Améliorer l’autisme par l’alimentation ?

Peut-on améliorer les symptômes de l’autisme avec l’alimentation ? C’est en tout cas ce que soutient une femme, mère de deux enfants diagnostiqués autistes, qui a refusé d’être fataliste et repris son destin – et celui de ses enfants – en main. Pour des résultats, paraît-il, bluffants.

Rédigé par Sonia C, le 3 Jul 2016, à 12 h 00 min

N. Champoux – c’est son nom – a décidé de changer le mode d’alimentation de ses enfants du tout au tout, en adoptant le régime hypotoxique, connu sous le nom de régime Seignalet, sans lactose et sans gluten. A l’en croire, en très peu de temps, elle a fait le constat d’une nette amélioration chez ses fils, tant sur le plan physique que relationnel. A tel point quau bout de quelques semaines, ils auraient rattrapé tout le retard du à leur maladie.

Améliorer l’autisme par l’alimentation : info ou intox ?

Le livre écrit par Mme Champoux pour témoigner de ce quasi-miracle et encourager d’autres personnes sur la voie d’une alimentation qui procède sur des évictions strictes comme l’interdiction du gluten est largement décrié par nombre de personnes. Il reste en tout cas difficile de faire d’un cas particulier une généralité, même si on le voudrait bien.

Si l’alimentation pouvait résoudre des troubles aussi handicapants que l’autisme et d’autres maladies comme les pathologies neurodégénératives – Alzheimer, Parkinson etc… ne serait-on pas déjà au courant ? Et les scientifiques ne mettraient-ils dès lors pas tous leurs moyens et toutes leurs connaissances à entériner une telle vérité ?

S’il est avéré qu’une alimentation saine, voire l’intégration de régimes bien spécifiques dans des cas précis – encadrés par des professionnels de santé – peut réduire les symptômes de certaines maladies, et même, de manière préventive, diminuer le risque de certains cancers, il n’en demeure pas moins qu’il paraît assez utopique de croire qu’à elle seule, la nourriture puisse guérir – comme cette maman l’affirme – des pathologies aussi complexes que l’autisme.

enfant-autisme-alimentation

Il est en revanche incontestable que l’alimentation fait partie intégrante désormais de nombreuses démarches de soin visant à améliorer le quotidien de malades souffrant de pathologies chroniques, souvent invalidantes. A défaut de soigner totalement, la « nutrition raisonnée » peut s’envisager comme un traitement de fond qui pourrait même permettre d’atténuer les effets secondaires de thérapies lourdes, voire, dans un avenir peut-être proche, de limiter le nombre et/ou le dosage des médicaments utilisés dans ces traitements.

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Sonia C., passionnée de biologie et de nutrition, j’aime l’idée de rendre les sciences accessibles à tous sans pour autant en édulcorer les grands...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. relisez bien le résumé dessous, plein de conditionnels et sous entendus( infos ou intox…, cela se saurais etcetera):une vraie CARICATURE ,pour minimiser , voir renier les preuves,
    qui fait de l intox?

  2. Il faut inverser la reflexion et se demander si ce n’est pas l’alimentation moderne qui nous rend malade, la on avancerai d’un pas, car il est déjà prouvé que certain pesticide sont des perturbateurs endocriniens.
    Donc qui nous dit que l’alimentation chimique et industrielle ne dégradent pas notre santé et augmente l’apparition de ce genre de maladie et bien d’autre (cancer, maladie cardio vasculaire, parkinson, Alzheimer)
    L’alimentation est le 1er pas vers la bonne santé comme le dit une expression ancienne, donc il faut commencer par la pour se soigner c’est logique !

  3. pour l autisme ce n est pas nouveau que l alimentation peut jouer un rôle, il existe le régime gaps qui a déjà fait ses preuves et qui est même déjà pratiqué dans certains centres…. Dommage que si peu de gens soient au courant et que la médecine ne se remet pas beaucoup en question…

  4. Je partage l’experience de Sonia C. En effet la nourriture peu faire encore plus que cela.
    Mais nous sommes tous soumis à des interdits et de l’ignorance.
    Bravo pour avoir osé. Félicitations pour avoir su redonner à vos fils une nouvelle perspective.
    Janne

    • Pensez vous que la “médecine” ( et dons les grands labo ) aurait intérêt à nous encourager à nous soigner par l’alimentation ? A qui vendrait-elle les médicaments ? J’ai mis de coté les médicaments pour me soigner par l’alimentation le résultat : je vais beaucoup mieux et ça continue

Moi aussi je donne mon avis