Mélanie Laurent, actrice nature !

Suite de la série sur les stars écolo ! Cette semaine, consoGlobe se penche sur le cas de Mélanie Laurent, un actrice française qui se qualifie de “bobo”. Alors, écolo ou non ?

Mélanie Laurent, actrice nature !

Mélanie Laurent est une actrice française reconnue au niveau international. Connue pour être un petit bout de femme au sacré caractère, elle a illuminé le tapis rouge du Festival de Cannes 2009 en dansant avec Quentin Tarantino.

Depuis 2009, la belle actrice ne cesse de tourner, mais n’oublie pas la planète pour autant.

Mélanie Laurent, une artiste née

C’est en février 1983 que Mélanie Laurent voit le jour à Paris, fille d’une mère professeure de danse et d’un père comédien et qui double aussi de nombreuses voix.

Repérée par le grand Gérard Depardieu, elle joue son premier rôle en 1999, Un pont entre deux rives. Elle enchaine ensuite les films, Ceci est mon corps en 2001, Embrassez qui vous voudrez en 2002, Le Dernier Jour en 2004.

En 2006, c’est la consécration. Mélanie Laurent obtient le César du meilleur espoir féminin et le prix Romy Schneider pour son rôle poignant dans le film de Philippe Lioret, Je vais bien, ne t’en fais pas.

En 2009, elle présente le film de Quentin Tarantino, Inglourious Basterds avant de faire la promotion du film émouvant La Rafle en 2010.

2011 : cinéma et… chanson !

Aujourd’hui, Mélanie Laurent est ce que l’on appelle une actrice “bankable“. Elle enchaine les tournages depuis quelques années, et est adorée du public qui salue sa simplicité et son franc-parler. De plus, l’actrice est jolie, touchante… Ce qui ne gâche rien.

En 2011, Mélanie Laurent se lance un nouveau défi : la chanson ! Elle sort ainsi son premier album intitulé En t’attendant.

Dans cette album, Mélanie se livre, parle d’amour. Pas toujours saluée par les critiques, la belle défend son projet avec passion.

Et alors qu’elle défend son album, Mélanie Laurent accepte un autre rôle important, celui de maîtresse de cérémonie au Festival de Cannes 2011.

Et côté écologie, qu’est-ce que ça donne ?

*

La suite p.2> Mélanie Laurent, la déforestation et Greenpeace