Les éponges de cuisine contiennent plus de bactéries que les toilettes

On les croit d’une propreté impeccable et pourtant, les éponges de cuisine contiennent des millions de bactéries.

Rédigé par Anton Kunin, le 3 Aug 2017, à 11 h 30 min

Selon une étude publiée dans la revue Scientific Reports, les éponges de cuisine regorgent de bactéries potentiellement pathogènes, responsables notamment d’infections intestinales.

Éponges de cuisine : l’efficacité des méthodes de désinfection est toute relative

L’éponge que vous utilisez pour laver la vaisselle est peut-être plus dangereuse que la lunette de vos toilettes. C’est simple : à chaque lavage de vaisselle, en contact avec les restes alimentaires, les éponges accueillent de nouvelles bactéries. Fréquemment baignées dans l’eau chaude, elles restent humides en permanence et bénéficient de températures propices à la multiplication bactérienne.

Si, par le passé, des méthodes de désinfection telles que le passage de l’éponge dans un micro-ondes étaient recommandées, cette nouvelle étude vient contredire leur efficacité. Selon ses auteurs, aucune méthode de désinfection ne permet d’éliminer plus de 60 % des bactéries. Pire, la présence des bactéries Chryseobacterium hominis et Moraxella osloensis s’est avérée même plus abondante dans les éponges régulièrement désinfectées.

éponges

Les éponges de cuisine : de véritables nids à bactéries © Liderina

Pour vous prémunir contre les bactéries, changez régulièrement d’éponge

Les sources majeures de bactéries sont la viande et la volaille crues. Selon les auteurs de l’étude, les planches à découper où ces produits ont été travaillés accueillent 200 fois plus de bactéries fécales (salmonelle, campylobacter…) qu’une lunette de toilettes. Il convient donc de bien laver les planches à découper et d’en avoir deux : une pour les viandes, l’autre pour les légumes.

Afin de limiter la propagation de bactéries, il est conseillé de garder son éponge dans un endroit bien à l’écart, de la rincer avec du liquide vaisselle après chaque utilisation et de bien se laver les mains après l’avoir utilisée. Ceci dit, le meilleur moyen de protection reste de changer régulièrement d’éponge, une fois par semaine de préférence.

Illustration bannière : Femme utilisant une éponge – © Maria Bobrova
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Quelles absurdités dans cet article ! oui, l’éponge contient des bactéries, mais les bactéries sont PARTOUT et heureusement ! Il suffit d’ailleurs de la laisser sécher pour qu’elles soient en grande partie éliminées ; en plus, le conseil de changer d’éponge toutes les semaines est un non-sens écologique et économique ! comme dit dans un commentaire, la pollution due aux éponges artificielles est énorme : aucun recyclage et fabrication énergivore…Arrêtons d’avoir la phobie des bactéries, en voulant les éliminer à tout prix, nous renforçons leurs résistances (seules les résistantes subsistent et deviennent dangereuses car elles ont le champ libre). La solution ? bien rincer son éponge et la laisser sécher, ce que l’on a toujours fait et jamais personne n’est mort contaminé par une éponge !!!!

  2. Dites moi ? Combien de personnes infectées par une éponge dans le monde ?
    Et par rapport à la fréquence d’utilisation d’une éponge ?
    Est ce vraiment raisonnable de croire que l’on peut vivre dans un monde sans bactéries ?
    Bactérie = danger ?
    Je pense que la sur-hygiène est plus dangereuse à un certain niveau . Le corps n’est plus capable de se protéger de la moindre bactérie.
    Alors peut-être qu’une éponge c’est sale, (oh quel scoop !), mais qui irait se désinfecter avec une éponge ?
    Et non, je ne changerai pas mon éponge toutes les semaines.

  3. Plonger son éponge dans un bain au sel ou vinaigre ou bicarbonate ou les deux, pendant toute la nuit est radicale pour éliminer les petites bestioles qui rongent nos éponges. En contre-partie, mon éponge m’accompagne pendant presque tout le mois

  4. PERDU D’AVANCE CONTRE LES BACTERIES. Vivé avec!

  5. Pas très “éco” de conseiller d’en utiliser une par semaine, en sachant le problème qu’elles représentent au recyclage. Pourquoi ne pas donner des pistes alternatives? Ou conseiller l’utilisation d’une éponge naturelle (courge éponge)?

    • Moi je les passe régulièrement au lave-vaisselle. J’avais entendu cette astuce il y a quelques année.

Moi aussi je donne mon avis