Retour de vacances : faites-vous tester, encourage Santé publique France

De retour de vacances, vous pouvez effectuer un test virologique (RT-PCR) afin de savoir si vous êtes atteint du Covid-19. Un geste qui permet de freiner le Covid-19.

Rédigé par Audrey Lallement, le 21 Aug 2020, à 10 h 05 min

Afin de freiner l’épidémie de Covid-19, les vacanciers qui reviennent d’une « zone de circulation active du virus » sont incités à se faire tester à leur retour. Le dépistage se fait sans ordonnance et est remboursé par la Sécu.

Tester, tracer, isoler : le trio gagnant pour réduire les contaminations

L’épidémie de coronavirus (SARS-CoV-2) n’est pas loin derrière nous, au contraire. Selon Santé publique France « la dynamique de la transmission en forte croissance reste préoccupante ». Jeudi 20 août, l’établissement public dénombrait 229.814 cas confirmés (+4.771 en 24 heures) soit un taux de positivité des tests de 3,3 %. Il comptait également 266 clusters (+33 en 24 heures). Ces chiffres nous montrent l’importance de ne pas baisser la garde et de poursuivre les efforts afin de freiner la propagation du Covid-19.

Les vacanciers se relâchent et respectent peu les gestes barrières  © nito – Shutterstock

Outre le port du masque et les autres gestes barrières, il est demandé aux Français de faire le nécessaire pour éviter au Covid-19 de circuler dans le territoire. Les vacanciers qui étaient « dans une zone de circulation active du virus » sont notamment appelés à se faire tester juste après leur retour de retour de congés. « En cas de test positif ou de symptômes : isolez-vous et prenez contact avec votre médecin traitant. Tester, tracer, isoler : c’est le trio gagnant pour réduire les contaminations ».

Covdi-19 : où se faire tester ?

Le 20 août, les zones de circulation active du virus étaient réparties dans 31 départements. 24 étaient en situation de vulnérabilité modérée : Alpes-Maritimes, Aube, Essonne, Gard, Gironde, Haute-Garonne, Haute-Savoie, Hautes Pyrénées, Hauts-de Seine, Ille-et-Vilaine, Loiret, Mayenne, Mayotte, Meurthe et Moselle, Nord, Oise, Réunion, Rhône, Seine et Marne, Tarn, Val d’Oise, Var, Vaucluse, Yvelines et 7 en situation de vulnérabilité élevée : Bouches-du-Rhône, Guyane, Hérault, Paris, Sarthe, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne.

Craignez-vous un redémarrage de l’épidémie de coronavirus en France

Vous pouvez réaliser un test de dépistage sans prescription médicale même si vous ne présentez pas de symptômes. Il est intégralement pris en charge par l’assurance maladie. Les tests virologiques (RT-PCR) sont effectués dans des centres de dépistage dont la liste est disponible sur le site sante.fr ou sur le site Internet de votre Agence régionale de santé.

 

 

Illustration bannière : Si vous êtes parti en vacances dans une zone de circulation active du virus, faites-vous tester à votre retour © Noiel
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Oui, attention, le test nasal peut endommager la membrane du cerveau. Privilégier un autre type de test !

  2. ce test qui attaque la paroi protegeant le nez et le cerveau est dangereux, comme le masque d’ailleurs inutile, je suis surpris que vous acceptiez de diffuser de la desinformation des soit disant experts et charlatans de Big Pharma, ecoutez didier Raoult sur Cnews, la verite d’un vrai medecin et chercheur…

Moi aussi je donne mon avis