Extinction des ressources, la fin du cobalt

Rédigé par Jean-Marie, le 25 May 2011, à 15 h 27 min

Combien reste-t-il de cobalt exploitable ?

Il y a un stock de de 5 à 7 millions de tonnes de cobalt sur Terre.

  • Les principaux minerais du cobalt se trouvent sous forme d’arséniures, de sulfures et d’oxydes.
    .
  • Les réserves mondiales étaient estimées en 2000 à 5 Mt, à 98 % dans 6 pays producteurs : la Chine (2,0 Mt), Cuba (1,0 Mt), l’Australie (0,88 Mt), la Zambie (0,36 Mt), la Nelle Calédonie (0,23 Mt), et la Russie (0,14 Mt).

Le marché du cobalt est dynamique mais reste petit comparé aux autres métaux de base. Cependant, les besoins en cobalt vont augmenter, poussés par la voiture électrique. Selon le groupe minier Geovic :

« La croissance la plus rapide [des besoins de cobalt] avec l’utilisation de batterie est le secteur des véhicules électriques hybrides (et potentiellement les véhicules électriques ou les véhicules exclusivement électriques)…

L’option « plug-in » des véhicules électriques hybrides est encore plus écologique et comprend une batterie en cobalt supplémentaire pouvant être chargée depuis une prise électrique. »

L’extinction du cobalt, c’est pour 2120

Au rythme de consommation actuelle, il reste environ 110 années de réserves de cobalt qui est une ressource non renouvelable. On ne peut pas synthétiser le cobalt et il n’existe aucun substitut.

production et demande de cobalt Source : goevic mining

  • En 2003 et début 2004, le prix du cobalt a connu des hausses spectaculaires (+ 500 % par rapport au plus bas de 2002).

Explosion des prix due notamment  à la forte demande de la Chine, à la hausse de la production de batteries et de superalliages (environ 25 % du cobalt mondial servent à la fabrication de superalliages destinés en particulier, à la fabrication de réacteurs d’avion, de turbines).

*

La suite de la série : la fin du titane

Je réagis

(1) Dr Philippe Auriol, in allergie.remede.org

(2) Dans leur ouvrage Dans le secret des princes, éd. Stock, 1986, p ; 193., Christine Ockrent, comte de Marenches, explique la valeur stratégique du cobalt aux cotés du germanium (électronique avancée), du titane (sous-marins de chasse, alliage extrêmement résistant), du magnésium (explosifs), du platine (contacts aussi conducteurs que l’or pour l’aviation, circuits avec contacts rapides), du mercure (chimie nucléaire, instruments de mesure), dy molybdène (acier) et du niobium (alliages spéciaux extrêmement rares).

(3) Source : congo vision

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Dans votre intéressant texte, vous oubliez le Canada, détenteur d’importants gisement de cobalt

  2. Jean-Marie

    Le marché du cobalt est dynamique mais petit comparé aux autres métaux de base. Cependant, les besoins en cobalt vont augmenter, poussés par la voiture électrique. Selon le groupe minier Geovic :« La croissance la plus rapide [des besoins de cobalt] avec l’utilisation de batterie est le secteur des véhicules électriques hybrides (et potentiellement les véhicules électriques ou les véhicules exclusivement électriques)… L’option « plug-in » des véhicules électriques hybrides est encore plus écologique et comprend une batterie en cobalt supplémentaire pouvant être chargée depuis une prise électrique. ».

Moi aussi je donne mon avis