Quand l’esprit guérit le corps – partie 2 : des économies à portée de cerveau !

Quand l'esprit guérit le corps - partie 2 : des économies à portée de cerveau !

Aujourd’hui, nouvelle étape dans notre découverte des approches alternatives de la santé ; Philippe nous fait découvrir les liens entre le corps et l’esprit. Avec enthousiasme.

**

C’est génial ! J’aurais dû vous en parler bien avant : le 22 novembre 2011, une extraordinaire émission allemande était diffusée sur Arte, « Quand l’esprit guérit le corps » !

Je dis « extraordinaire », car on y voyait (enfin !) des acteurs de la médecine « traditionnelle » faire l’apologie et surtout pratiquer avec succès la « médecine corps esprit », colonne vertébrale de ma rubrique “santé préventive”.

Enfin un espoir de voir les dépenses de santé diminuer grâce au réveil du médecin qui sommeille en chacun d’entre nous ! Certes, il ne peut pas tout. Mais ce qu’il peut est déjà immense : nous rendre un peu plus responsables, plus autonomes et surtout plus libres et en bien meilleure santé. Je vous propose ce qui suit :

1-    un résumé très court en quelques points pour les « pressés » ;

2-    un résumé plus fourni pour les « intéressés » (mon article d’aujourd’hui !) ;

3-    et enfin, visionner l’émission entière pour les « vraiment intéressés » (lien à la fin de l’article)

On souhaiterait voir plus d’émissions françaises traiter du même sujet ! Si vous en avez connaissance, faites m’en part : je suis preneur !

“Quand l’esprit guérit le corps”*

Emission allemande diffusée sur Arte le 22 novembre 2011 (1)

Résumé :

1- Nous avons tous en nous un puissant médecin intérieur  ;
2- Ce médecin est plus ou moins puissant selon chacun  ;
3-Ce qui active ces « forces intérieures de guérison » change d’un patient à l’autre ;
4-Quelques pratiques efficaces : la restructuration cognitive, la méditation, la méthode Trust, l’effet placebo, l’approche holistique ;
5- Confiance et le dialogue entre médecin et patient sont incontournables  ;
6- L‘effet placébo a été reconnu officiellement par l’ordre des médecins allemands (2010) ;
7- 3 éléments-clé  : la confiance / il y a toujours quelqu’un pour nous aider / la foi en nous.

Le corps possède des ressources régénératrices

Notre corps possède donc des « forces régénératrices » naturelles qui l’aident à retrouver de l’énergie quand il en a besoin. Cette fonction est assurée par le cerveau.

C’est une sorte de « médecin intérieur ».

Mais quel dommage ! La médecine actuelle a un peu oublié cette tendance naturelle du corps à se soigner par lui-même ! L’homme est réduit à un symptôme. On oublie qu’il est un tout, composé d’un corps, mais aussi d’un esprit.

De plus en plus de médecins pourtant veulent aider leurs patients à contribuer à leur propre guérison en faisant appel à ces forces régénératrices.

Certains praticiens, persuadés de l’importance et de l’efficacité de la collaboration avec le “médecin intérieur” présent en chacun de nous, développent des méthodes d’accompagnement originales. Quelles que soient leurs différences théoriques ou pratiques, ces approches encouragent le patient à explorer sa propre voie de guérison. Au-delà du profit personnel que chacun peut en tirer, l’ensemble de la société a tout à y gagner, en maîtrisant mieux le coût du système d’assurance maladie.

De plus en plus de médecins veulent aider leurs patients à contribuer à leur propre guérison

Exemple (clinique d’Essen) : Gunter souffrait d’arthrose qui l’empêchait de nager : très fortes douleurs, vertiges, crises d’angoisse…  Le service de naturopathie et de médecine “ré intégrative” envisage le patient dans sa globalité et s’occupe de l’interaction des différents éléments de l’organisme.

L’accent est donc mis sur le patient et ses ressources intérieures, plus que sur la maladie.

Les méthodes corps-esprit qui sont appliquées s’appuient sur les aptitudes du corps et de l’esprit pour favoriser l’auto régénération de l’organisme : massages, acupuncture… + dialogue, méditation, séances de restructuration cognitive qui permettent de structurer les pensées négatives

Le stress est par exemple un des pires ennemis bien connu de nos fonctions auto réparatrices, efficaces lorsque nous sommes détendus, optimistes, dans un état d’esprit positif.

La réduction du stress peut être basée sur des exercices de Pleine Conscience (cf. “Le Miracle de la Pleine Conscience” de Thich Nhat Hanh). Le but est alors de se concentrer essentiellement sur l’instant présent (cf. “Mettre en pratique le pouvoir de l’instant présent” par Eckart Tolle) et  permettre à l’esprit de reprendre son influence sur le corps (cf. “Quand l’esprit dialogue avec le corps” Daniel Goleman et “La solution intérieure” de Thierry Janssen)

N’oublions pas qu’au départ, enfant, “tout” se passe bien

A l’origine, cerveau et corps savent ce qu’il faut faire pour rester en bonne santé. Le cerveau sait très bien veiller sur notre corps. Les fondations de la maison sont saines et droites. Ensuite, il doit s’adapter à notre environnement, à notre façon de vivre, aux exigences de notre famille, de notre travail, de notre société, de notre culture, de l’époque dans laquelle on vit… Des déséquilibres se créent et un ou plusieurs organes peuvent « lâcher »,  la maison penche, la maladie s’installe.

La « médecine corps-esprit » constitue dans cet esprit une solution plus qu’intéressante. Mais elle n’a pas les mêmes effets sur tout le monde ; à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux.

*

La suite p.2> des pratiques qui réveillent nos ressources régénératrices