CCN-51 : le cacao hybride plébiscité pour faire face à la pénurie du chocolat

Rédigé par Eva Souto, le 6 Aug 2014, à 11 h 51 min
CCN-51 : le cacao hybride plébiscité pour faire face à la pénurie du chocolat
Précédent
Suivant

Le CCN-51 : un cacao hybride pour pallier au manque de chocolat

Le CCN-51 peut se placer comme une alternative à la pénurie de chocolat annoncée.

En effet, selon l’Organisation internationale du cacao, le déficit en cacao s’est élevé à 174 000 tonnes en 2013.

« Le CCN-51 devient le sauveur de l’industrie du chocolat et va générer un boom pour le développement agricole équatorien », affirme Vincent Zeller, 3ème exportateur de cacao du pays, derrière les multinationales Nestlé et Transmar.

CCN-51 : un spécimen de cacao à part

Le CCN-51 est un hybride issu de bouturage.

Sa spécificité ? Il s’autoféconde sans apport de semences.

Chaque arbre de CNN-51 produit des fèves identiques à celles de son voisin, le cacaoyer traditionnel.

Le clonage standardise la production, là où la production des autres cacaoyers s’adapte aux caprices de ces derniers et à ceux du climat.

Ainsi, le CCN-51 dépasse tous ses cousins en termes de rendement. Il est robuste et résiste aux maladies, en particulier à la maladie du balai de sorcière* qui a décimé les plantations brésiliennes dans les années 80.

Qui plus est, le CCN-51 pousse très vite, en moins de 2 ans. Autre avantage : il produit au moins le double et jusqu’à 7 à 8 fois plus que les crus d’origine à l’hectare.

Le CCN-51 : un atout majeur pour enrayer la pauvreté des petits producteurs de cacao

Un des autres atouts majeurs du développement du CCN-51 est son utilité pour enrayer la pauvreté des petits producteurs de cacao.

« Le CCN-51 permet au cultivateur de mieux vivre et rend la culture du cacao à nouveau viable », souligne Vincent Zeller à la tête de 250 ha de cacao en Equateur et exportateur de CCN-51.

Une bonne nouvelle pour un pays où 25,6 % de personnes vivent en dessous du seuil de la pauvreté en 2013.

CCN-51 : quelques critiques émergent

Nous l’avons déjà pointé du doigt, le cacao CCN-51 n’a pas le même potentiel aromatique que le cacao traditionnel, même s’il n’a pas encore révélé l’ensemble de ses arômes. Il est donc peu probable qu’il rivalise un jour avec les grands crus.

Or, la culture de cet hybride relègue les anciennes plantations réputées pour leurs richesses aromatiques au second plan. Ainsi, beaucoup le choix de la rentabilité au détriment du goût.

Philippe Bastide, chercheur en agronomie au CIRAD affirme que « le CCN-51 pourrait en surprendre plus d’un car on ne goûte souvent qu’à du cacao issu de fèves vendues en vrac sans êtres fermentées car elles sont destinées à l’industrie ». Il pense « que nous n’avons pas assez travaillé la technique de fermentation sur le CCN-51 pour mieux le valoriser, c’est comme dans le vin, avec un même cépage, on peut produire un vin meilleur que celui du voisin ».

Et vous, que pensez-vous du CCN-51 ? Pensez-vous que cela soit une bonne idée de l’introduire en complément de notre cacao traditionnel et pourriez-vous y goûter ?

* La maladie du balai de sorcière est le nom de différentes maladies qui s’attaquent à différents types de végétaux. Elles peuvent être provoquées par des champignons, desphytoplasmes ou des plantes supérieures.

*

A lire sur la même thématique :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. tout à fait d’accord !

  2. On a beaucoup dit que cette razzia sur le cacao / CHOCOLAT serait due à l’arrivée de la consol de masse des Chinois qui vont se mettre à goûter à ce breuvage des dieux et ces tablettes dont les carreaux compensent le stress et la morosité !!…

    Pour les ‘marchés équitables’, etc… faut voir (?…).

    L’important dans l’immédiat serait de défendre « l’intégrité » du chocolat c’est-à-dire avec sa graisse ‘naturelle’ et non pas avec ces substituts comme cela a été envisagé il y a peu de temps : A SUIVRE !!

Moi aussi je donne mon avis