterie c’est plein de cholestérol! Les proteines sont naturellement présentes dans les lentilles, les légues racines, les pois, les fèves, les haricots etc… et même dans la laitue!
    Passez au VERT!

    • en effet, ce titre est bizarre, j’aurais juré que la charcuterie était faite avec … du porc ; mais si vous dîtes que le porc n’est pas de la viande, alors, je me serais trompée ?
      je suis d’accord avec Charlotte ; il y a autant de protéines dans une part de brocoli que dans un steak ou une saucisse , mais personne ne vous le dira !
      bien sûr, passez au vert ! au fait, les boeufs, ils les tiennent de où leur protéines ?

    • Tout à fait d’accord! En plus le débat des protéines est un faux débat car une fois passée par le foie elle sont décomposées en acides aminés, que les protéînes soient d’origines végétales ou animales! Il est plus correcte de dire que nous avons besoin d’acides aminés! Ce qui est super c’est qu’il y plein d’acides aminés dans les fruits!

Moi aussi je donne mon avis