Un vol commercial écolo pour Air France

Jeudi 13 octobre, Air France a effectué son premier vol “écolo”. Allier respect de l’environnement et transport en avion, c’est possible ? Explications.

Un vol commercial écolo pour Air France

C’est en milieu d’après-midi, le 13 octobre dernier, que Air France a expérimenté son premier vol “vert”, reliant Toulouse à Paris.

Air France utilise du biocarburant

Dans un monde où le respect de l’environnement prend de plus en plus d’importance, le domaine des transports aériens est souvent montré du doigt car il génère énormément de CO2 et GES (Gaz à effet de serre).

Pour faire rimer transport aérien avec développement durable, différentes initiatives sont prises comme l’avion fonctionnant à l’énergie solaire par exemple.

Première nouveauté de ce vol vert, dont les passagers n’ont appris les spécificités qu’au moment d’embarquer : l’utilisation d’un biocarburant.

Dans les réservoirs de l’A321 du vol AF6123, un mélange de 50 % de kérosène avec 50 % d’huiles de friture recyclées obtenues par hydrotraitement. L’utilisation d’un biocarburant de ce type permettrait la réduction d’émissions de CO2 de moitié…

Réduire les émissions de CO2 du vol

Réduire l’empreinte carbone de ce vol test était une priorité. L’usage de biocarburant semblait incontournable, mais d’autres mesures ont été prises.

Un pilotage plus doux

Alors que sur Terre, l’apprentissage d’une conduite économique et écologique semble faire des émules (voir notre dossier Ecoconduite), dans les airs, les pilotes Air France de ce vol vert ont eux aussi revu leurs méthodes de pilotage.

Au programme : pas d’accélération brusque, mais une vitesse évoluant progressivement.

La progression dans les airs par “pallier” a été retravaillée pour une montée et descente régulière en ligne droite. Autre mesure adoptée : une fois l’atterrissage effectué, un seul réacteur est utilisé pour faire rouler l’appareil.

Des règles environnementales qui pourraient faire économiser à la planète 11.000 tonnes de CO2 par an si tous les vols les appliquaient.

Vol commercial écolo avec u avion plus léger 

Troisième grande mesure prise pour ce premier vol écolo annoncé comme une première mondiale par Air France : un avion mis au régime !

En effet, l’avion utilisé par le test a été allégé, toujours dans le but de réduire les émissions de CO2. Un avion plus lourd a besoin d’utiliser plus de carburant pour voler. Moins de carburant utilisé grâce à un avion plus léger permet donc de réduire l’empreinte carbone du vol.

L’appareil a donc été retravaillé, les sièges installés sont plus légers de 40 % par rapport aux sièges classiques. La moquette a perdu 60 kilos, tandis que le travail d’allègement effectué sur les armoires, plateaux, gobelets et chariots a permis une économie de 582 kilos. Et Air France-KLM d’expliquer  que chaque kilo retiré de l’avion permet d’économiser 80 tonnes de CO2 chaque année.

Finalement, l’ensemble de ces mesures a permis de baisser le “poids” de ce vol à 54 grammes de CO2 par passager et par kilomètre. Un bon début donc puisque c’est moitié moins qu’un vol traditionnel, mais cela reste très lourd.

*

Je réagis

A découvrir également :