Soins des animaux : des alternatives naturelles intéressantes pour eux aussi !

Nous sommes nombreux à apprécier les médecines douces : aucune raison que nos compagnons à quatre pattes n’en profitent pas aussi ! Des clients de tous poils, et parfois même à plumes…

Rédigé par Véronique Desarzens, le 5 Nov 2017, à 14 h 00 min

Le vétérinaire-ostéopathe : tout près du « chuchoteur »

Ce vétérinaire s’est tourné, lui, vers l’ostéopathie. « C’est avant tout le résultat d’une évolution personnelle, car ce domaine m’intéressait depuis très longtemps. Cet enseignement m’a entre autres permis de découvrir ma sensibilité par rapport aux animaux ».

Cet art du toucher, basé aussi bien sur le ressenti que sur le structurel, convient à de nombreux animaux. « Les chiens, bien que souvent trop conditionnés, y sont sensibles. Pour les chats c’est magnifique, et pour les chevaux encore mieux… »

ostheopathie cheval

© hedgehog94

En théorie, l’ostéopathie travaille avant tout sur la colonne vertébrale. Mais avec des conséquences qui vont bien au-delà des problèmes de dos ! « La colonne est en général soumise à des tensions, et en diminuant ces tensions on obtient une détente, un effet sur différents organes. Comme cela améliore tout l’état général, les indications sont vastes : épilepsie, diarrhées, colites, problèmes de foie…. Plus évidemment tous les troubles directement en liaison avec les os, les vertèbres et les muscles. Un cas extrêmement spectaculaire est celui de la paralysie des teckels : c’est quasi-miraculeux ! »

Les animaux de compagnie apprécient les traitement alternatifs

Faut-il le préciser, les animaux apprécient beaucoup de tels soins. « Pendant le traitement, un chien excité, facilement agressif, devient très calme. Mais si on perd la communication avec lui, il reprend aussitôt son comportement. »

La technique est certes importante, mais l’essentiel semble pourtant être ailleurs, dans cette mystérieuse alchimie du toucher et du ressenti qui fait presque du praticien un « chuchoteur« . « Le cheval baisse la tête quand on le traite. Le soin engendre chez lui un effet de mémoire du bien-être : après quelques séances, il suffit de poser les mains sur lui et les vertèbres se mettent en place aussitôt. Cela, pour le cartésien que je suis, c’est vraiment extraordinaire ! ».

Décidément, les bipèdes que nous sommes ne sont plus les seuls à bénéficier de ces médecines alternatives qui ne cessent de faire leurs preuves. Et ce ne sont pas nos compagnons à quatre pattes qui s’en plaindront !

Illustration bannière : Médecines alternatives pour les chiens – © Monika Wisniewska
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, rédactrice indépendante, orientée mieux-être, santé, environnement, produits naturels et autres potions « maison ».

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis