Vitamine D en hiver : complément alimentaire et bronzage en renfort ?

La vitamine D est essentielle toute l’année, mais on tend à en manquer en hiver, du fait de la faible exposition à la lumière solaire. Faut-il pour autant prendre des compléments alimentaires ou s’exposer aux rayons UV des bancs solaires ?

Vitamine D en hiver : complément alimentaire et bronzage en renfort ?

On vous a peut-être prescrit des compléments alimentaires pour augmenter votre taux de vitamine D, mais sont-ils suffisants pour l’immunité ? Des scientifiques ont cherché à vérifier les effets des rayons UV sur la question.

La vitamine D, essentielle en hiver

Que la vitamine D soit essentielle pour la santé humaine n’est pas vraiment un secret : on le sait, la vitamine D est celle qui nous manque en hiver. On prête en effet à la vitamine D de nombreux effets positifs sur la santé :

  • absorption du calcium bien entendu ;
  • amélioration de la dénsité osseuse ;
  • lutte contre les maladies respiratoires ;
  • effets positifs en cas de diabète de type I ;
  • effets positifs sur plusieurs types de cancer, dont celui du sein.

Les sources de vitamine D ne se valent pas toutes

Une partie de la vitamine D se trouve dans notre alimentation. Elle est néanmoins limitée, et il est souvent nécessaire de compléter par d’autres sources. Les effets d’une exposition modérée aux rayons ultra-violets sont notamment intéressants, ce qu’ont voulu vérifier les chercheurs de l’université de Leiden aux Pays-Bas.

Frank R. de Gruil et Stan Pavel ont ainsi comparé les résultats pour les participants à leur étude :(2)

  • le premier groupe utilisait un lit de bronzage trois fois par semaine, conformément aux directives européennes de sécurité ; un usage trop courant des UV n’est évidemment pas conseillé ;
  • un deuxième groupe a pris des compléments alimentaires de vitamine D, pour 1000 UI par jour ;
  • le troisième groupe n’a rien pris.

soleil-ciel-ban

L’idée était de surveiller les risques de contracter un rhume. Le taux de vitamine D a été examiné par groupe :

  • pour le groupe 3, le taux de vitamine D avait chuté ;
  • pour le groupe 2, le taux avait augmenté de manière significative ;
  • pour le groupe 1, le taux était encore plus important.

Toutefois, les conclusions ne sont pas qu’il faut faire du banc solaire pour lutter que les rhumes. Les auteurs affirment en effet : « Le pourcentage de rhume dont ont fait part les participants n’a pas été réduit de manière significative entre les groupes 1 et 2 par rapport au groupe 3 : 57 et 51 % contre 67 %, respectivement. Donc, le traitement par banc solaire a été efficace pour faire bronzer les participants et augmenter le niveau de sérum 25(OH)D, plus que les compléments de 1000 UI journalières, mais n’a pas eu d’effet appréciable sur les rhumes ».

Si l’on peut donc obtenir de 80 à 90 % de la quantité de vitamine D nécessaire à la santé par l’exposition de sa peau aux rayons UV, rappelons que cette exposition peut également être dangereuse pour la peau. Il faut donc proscrire les bancs solaires et privilégier l’exposition naturelle. En l’absence de lumière solaire suffisante, la luminothérapie peut être une alternative.