Les WC japonais sont ils plus écolo et hygiéniques que les toilettes classiques ?

Rédigé par Annabelle, le 7 Feb 2014, à 14 h 06 min

On les appelle washlets (d’après la marque du fabricant leader Toto), WC lavants, WC à douchette ou même WC bidet. Quelle que soit leur dénomination, il faut bien avouer que ces WC à la japonaise étonnaient voire prêtaient à sourire il y a encore peu. Aujourd’hui, même si en France, on est bien loin des 2/3 des foyers équipés comme c’est le cas au Japon, le WC japonais s’envisage comme une solution confortable voire écologique. Qu’en est-il vraiment ? Les washlets ou WC japonais sont-ils plus écolo que les WC ordinaires ?

Une technologie de pointe dans ses toilettes

Buse de nettoyage d'un washlet. CC : RobGreen

Buse de nettoyage d’un washlet. CC : RobGreen

Au Pays du Soleil Levant, même les toilettes sont High Tech !

L’abattant est en effet équipé de buses de nettoyage, une pour l’arrière, une seconde pour l’avant et d’un système de séchage afin d’assurer une hygiène parfaite.

Des WC plus hygiéniques

Avec ce type de WC, plus besoin d’utiliser de papier toilette que l’on désigne papier hygiénique et qui ne l’est en fait pas tout à fait si on y réfléchit bien. Eh oui, avec le papier on se contente d’essuyer, on ne nettoie pas !

De plus, si le papier est bien souvent blanchi au chlore, qui est très toxique. Egalement, les ajouts de parfums peuvent se révéler très irritants…

Voici une petite démonstration très courte en vidéo du fonctionnement d’un WC japonais !

Certains modèles poussent le confort à l’extrême en proposant même des abattants chauffants, très utiles pour les nuits froides ou les matins frais d’hiver. D’autres offrent également des programmes personnalisés selon l’utilisateur, en faisant varier la pression du jet, ou la température de l’eau.

point-exclamatiionLe Washlet Zoe du fabricant leader Toto est même apparu dans le Guinness Book des records comme étant les toilettes les plus sophistiquées au monde avec pas moins de sept fonctions ! Depuis, d’autres modèles y sont allés de leur petite option et autres innovations, allant même jusqu’à intégrer des systèmes de tests urinaires pour mesurer sa glycémie par exemple.

Le panneau de commandes d'un WC japonais. Les pictos sont très parlants ! CC : xopherlance

Le panneau de commandes d’un WC japonais. Les pictos sont très parlants ! CC : xopherlance

 *

suite > Même aux toilettes, pensons à l’environnement !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

14 commentaires Donnez votre avis
  1. Je suis un inconditionnel !

    Les WC japonnais sont le top en matière de confort et d’hygiène. Encore que cela dépende aussi beaucoup de l’utilisateur.

    Mais c’est une bêtise de dire qu’ils sont plus écologiques, car ils consomment de l’énergie (assise chauffante, électrovannes, télécommandes etc on est autour de 1000W ce n’est ps rien), tandis que les WC classiques non.

    Le papier toilette est réalisé à partir de fibres recyclées, e donc de cause pas de déforestation.

    Il est plus facile de nettoyer 10 litres d’eau d’une chasse d’eau que 5 litres deux fois plus sales.

    La consommation d’eau des WC n’est pas vraiment un problème en France : d’une part parce que l’eau y est abondante, et d’autre part parce que 80% de la consommation d’eau d’eau est le fait de l’industrie et de l’agriculture. S’il fallait faire des économies, c’est plutôt sur ces deux points qu’il faudrait appuyer…

    En raison des assises chauffantes, l’hygiène des WC japonnais doit être impeccable sous peine de se transformer en bouillon de culture. cela implique une utilisation par des personnes civilisées…

    Vu le comportement des gens dans les WC publics de ce pays, c’est pas gagné…

  2. Bonjour!

    Je viens de lire cette article soigneusement rédigée par Annabelle et je constate un avantage sur cette culture venue tout droit du Japon. Je confirme: on ne se contente pas de s’essuyer avec ce type de WC, on se lave carrément. C’est donc une solution plus hygiénique. Toutefois, je conseille, plus particulièrement aux hommes de ne pas appuyer sur le bouton rose lors de son utilisation. Vous pouvez également faire un petit détour sur mon site pour avoir plus d’infos concernant ces gadgets japonais.

    Merci pour cette article très intéressant Annabelle

  3. Attention aux chiffres que vous avancés : Un WC utilise 9L, un WC Japonais en utilise 3/ 4L.
    C’est totalement faux. Un WC traditionnel moderne, avec chasse deux vitesse utilise 3.5L pour la grosse vitesse (chasse), et 1.5L pour la petite.

