Coronavirus : la SPA craint une vague d’abandons

En pleine pandémie, et alors que les refuges ont fermé leurs portes, la SPA craint une vague d’abandons d’animaux de compagnie, du fait de fausses rumeurs de contagion.

Rédigé par Paul Malo, le 17 Mar 2020, à 9 h 45 min

Alors que les refuges ont dû être fermés au public, la SPA s’inquiète d’une possible vague d’abandon d’animaux domestiques.

Abandon d’animaux : une situation catastrophique

Il y a quelques mois la Fondation 30 millions d’amis faisait le buzz avec sa campagne « We are the champions » : la France est déjà championne d’Europe de l’abandon d’animaux, avec 100.000 abandons d’animal domestique par an, dont 60.000 l’été. Avec l’épidémie de coronavirus, le phénomène risque bien de s’aggraver. C’est ce dont s’inquiète la SPA, qui vient d’annoncer la fermeture de ses refuges et de ses maisons au public.

Protégez vos animaux, ne les abandonnez pas ©Kira_Yan

Dans un communiqué, la SPA tire donc le signal d’alarme et alerte les Français « sur une situation catastrophique concernant nos animaux de compagnie ». L’association « en appelle à la responsabilité des propriétaires d’animaux à ne pas croire les rumeurs à ce sujet qui pourraient avoir des conséquences catastrophiques en termes d’abandons ». La SPA devrait bientôt mettre en ligne sur son site et ses réseaux sociaux des conditions « d’adoption responsable ».

Des abandons pour de fausses rumeurs

Pourtant, a-t-elle rappelé dans son communiqué, « toutes les sources scientifiques, l’Organisation Mondiale de la Santé en tête, concordent : le Covid-19 n’atteint pas les animaux de compagnie comme les chiens et les chats, et ils ne sont pas impliqués dans la propagation de cette épidémie ». « Nous appelons tous les propriétaires d’animaux de compagnie, tous les Français sensibles à la cause animale à relayer massivement qu’il serait dénué de bon sens et d’humanité d’abandonner son animal pour des fausses rumeurs », a indiqué Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA.

Comme le rappelle la SPA, « la fermeture au public des refuges va freiner drastiquement les adoptions. Si une vague massive d’abandons d’animaux de compagnie intervient, cela entraînera une vague d’euthanasie massive dans les fourrières, comme le prévoit la loi française. » En effet, les capacités d’accueil tant des fourrières publiques que des refuges des associations de protection animale sont d’ores et déjà pratiquement saturées.

Illustration bannière : Chien portant un masque – © oneinchpunch
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Non..…..ce n’est pas possible de lire de telles horreurs….
    Nos chers animaux ,vont encore « payer » l’imbécillité humaine ????
    Je me refuse à le croire….

  2. Bonjour. Voici des personnages qui n’ont pas de neurones, comme peut en être aussi débiles pour abandonner leur animal qui ne risque rien avec le virus , c’est juste les humains qui risquent la contamination , et non les animaux .

Moi aussi je donne mon avis