Le thon blanc, pas si propre que ça

Rédigé par Flor, le 8 Aug 2013, à 17 h 27 min

Le thon blanc, qu’on l’appelle aussi germon, est un poisson se rapprochant des côtes en été. Moins menacé que son cousin le thon rouge, en danger et cher, le thon blanc peuple plus les océans que son congénère. Cependant sa consommation est à la modération, puisque dans certains endroits les stocks se retrouvent victimes de la surpêche.

La description du Thon Blanc ou Germon

thon-blanc-germon-2Appelé aussi Thunnus alalunga, le thon blanc est plus petit que ses congénères du même nom et possède une chair blanche d’où sa désignation. C’est un prédateur se nourrissant de poissons, de crustacés et de calamars.

On le reconnaît grâce à ses nageoires plus longues que les autres poissons de son espèce.

Attention il n’est pas à confondre avec le thon albacore. Les anglais désignent le thon blanc par albacore, mais en français le nom fait allusion au Thunnus albacares ou thon jaune.

Le thon germon atteint sa maturité sexuelle à 6 ans et mesure en général à l’âge adulte 1 mètre. Sa durée de vie maximale peut atteindre 15 ans.

L’habitat du thon blanc

On retrouve le thon germon dans presque toutes les mers et océans : dans le Pacifique, dans l’Atlantique Nord et Sud, dans l’Océan Indien et dans la mer Méditerranée.

© CC Ronald Eliassen Hole

© CC Ronald Eliassen Hole

Le thon blanc préfère vivre en bande, dans des profondeurs allant jusqu’à 250 mètres. Pendant l’été, il remonte quelquefois en surface pour se nourrir et également frayer. En Méditerranée cela a lieu à partir de mi-août à mi-octobre.

> Suite : État des stocks et pêche

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rêvant de voyages aux quatre coins du monde, je me consacre actuellement à l'alimentation et aux sciences sociales. Je m'intéresse en particulier aux...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. arrêtez tout cela parce qu’il y a des personnes qui aiment des animaux comme les baleines les lapins les sangliers

  2. vous devez arrêter tout sa parce que il va arriver des problèmes comme le corail est abîmé .

  3. On ne doit pas chasser tout les animaux comme le sanglier le lapin les baleine

  4. Le principal problème de la pêche c’est bien les techniques employées par les grosse pêcheries, qui utilisent des procédés destructeurs pour la faune.

    Ils utilisent des sondes placées sur de petits bateaux pour regrouper les bancs de thons et accéder à une pêche miraculeuse ! Mais voilà, les thons ne sont pas les seuls à être appâtés et les requins, raies, dauphins, … se retrouvent dans les filets et rejetés à la mer !

    Pour un thon dans notre assiette, combien d’autres poissons rejetés morts ou mourant par dessus bord ? Malaise

  5. Bonjour,

    Que signifie pour vous Consommer avec modération ?

    Ne pas acheter le germon actuellement sur les étals = Mettre à la poubelle de la poissonnerie !!!

    Sinon, depuis la reconstitution de la plupart des stocks de poisson en Atlantique Nord Est (ANE) les recommandations des ONG ne valent plus grand chose…

    Par exemple pour le merlu considéré comme espèce à consommer avec modération par les ONG

    L’Europe après avis des scientifiques prévoit d’augmenter considérablement les quotas de pêche en 2014 pour le merlu de nos côtes…

    Alors que les ONG (notamment WWF) continuent de nous recommander de manger du merlu du Cap, pêché en Afrique du Sud et labellisé MSC…

    Ne serait-il pas préférable de favoriser une pêche locale et défendre nos pêcheurs plutôt que d’engraisser ces filières import/export détenues par des grandes sociétés internationales…

    Cordialement

    Philippe Favrelière

    • Flor

      Bonjour,
      Consommer avec modération est une recommandation générale donnée à tout le monde. Nous essayons de conseiller sans dicter la consommation de chacun.
      Concernant le WWF, les avis entre ONG et pouvoirs politiques sont souvent divergents, donc effectivement les informations ne seront pas les mêmes.
      Et bien sûr, favoriser les filières locales est important, quand on sait que les stocks ne sont pas menacés. Dans le cas contraire, il reste toujours d’autres poissons locaux dont les stocks ne sont pas en danger.
      Cordialement,
      Flor

  6. 1) le thon (blanc) albacore, se pêche dans les bans de thons rouge en méditerranée
    2) Il est payé moins cher au pêcheur!
    3) Un poisson sauvage fuit les régions polluées au contraire de celui d’élevage qui est bloqué et nourrit a la manière de la vache folle!
    4)Les Japonais et Coréens , avant d’acheter la pêche, font des prélèvements sanguins dans le cou du thon avant d’acheter ou pas !!!!
    Le thon (obèse , thon rouge de parfois plus de 600 Kl)est saigné avant son stockage dans la cale, ou emporté en cage dans des lieux d’élevage (Espagne) avant la vente et donc remis en condition sanitaire “propre” avant la re-pêche !!!!

  7. pour le mercure qu il peut y avoir éventuellement je me demande si le consommer en boite serait moins nocif
    par ailleurs celui que l on achète en bocal en Italie et meilleur que le produit francais

    • Flor

      Le mercure est présent dans l’océan à plus ou moins faible dose et les poissons l’absorbent.
      Le degré de contamination au mercure du thon blanc se calcule en fonction de sa longévité et de son régime alimentaire. En effet, plus un poisson vit longtemps, plus il sera exposé au mercure. Il en est de même s’il se nourrit de poissons déjà contaminés.
      La consommation du thon frais ou en boite ne détermine donc pas le degré de mercure.

  8. effectivement il faut faire attention à ne pas consommer trop souvent ces grands poissons carnivores : thon, saumon, et autres… car ils contiennent des quantités importantes de mercure et autres produits toxiques, cela dépend généralement des lieux de pêche. Ainsi le saumon sauvage n’est souvent pas meilleur à ce point de vue que celui élevé. Il est recommandé de ne manger ces poissons qu’une fois par semaine et de varier les races – ceci pour les personnes qui consomment principalement du poisson –
    Se méfier aussi de tout poisson sauvage ou d’élevage venant de Norvège (ce sont les Norvégiens eux-mêmes qui le disent ! – ainsi que des poissons originaires du Pacifique à cause de la pollution due principalement aux rejets nucléaires et aussi aux métaux lourds…
    Ceux de la Méditerranée ne sont pas exemptés non plus de pollutions en tout genre … il ne reste pas grand chose à se mettre sous la dent … !!!

Moi aussi je donne mon avis