Confinement : des centaines d’animaux sauvés de l’euthanasie par la SPA

Quand les animaux abandonnés ne peuvent être adoptés, la réglementation veut qu’ils soient euthanasiés. La SPA a soulevé des montagnes pour ne pas avoir à en arriver là.

Rédigé par Paul Malo, le 6 May 2020, à 11 h 22 min

Les milliers de chiens et chats abandonnés doivent-ils être les victimes collatérales de l’actuelle épidémie de Covid-19 ? La SPA s’est battue pour ne pas devoir euthanasier des animaux et il semble qu’elle ait gagné son pari !

Confinement coronavirus – Des dérogations pour aller adopter un animal

Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA, avait récemment lancé un cri d’alarme : du fait de l’épidémie de Coronavirus, si le gouvernement ne faisait rien, des milliers d’animaux allaient être euthanasiés. En effet, face à l’engorgement des refuges, les fourrières allaient être contraintes de piquer des milliers d’animaux abandonnés.
Dans les 55 refuges SPA répartis sur l’ensemble du territoire, on comptait 4.300 animaux au début du confinement. Avec 5.600 recueillis pour 7.000 places, la SPA voyait ses refuges proches de la saturation. Habituellement, environ 3.600 animaux sont recueillis tous les mois, et autant sont donnés à l’adoption.

Le dispositif d’adoption sans contact SPA a heureusement permis de sauver 400 animaux de l’euthanasie © CJ Rose

Avec aucun animal sortant, et faute de place, la réglementation pour ces structures impose alors l’euthanasie.

« Nos animaux de compagnie ne doivent pas être des « victimes collatérales » du Covid-19 : alerté par la SPA sur les risques de saturation de ses locaux, le Gouvernement accorde à partir de jeudi une tolérance concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge », a fini par tweeter Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur.
Depuis le 16 avril, suite à la demande de la SPA, les déplacements ont été autorisés (avec attestation pour « motif familial impérieux ») pour l’adoption d’animaux.
L’animal adopté doit toutefois être choisi en amont sur le site Internet de la SPA et un rendez-vous précis fixé. Enfin, le refuge de la SPA concerné doit émettre une attestation dématérialisée indiquant l’horaire du rendez-vous.

Le côté face de la pièce ? Un énorme surcoût pour la SPA

Ainsi, la SPA est parvenue à sauver des centaines d’animaux de l’euthanasie. Grâce à cette reprise des adoptions validée par la place Beauvau, 400 animaux ont pu être adoptés depuis le 16 avril dernier.
Pour autant, la mise en place de ce nouveau dispositif a entraîné un surcoût considérable pour la SPA. Il lui a en effet fallu revoir de bout en bout l’organisation des adoptions d’animaux, de façon à ce qu’il n’y ait aucun contact entre les salariés de la SPA s’occupant des animaux et les personnes venues pour adopter chats, chiens ou NAC.

Mais les frais vétérinaires sont ce qui aura coûté le plus cher à la SPA. Il aura fallu recourir à des vétérinaires libéraux, ce qui représente une dépense supplémentaire de 140.000 à 150.000 euros selon le président de la SPA.

La SPA a reçu 21.000 demandes d’adoption sur internet et 400 animaux ont pu être adoptés depuis le 16 avril © Art_rich

C’est pourquoi la fondation 30 Millions d’Amis et l’émission Le Club des Confinés » présentée tous les matins sur RTL par Julien Courbet, se sont mobilisés. Une cagnotte a été organisée auprès des auditeurs afin d’éviter les euthanasies de chiens et chats abandonnés.
Les 152.655 euros de dons récoltés en quelques jours seront directement redistribués aux refuges en ayant le plus besoin.

Illustration bannière : Un chien abandonné qui attend son nouveau maître – © Rob Pitman
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Je suis scandalisée par le comportement humain : la peur, toujours la peur ! Je suis handicapée et j’ai 2 chats (récupérés car abandonnés, il y a quelques années), je n’ai pas pour autant abandonné les miens mais je ne peux faire plus, je n’ai pas la place ni la santé.
    Mais si le dé-confinement relance le virus, on ne pourra pas dire que c’est de la faute de nos animaux de compagnie mais que les humains ont besoin que ça tape plus fort pour qu’ils comprennent qu’ils sont en train de détruire la planète et sa biodiversité et que ceux qui resteront en crèveront comme ils ont anéanti leur univers ! l’Égoïsme est ROI actuellement et plus que jamais !!!

Moi aussi je donne mon avis