Extinction des ressources, la fin du cobalt

Extinction des ressources, la fin du cobalt

Tout au long du siècle, des ressources naturelles non renouvelables font arriver à épuisement. Ce sera la fin de leur exploitation et de leur utilisation à échelle industrielle sur Terre : après la fin du gaz et du fer, voici la fin du cobalt.

La chronologie d’extinction des ressources

Récapitulons les récentes étapes et disparitions : dans La fin des ressources minières, on a fait le point sur la pression que la démographie fait peser sur les ressources naturelles,renouvelables, comme l’eau, la végétation, ou les sols, mais également sur les ressources non renouvelables, comme les gisements miniers et de métaux.

1980 – 2022 la fin du cryolithe, terbium, hafnium, argent, antimoine
2023 – 2025 la fin du palladium, or, zinc, indium
2028 – 2039 la fin de l’étain, plomb, cuivre et tantale
2040 – 2064 la fin de l’uranium, zinc, pétrole, nickel, platine
2072 – la fin du gaz naturel
2087 – la fin du fer
2137 – la fin du titane

Le cobalt, matériau très stratégique

Le cobalt est très utile et très répandu dans la nature (dans les êtres vivants, l’air, l’eau, la terre, les roches).Le cobalt provient de l’explosion des étoiles dont les débris ont donné naissance au système solaire, il y a 5 milliards d’années.

Le cobalt est bien connu depuis l’antiquité notamment grâce à ses composés d’un bleu intense.

Le cobalt a été découvert et isolé en 1735 par le chimiste suédois Brandt dans un minerai que les mineurs de Saxe croyaient ensorcelé, ils l’avaient baptisé Kobald signifiant « esprit mauvais ». Ce n’est qu’en 1739 que le cobalt a été considéré comme un élément chimique.

Le cobalt représente environ 0,001 à 0,002 % de la croûte terrestre. Il est le 30ème élément le plus abondant dans la croûte terrestre. Dans les minerais qui le contiennent, il peut être seul ou associé à d’autres métaux comme le nickel, l’argent, le plomb, le cuivre ou le fer.

Le cobalt

La fin du cobalt

Le cobalt peut être dispersé par le vent et se retrouver dans l’air et l’eau et se déposer sur le sol.

Le ruissellement des eaux de pluies à travers la terre et les roches contenant du cobalt peut apporter de cobalt dans les eaux de surface.

 

Le cobalt et la santé

cobalt

cobalt

Le Cobalt et ses sels sont très répandus dans notre environnement. Le cobalt est, en petite quantité, bénéfique à l’homme,  car il stimule la production de globules rouges.

Le cobalt est notamment l’un des composants de la très importante vitamine B12 et il sert dans les traitements de l’anémie chez les femmes enceintes.

Cependant, des concentrations trop importantes de cobalt peuvent être nocives. La combustion du charbon et de l’exploitation minière de minerais contenant du cobalt ainsi que la production et l’utilisation de produits chimiques à base de cobalt sont une source de dissémination du cobalt dans l’atmosphère.

Le cobalt autant que ses sels sont des sensibilisants. Il n’y a pas d’allergie croisée avec le Nickel ou le chrome, mais il existe fréquemment une polysensibilisation à ces allergènes. L’allergie au cobalt seul reste donc rare. (1)

*

La suite p.2 >> A quoi sert le cobalt ?  La production du cobalt dans le monde