Les aliments préemballés : entre fraîcheur et pollution

Aujourd’hui, de plus en plus d’aliments sous vide font leur apparition au rayon frais des supermarchés. Prêts à être consommés, leur rôle est-il aussi bénéfique pour la santé que les fruits et légumes de nos jardins ? Ont-ils un impact sur l’environnement ?

Les aliments préemballés : fraîcheur assurée

Grâce à leurs vitamines, minéraux et antioxydants, les fruits et légumes permettent de prévenir certaines maladies, telles que le cancer, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Mais qu’en est-il des aliments préemballés ? Certes ils permettent un véritable gain de temps pour préparer rapidement une salade, un sauté de légumes ou un mets en casserole, mais possèdent-ils les mêmes vertus que les aliments frais ? Notons que les emballages sont une source essentielle d’informations pour le consommateur.

Les aliments préemballés préservent leurs bienfaits

Un produit alimentaire emballé sous vide est tout simplement conditionné dans un sachet dans lequel l’air a été retiré. Cette technique vise à réduire l’atmosphère dans le paquet. Ces emballages sont parfaitement étanches et ainsi protégés de toute contamination externe possible.

aliments préemballés

Lavés, épluchés et coupés, les aliments sont ensuite conservés dans la partie la plus froide du réfrigérateur (entre 0 et 4C°). La durée de conservation entre la préparation et la date limite de consommation (DLC) est de 7 jours maximum.

Les aliments se présentent en plusieurs gammes : elles s’échelonnent de la première à la cinquième.

  • La première gamme correspond aux produits frais qui n’ont subi aucun traitement de conservation, ni emballage particulier. 
  • La deuxième gamme concerne les produits appertisés (les conserves),
  • et la troisième gamme les produits congelés et surgelés,
  • Les produits de la 4e gamme sont des légumes ou des fruits frais, crus, préemballés.

"5ème gamme" : les produits pasteurisés et stérilisés

Les produits stérilisés ont été chauffés à des températures supérieures à 100° C. Essentiellement composés de produits d’origine végétale (pommes de terre, betteraves rouges…), ces produits ne nécessitent donc pas de stockage au frais. La date limite d’utilisation optimale (DLUO) est comprise entre 2 et 6 mois.

aliments préemballésLes produits pasteurisés subissent un traitement thermique beaucoup moins fort, à des températures comprises entre 65 et 85° C. N’étant pas stérilisés, ils sont fragiles et doivent donc être conservés au froid, dans un réfrigérateur, sur le lieu d’achat comme à la maison.

Aliments préemballés- le saviez-vous ?

  • Les fruits préemballés sont conservés dans des entrepôts hermétiques dont l’environnement est spécifiquement contrôlé pour maintenir la saveur et la texture des aliments.
  • Les premiers aliments conservés sous vide furent les cacahuètes décortiquées et le café torréfié.

Aliments préemballés, synonyme de déchets

Souvent moins coûteux, les fruits et légumes en détail ou en vrac nous permettent d’éviter les emballages superflus. Et c’est, en plus, être sûr de choisir la juste quantité et d’éviter le gaspillage

En effet, avec les produits préemballés, non seulement la quantité à acheter est imposée, mais la poubelle est vite remplie d’emballages encombrants qui n’auront servi que le temps du transport.

fruits et légumes en vrac

  • Le mieux, c’est d’emballer seulement les aliments pour lesquels un regroupement est nécessaire.

Un geste simple pour diminuer le volume de ses poubelles. Il en est de même pour le fromage ou la charcuterie à la coupe qui, contrairement aux idées reçues, ne sont pas systématiquement plus coûteux.

Lire également

Tous les produits Alimentation de la boutique consoGlobe

Article rédigé par Elwina, juillet 2009