En 2030, des nanorobots vivront dans nos corps

En 2030, des nano-robots pourraient circuler dans les artères des êtres humains afin de lutter contre les maladies et augmenter l’espérance de vie.

Rédigé par Émilia Capitaine, le 26 Apr 2017, à 11 h 05 min

Selon certains scientifiques américains, des robots microscopiques pourraient prochainement se trouver dans nos artères afin de nous maintenir en bonne santé, en combattant par exemple, les maladies et les cellules cancéreuses.

Des nanorobots pour nous maintenir en bonne santé

Ray Kurzweil, le directeur de l’ingénierie de Google, est un futuriste particulièrement connu aux États-Unis dont les prédictions s’avèrent souvent justes. Récemment, il a de nouveau affirmé que la « singularité technologique » aurait lieu d’ici 2045. Selon lui, cette nouvelle ère ne signifiera pas la fin du monde telle que nous le connaissons sous l’effet de l’intelligence artificielle, mais plutôt que les êtres humains seront alimentés par des machines.

nanorobot

Nanorobot © nobeastsofierce / Shutterstock.com

Cette fusion de l’homme et de la machine se matérialisera, selon Kurzweil, par la présence dès 2030, soit dans moins de 15 ans, de nanorobots dans le corps humain. Ces robots microscopiques auront une double fonction : ils s’écouleront dans nos artères afin de nous maintenir en bonne santé en combattant les maladies et les cancers, et ils transmettront notre cerveau sur le cloud.

Des robots microscoipques en 2020, une prédiction réaliste ?

Selon un autre futuriste américain bien connu, Dave Evans, une telle fusion entre la technologie et la biologie n’a rien de tiré par les cheveux. Il estime que ce processus se déroulera en trois phases : la phase portable (dans laquelle nous sommes actuellement), la phase intégrable (vers laquelle nous nous dirigeons avec des innovations telles que les implants neuronaux) et la phase « remplaçable ».

Il considère ainsi que la technologie deviendra si performante, que des parties de notre corps seront remplacées par des technologies artificielles. Cela pourra par exemple prendre la forme d’yeux artificiels qui ne se dégraderont jamais et pourront avoir des capacités augmentées telles que la vision nocturne. Toutefois, ces évolutions mettront du temps à prendre forme. Evans considère ainsi que Kurzweil pourrait être un peu trop optimiste lorsqu’il évoque des nanorobots dans nos corps en 2030. Selon lui, les avancées technologiques sont lentes, et il faudra attendre plusieurs décennies avant que des robots microscopiques envahissent nos corps pour augmenter nos capacités et allonger notre espérance de vie.

Illustration bannière : Les progrès de l’intelligence artificielle – ©William Bradberry Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Oui mais l’intéret principale c’est l’armement car ils auront bien mieupour la mèdecine.

Moi aussi je donne mon avis