Nickel, pétrole : bientôt la fin

Rédigé par Jean-Marie, le 9 fév 2011, à 15 h 04 min

Continuons la longue liste de disparition des ressources naturelles : 4 matières premières connues ont leur fin en ligne de mire. Les gisements d’uranium, de nickel, de pétrole et de platine sont menacés d’extinction comme bien des minerais stratégiques bientôt épuisés.

La disparition annoncée du Nickel

2030 :  fin du nickel (Ni)

Le nickel

Le nickel

Le nickel sulfate est un métal extrêmement répandu et est connu depuis l’antiquité en occident comme en Chine.

Peu utilisé à l’état pur, le nickel entre dans la composition de quelque 3000 alliages utilisés quotidiennement et qui représente 80 % de la production mondiale.

Le nickel sert dans les batteries (piles bouton pour BIOS, batteries d’ordinateurs portables).La grande résistance à la corrosion du nickel en fait un matériau crucial pour l’industrie navale et chimique. L’industrie automobile, le bâtiment, la décoration et l’électroménager sont aussi de gros consommateurs de nickel.

Les réserves de nickel

Il y a un stock de 67 millions de tonnes de nickel sur Terre. Les réserves connues sont surtout en en Australie (35 %), en Nouvelle-Zélande (11 %) et en Russie (10 %)

Depuis 100 ans, la production de nickel est 33 fois plus importante que celle d’argent

  • Le prix de zinc est en moyenne, depuis 100 ans, 156 fois inférieur à celui de l’argent.
  • Les réserves de Zinc sont 1071 fois supérieures à celle d’argent.*
    * Source : Dr Thomas Chaize, in dani2989.com
Mines de Nickel de Nouvelle Calédonie (goro)
Mines de Nickel de Nouvelle Calédonie (goro)

Le nickel fait la fortune de la Nouvelle-Calédonie, qui recèle à elle seule 30 % des réserves  mondiales de nickel..

Les ressources du massif du Koniambo, estimées à 150 millions de tonnes, ont une teneur en nickel supérieure à 2 %, et devraient offrir plus de 40 années d’exploitation.
.

Le taux mondial de recyclage du Nickel est de 35 %.
.
Planetoscope
 : la production mondiale de plomb en direct
Sur le plomb : Santé. Du plomb dans nos tuyaux

*

La suite p.2> la fin du pétrole

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. OUH LA LA LES GENS SONT TRES VULGAIRE SUR CE SITE ILS ONT BCP D’HORMONNES EN CHALEUR

  2. venez en pv j’vais vous apprendre la SVT

  3. BONJOUR ANONYME

  4. salemohalikouuuum

  5. BONJOUR LES ECOLOS

  6. BONJOUR

  7. wsh les gens

  8. Evident que les réserves de combustibles fossiles en terre sont gigantesques, sans fin, de quoi bruler tout l’oxygène respiré !!
    Simple, la vie a libéré chaque molécule d’oxygène, en stockant sous terre un atome C combustible (gaz, CH4, charbon, pétrole, lignite, etc.. ) et, comme elle renouvelle cet oxygène 5 fois environ par millions d’années, sur 600 millions d’années d’oxygène respirable, la vie a stocké en combustibles 5×600=3000 fois de quoi bruler tout l’oxygène respiré !!!
    Même si recyclé, il en reste au moins une fois !!
    Donc aucun pic pétrolier et de combustibles, prévisible avant de ne plus pouvoir respirer !!

Moi aussi je donne mon avis