Novak Djokovic ouvre un restaurant pour les plus défavorisés

Rédigé par Sonia Mahmoudi, le 20 Oct 2017, à 13 h 06 min

Nul besoin de rappeler qui est Novak Djokovic, l’un des meilleurs tennismen de sa génération avec 12 tournois du Grand Chelem à son actif.

Jamais 2 sans 3 !

Novak est aussi connu pour sa générosité et en particulier envers les personnes dans le besoin. À ce jour, sa fortune est estimée à près de 185 millions d’euros et il est déjà l’heureux propriétaire de deux restaurants, l’un à Belgrade et l’autre à Monaco. Mais le sportif ne s’arrête pas là : il y a quelques jours maintenant, il a décidé d’en ouvrir un troisième.

Novak Djokovic, gagnant de l'Australian Open 2016

Novak Djokovic, gagnant de l’Australian Open 2016 © Leonard Zhukovsky / Shutterstock.com

Situé à Belgrade, le restaurant a une particularité, celle de servir gratuitement les personnes défavorisées. Le concept est simple : le restaurant est ouvert à tous et les plus démunis se voient offrir leur repas.

Un acte de générosité plein de sens

L’objectif du teninsman est de fournir une alimentation sainte et équilibrée à ceux qui en ont le plus besoin, il confie « qu’ils le méritent après tout le soutien qu’ils lui ont apporté ». En effet, dans son enfance, le jeune homme avait du fuir avec sa famille les bombardements de Belgrade. Il s’était alors promis de s’investir pour aider son pays et a d’ailleurs fondé la Novak Djokovic Fondation, une organisation caritative de soutien aux indigents serbes menant notamment des actions d’éducation des enfants défavorisés.

Novak Djokovic

Novak Djokovic avec les enfants de la Novak Djokovic Fondation © Instagram @novadjokovicfoundation

Le tennisman le dit lui même : « L’argent n’est pas un problème pour moi. J’ai gagné assez d’argent pour pouvoir nourrir toute la Serbie » Il explique même sa démarche :  « Pourquoi de la nourriture gratuite ? […] De toutes les choses que j’ai expérimentées dans ma vie de sportif, une alimentation saine est ce qui m’a le plus changé. »

Il n’y a plus qu’à espérer que cette initiative donne des idées à d’autres sportifs à l’heure où près de 800 millions d’individus souffrent de la faim dans le monde d’après l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Illustration bannière : Novak Djokovic à Rolland Garros en 2016 – © Frank Molter / Shutterstock.com
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis