Covid-19 : le risque de transmission multiplié par 5 au sein d’un même foyer

Une personne Covid-positive a cinq fois plus de chances de contaminer une personne faisant partie de son ménage qu’une personne extérieure à celui-ci, nous apprend une étude réalisée en Corée du Sud.

Rédigé par Anton Kunin, le 23 Jul 2020, à 14 h 10 min

Le confinement fonctionne… à condition que tous les membres du ménage se confinent, ainsi peut-on résumer les résultats de cette étude.

Une personne infectée transmet le virus à ses proches dans 1 cas sur 8

Lorsqu’on est porteur d’un virus respiratoire, on a plus de chances de contaminer quelqu’un avec qui on a des contacts étroits que quelqu’un qu’on croise brièvement. Et le Covid-19 ne fait pas exception à la règle. Mais comme tous les virus sont différents, jusqu’ici toute la question était de savoir : à combien s’élève au juste cette probabilité ?

Deux soeurs suivent les règles de la distanciation sociale© Hector Pertuz

Une étude réalisée en Corée du Sud(1) y apporte aujourd’hui une réponse. Et si nous parlons d’une étude coréenne, ce n’est pas un hasard : le traçage des contacts est particulièrement bien organisé dans ce pays, c’est donc là qu’on est susceptible de réaliser une telle étude avec le maximum de précision. Cette étude, réalisée par les Centres de contrôle et de prévention des maladies de Corée, nous apprend donc que lorsqu’un membre d’un ménage contracte le Covid-19, dans 11,8 % des cas les personnes vivant avec lui ou elle le contractent aussi. À l’inverse, parmi les personnes extérieures au ménage avec lesquelles ces patients Covid-positifs ont déclaré avoir été en contact, seul 1,9 % a contracté le virus.

Sondage – Craignez-vous un redémarrage de l’épidémie de coronavirus en France ?

Le port d’un masque à domicile, une bonne idée ?

Les auteurs de l’étude recommandent donc aux personnes infectées de s’isoler hors du foyer dans la mesure du possible. Et lorsque ce n’est pas possible, ils recommandent d’utiliser du matériel de protection à domicile (masques éventuellement, même si ce point nécessite une étude à part). Ils rappellent par ailleurs aux gouvernements du monde entier l’importance du traçage des contacts et du test sérologique en cas de doute.

La proximité au sein d’une même famille © Pablo Rogat

Une grande partie de l’étude est consacrée aux enfants. Les chercheurs se sont aperçus que la probabilité de transmission du virus au sein du foyer était plus importante si la première personne infectée au sein de la famille avait entre 10 et 19 ans. Ils rappellent aussi les résultats d’une autre étude, réalisée à Shenzhen (Chine), selon laquelle 13 % des enfants de la ville avaient contracté le virus, un fait qui appuie la nécessité de la fermeture des écoles lorsque le virus circule activement.

Les risques d’être contaminé par le covid-19 seraient plus important au sein de la famille  © Halfpoint
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis