Extinction des ressources : la fin du gaz naturel

Les disparition des ressources minières et naturelles vont se succéder tout au long du siècle. Des ressources qui nous paraissent sans limites vont pourtant s’épuiser au tournant du 22ème siècle.

Gaz naturel, fer, cobalt, charbon et aluminium finiront par manquer à leur tour.

La disparition du gaz naturel

La fin du gaz finira par se produire

2072  : énergie fossile, le gaz est une ressource énergétique majeure sur laquelle l’humanité compte pour compenser la disparition, plus précoce, du pétrole, une vingtaine d’années plus tôt.

Le pic de Hubbert : c’est l’équivalent pour le gaz du Peak Oil pour le pétrole. Le pic de Hubbert intervient donc 20 ans environ après le Peak Oil.

Au rythme actuel de consommation de 2 743 milliards de m3 de gaz par an, la fin l’exploitation de gaz surviendra environ en 2072(1).

Le gaz représente plus de 20 % (contre 40 % pour le pétrole) de la consommation énergétique globale.

38 % de la consommation de gaz naturel en Europe – 30 % au niveau mondial – sont destinés au secteur résidentiel/tertiaire.

Planetoscope  : la consommation de gaz naturel dans le monde sous vos yeux

gaz-naturel-lacq

Gaz naturel à Lacq

Le gaz naturel est une ressource non renouvelable dont les réserves sont très concentrées dans certaines zones géographiques.

5 pays produisent plus de 50 % du gaz :
la Russie (22 %), suivie par les États-Unis (19 %), le Canada (6,7 %), le Royaume-Uni (3,2 %) et l’Algérie (3,2 %).

Les producteurs de gaz de charbon :

Les principaux pays producteurs sont les Etats-Unis (52 milliards de m3 en 2010) suivis par le Canada (10 mds  m3), puis la Chine (8,6 mds m3)et enfin l’Australie (5 mds m3 en 2010). Les marchés pour lesquels des croissances importantes sont attendues d’ici 2021 pour les gaz de charbon sont la Russie (34,6 %), la Chine (14,7 %), l’Indonésie (14,9 %) et le Canada (11,1 %). Néanmoins en 2021, les Etats-Unis et l’Australie produiront probablement 74 % du marché mondial de gaz de charbon et en consommeront 75 %.

Le gaz, une ressource relativement concentrée

Le gaz est un peu mieux réparti dans le monde que le pétrole.

Le Moyen-Orient et le bloc de l’ex-URSS concentrent près des trois-quarts des réserves mondiales.

Gaz naturel d'Insalah en Algérie

Gaz naturel d'Insalah en Algérie

Les Etats-Unis et la Chine voient leurs réserves domestiques réduites à quelques années de production. Une source de tension à relativement court terme.

L’amélioration des conditions d’approvisionnement, de transport et de stockage du gaz naturel jouera un rôle crucial pour son maintien dans le mix énergétique mondial.

  • Comme pour le pétrole, la reconstitution des réserves de gaz naturel prendra des centaines de millions d’années. Inutile d’attendre :)

Le salut dans les gaz non conventionnels ?

Les gaz non conventionnels sont les gaz que l’on trouve dans les gisements de charbon ou dans les schistes. Les gaz non conventionnels nécessitent des techniques complexes et des coûts d’extraction élevés qui ne sont pas sans causer de dommages à l’environnement.

Le gaz de schiste, une énergie contestée

Le gaz de schiste de ce point de vue pourrait être une ressources permettant de rallonger la durée de vie du gaz. Mais le gaz de schiste rencontre la forte opposition des organismes de protection de l’environnement. Ainsi, comme les sables bitumineux, le gaz de schiste n’est pas du tout sûr d’être une ressource fossile relais.

> Pour l’instant, on constate néanmoins que la montée en puissance des gaz non conventionnels correspond au déclin des gisements de gaz  naturels conventionnels.

Nous reviendrons spécifiquement sur le débat sur le gaz de schiste.

*

Je réagis

(1) Sources : BP Statistical Review of world Energy 2007, Commission Energie-Environnement du Canada, science.gouv.fr, metstor.fr

La suite >> la fin du fer


Article rédigé par Jean-Marie

>> Sur l’épuisement des ressources naturelles :

L’épuisement des ressources naturelles, 1ère page
Le calendrier de disparition des minerais
entre 2012 et 2087
7 milliards d’habitants consomment la planète
L’eau future ressource rare ?
La fin des ressources minières ?