La bataille de l’eau : robinet ou bouteille ? Comment choisir ?

L’eau est primordiale à notre survie, nous qui sommes faits à 70 % de ce liquide indispensable. Que faut-il boire : eau en bouteille ou du robinet ? Comment faire le bon choix ?

L’eau en bouteilles remise en question

La marque Cristaline a relancé la polémique en 2006 avec un solgan qui s’est fait remarquer : « Qui prétend que l’eau du robinet a toujours bon goût ne doit pas en boire souvent !».

Le groupe Neptune, à qui appartient Cristaline, a cherché à remettre en cause la qualité de l’eau du robinet qui « comporte des substances qui peuvent être nocives et dont les consommateurs ne sont pas toujours informés ». Cristaline insiste sur le fait que eau du robinet et eau en bouteille, ce n’est pas la même chose.

Cette campagne faisait écho à une autre qui avait été diffusée fin 2006 par le Syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif). Son slogan était :

« Quelle marque distribue 1 milliard de litres chaque jour et pas une seule bouteille. L’eau du robinet gagne à être connue ! Dans la comparaison avec les eaux en bouteille, l’eau du Sedif l’emporte sur de nombreux points. Une nouvelle campagne le fait savoir, hissant ainsi l’eau du Sedif au niveau d’une grande marque »..

Cristaline s’est attirée de nombreuses critiques notamment celle de chercher à faire peur au consommateur alors que l’eau du robinet est un aliment parmi les plus surveillés par les autorités sanitaires. D’ailleurs, le Bureau de vérification de la publicité (BVP) a émis un avis défavorable sur la campagne d’affichage de Cristaline qui a tout de même eu lieu.

L’eau en bouteilles : faits et chiffres

Rappelons que d’un point de vue strictement environnemental l’impact de l’achat d’eau en bouteille est négatif …

Sans parler des déchets générés par les bouteilles en plastique, on peut parler de l’aspect aberrant qu’il y a à transporter de l’eau d’un bout à l’autre de l’Europe ou du monde.

Quel est l’impact réel sur l’environnement d’un litre d’eau italienne bue à Bruxelles ou d’un litre d’Evian en bouteille dégusté à Los Angeles ?

L’impact écologique des bouteilles d’eau

La fabrication, le transport et le retraitement des quelque 140 000 tonnes de bouteilles plastiques qui finissent en déchets par an en France pèsent sur l’environnement.

D’un point de vue budgétaire, boire de l’eau en bouteille n’est pas très rationnel non plus. Constat : l’eau du robinet coûte 200 à 300 fois moins cher que l’eau en bouteille.

Même si vous utilisez un filtre dont vous changez la cartouche de charbon actif chaque mois pour l’adoucir, l’eau du robinet ne vous revient qu’à 2 ou 3 centimes le litre.

A comparer à certaines marques d’eau à largement plus d’un euro…

Conclusion  : acheter des bouteilles d’eau en bouteille plastique est un luxe pas très rationnel. Mais du point de vue plaisir… chacun a ses préférences qui lui sont personnelles.

Eau minérale = eau en bouteille ?

Non pas forcément. Toutes les eaux vendues en bouteille ne sont pas minéralisées

Certaines eaux comme la Cristaline justement ne sont pas des eaux minérales. En ce qui concerne l’eau du robinet, selon les régions, les eaux de ville sont plus ou moins naturellement minéralisées. L’eau en bouteille n’est pas toujours meilleure que celle du robinet qui contient souvent autant de calcium et de minéraux. Le cas échéant, le calcaire est facilement éliminé par les filtres vendus dans le commerce, qui éliminent toutes les impuretés éventuelles

*

La suite p.2 > comment adoucir l’eau ?