Mélanie Laurent, actrice nature !

Suite de la série sur les stars écolo ! Cette semaine, consoGlobe se penche sur le cas de Mélanie Laurent, un actrice française qui se qualifie de « bobo ». Alors, écolo ou non ?

Rédigé par Aurore, le 14 Oct 2011, à 17 h 51 min

Mélanie Laurent, la déforestation et Greenpeace

Mélanie Laurent en Indonésie - DR Greenpeace

En 2009 et sur invitation de Greenpeace, Mélanie Laurent se rend en Indonésie pour quelques jours.

Et sur place, c’est la grande claque ! Alors que l’actrice pensait apprécier une forêt luxuriante et chantante, elle découvre des espaces verts aux plaies géantes, victimes de la déforestation. Sous ses yeux se joue la déforestation aux profits de l’industrie de l’huile de palme ou de papier, une véritable prise de conscience pour l’actrice.

Elle explique sur son voyage : « La destruction des forêts est l’une des causes principales des changements climatiques. C’est pourquoi j’ai tenu à venir ici avec Greenpeace, à la frontière de la déforestation, pour voir de mes propres yeux la catastrophe en cours et appeler les leaders mondiaux qui vont se rassembler à Copenhague à tout mettre en oeuvre pour stopper la déforestation, ici et partout dans le monde. C’est une des manières d’éviter la catastrophe climatique ».

En Indonésie, l’actrice a pu voir comment les forêts étaient incendiées, ainsi que les tourbières, ce qui provoque d’importantes émissions de gaz à effet de serre. La belle a pu se rendre également dans un centre de réhabilitation d’orangs-outans, chassés de leur habitat naturel, parfois blessés.

Elle s’est également rendue auprès d’un camp de défenseurs des forêts et du climat et a pu participer à différentes actions militantes, comme la construction de barrages contre le drainage des tourbières, afin de ralentir autant que possible le processus de déforestation.

L’actrice est également apparue lors de L’Ultimatum Climatique, un rassemblement de plusieurs activistes et associations sur le parvis du Sacré-Coeur de Paris. La manifestation avait pour but d’appeler les décisionnaires politiques et notamment Nicolas Sarkozy à se « réveiller » avant la conférence de Copenhague.

Pollen, les trophées de l’écologie 2011 et la voix de Mélanie Laurent

En juin dernier se déroulait la soirée de remise des Trophées de l’écologie, soirée à laquelle consoGlobe a participé.

Dans la catégorie « Green Actu », c’est le film Pollen qui a été récompensé, un film racontant l’histoire d’amour entre la faune et les fleurs, ou l’harmonie délicate, subtile et fragile qui existe dans la Nature, les fleurs, les pollinisateurs, les insectes…

Un film de Disney Nature qui a enchanté le monde du cinéma et auquel Mélanie Laurent a pris part. En effet, l’actrice est la narratrice de ce long-métrage, une façon de participer au projet tout en montrant la nécessité de préserver le fragile équilibre de la biodiversité.

Toujours plus engagée, Mélanie Laurent a également soutenu la version française du film documentaire The End of the Line, dénonçant les méfaits de la pêche industrielle sur l’océan et sa population.

  • Dites STOP à la pêche en eaux profondes avec Maud Fontenoy et consoGlobe

*

La suite p.3> Beds are Burning, l’engagement de Mélanie Laurent

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Nous écologistes, nous marchons -ou tentons de marcher- à contre-courant de la société de consommation, niaise et souvent porteuse de mort.
    Dans vos articles, essayez de faire de même et, de grâce, d’abandonner le langage « branché »(?) qui consiste à employer, à tort et à travers, des expressions « franglaises » copiées des « amerlock », refrains proprement stupides et qui ne veulent rien dire ? Nous ne sommes tout de même pas en Amérique (du Nord, s’entend, car celle du Sud est parfaitement ignorée): Dieu merci, qui n’est pas du tout, ne vous en déplaise, notre culture ! Prenons d’abord nos références plus intelligentes chez nos voisins de cette Europe qui nous a tous façonnés et qui représente notre socle commun.
    Nous sommes lassés de cette mode copiée d’ailleurs: Campagne « Time for climate », « Green star » (?) « Fluence ZE » (?) (Autrefois c’étaient des noms et non des sigles et lettres, comme « Ondine », « Dauphine » etc.)sans parler du sempiternel « challenge » qui a pourtant l’équivalent exact en Français !
    Et à propos, ceux qui les utilisent parlent-ils, pour le coup, vraiment l’Anglais correctement (pas l’américain, bien pauvre) ? J’en doute fort… Qu’ils parcourent les USA et qu’ils se rendent compte combien leurs habitants n’ont que faire des Français et de leur langue qu’ils négligent d’ailleurs de parler avec d’autres! Idem, mais dans une moindre mesure, pour les Anglais.
    Alors que ces rédacteurs d’articles essaient d’abord d’écrire correctement leur langue maternelle, le Français, si malmené, sans fautes de toutes sortes, et … le réapprendre si nécessaire !
    Nous sommes nombreux à être vraiment agacés par ce jargon stupide.
    AK

    • Aurore

      Alain Kerjan,

      Il est clair pour consoGlobe qu’être écologiste n’est pas tous les jours facile. Dans une société de surconsommation, il est parfois compliqué d’avancer tout en respectant la planète, en évitant le gaspillage et les déchets.

      Nous tentons également d’informer nos lecteurs sur les différentes pratiques mises en place à travers le monde pour un monde plus vert, des opérations coup de poing, des actions de sensibilisation etc. Et pour attirer l’attention des médias et du monde, les célébrités sont parfois la bienvenue, une des raisons de cette série.

      Nous n’oublions pas non plus l’Amérique du Sud, et encourageons régulièrement les entreprises qui pratiquent le commerce équitable.

      Quant aux expressions que vous mentionnez, « Time for climate Justice » est le nom de la campagne initiée par Kofi Annan, qui a voulu une campagne internationale comprise par le plus grand nombre, « Fluence ZE » est le nom d’une voiture électrique de Renault, pas de traduction possible donc, quant à Green Star, il est vrai que nous aurions pu l’écrire en Français 😉

      Merci de nous avoir fait part de votre avis sur le sujet. Très bonne journée

  2. C’est bien Mélanie, mais dire qu’il y a de par le monde des millions qui font comme elle et dont on ne parle jamais. Alors un peu de discrétion de la part de ConsoGlobe !!

    • Aurore

      Jean-Marie,

      Je suis bien d’accord avec vous, Mélanie Laurent n’est pas la seule dans le monde à oeuvrer un petit peu pour la planète, des milliers d’anonymes le font aussi.

      Mais le portrait de cette actrice française fait partie d’une longue série de portraits de stars, rédigés afin de partager avec vous les différentes initiatives de nos amis, les célébrités, pour protéger la planète.

      Un « Baromètre écolo des stars » est également à votre disposition afin de voter pour la star que vous considérez comme la plus verte. Peut-être cela encouragera les célébrités en haut du classement à oeuvrer encore davantage dans la protection de l’environnement, et aux stars en bas de classement à faire encore un peu plus…

      Très bonne journée

  3. Bof, les pipeules, pas trop de commentaires…

Moi aussi je donne mon avis