  4. Une personne âgée qui ne se levé plus, comment fait-elle?
    A moins de lui installer en dessous de son lit????

  5. Hola tout le monde !
    Y’a quelques jours je suis tombée sur un site génial qui est un des spécialistes dans les toilettes mais essentiellement les toilettes Japonaises. Ils ont 2 concepts distincts avec des avantages hyper cool et en me documentant davantage sur leur page web j’ai vu qu’ils étaient complétement sérieux ! Ils semblent méga pointilleux sur le standing et le côté luxueux. En plus la conception est faite en France donc c’est au top. J’ai encore jamais essayé les toilettes japonaises mais vraiment j’ai trouvé ce site rassurant alors il ne me reste plus qu’a en acheter un ! Puis il parait que c’est vraiment hygiénique et écolo. Faites moi savoir ce que vous en dites si vous y connaissez un peu plus ou si vous avez déjà commandé sur ce site…
    Merci 🙂
    Voilà le lien du site : wclux.com/

  6. Deux des intervenants font référence au maintien de l’autonomie des anciens, mais cela va beaucoup plus loin puisque cela peut aider des milliers de personnes en situation de handicap.

    Je suis moi-même concerné mais malheureusement, ils ne sont pas encore validés par la MDPH !!

    Ils permettent de retrouver un peu de dignité au lieu de faire appel à une tierce personne pour finaliser les exonérations.
    Si les personnes en situation de handicap de naissance sont rarement affectées par cette nécessité de faire appel à un tiers, ce n’est pas le cas des accidentés ou des personnes touchées par la maladie ou par l’âge.
    Si le cap du fauteuil roulant n’est pas facile à passer, celui de perdre cette autonomie est je crois le pire à accepter quand bien même la tierce personne est un aidant familial.

    Si en plus, il s’approche de l’écologie c’est génial.

    Contrairement aux idées reçues, c’est un gage de qualité d’hygiène et de lutte contre les bactéries et autres sources d’infection particulièrement chez les personnes touchées d’obésité qu’autant plus que celle-ci est sévère voire morbide.

    Dans le cas d’aides humaines voire thérapeutique, il devrait être pris en charge par la sécurité sociale en parallèle avec la CPAM car la bête a un coût : au alentour de 900,00 euros pour un modèle avec assise chauffante.

    Jeff
    Président de la FFZC
    Fédération Française des z’handis en Colère.

  7. Pour le papier toilette, le problème est qu’il est difficile d’en trouver fabriqué à base de fibres recyclées. Aucun en grande surface (tout du moins chez Auchan). Il n’y a que ds les magasins bio mais pas tout le temps. Il faudrait que les consommateurs les réclament aux fabricants.

  8. Possédant un abattant de ce type, je peux certifier que la buse n’a jamais de contact avec le corps car elle se sort au début du programme et se rétracte à la fin de celui ci et s’ensuit alors un programme de nettoyage pour elle toute seule que l’on entend. Depuis plus de 3 ans que nous utilisons l’abattant japonais, jamais eu de soucis de santé lié à cela de près ou de loin. Et pour la grosse commission, tout propre aussi. Si on déménage pas avec, on en rachètera un.
    Fred.

  9. SAUF si la buse touche les fesses de chaque personne utilisant ces toilettes, contamination générale garantie.
    Psychologiquement je ne supporterai pas cette buse partagée, peut être éclaboussée et préfère de loin utiliser papier puis lingettes pour terminer.liliane.

  10. Avec le vieillissement de la population cela deviendra incontournable !

    Quand on a des problèmes de mobilité il devient même très difficile de s’essuyer …. Il faudrait ce système dans les maisons de retraite : cela éviterait de mettre trop de couches !!!

  11. L’article me semble vraiment léger…
    Pour l’hygiène : le petit jet d’eau suffit-il vraiment à nettoyer correctement ? En cas d’urine, je pense que oui, mais pour la grosse commission ?
    Je doute quand même fort que ce soit plus efficace que de s’essuyer avec du papier toilette puis de finir avec une lingette (pas très écolo, je sais)

    Pour l’écologie : quel est le gain (ou la perte) par rapport à des toilettes sèches ?

    • L’article est très pertinent. Sauf sur un point qui est le prix des toilettes japonaises. Maintenant, on trouve des kits à poser pour moins de 100 eur. Ex : hygienale.com
      En réponses à vos doutes :
      Hygiène : le petit jet d’eau envoi de l’eau sous pression en mode « kasher ». Il décape les excréments sur les fesses ainsi que dans les plis de l’anus. Si le concept n’était pas efficace, vous pensez que 75% des foyers japonais en serait équipé ? Pour une utilisation féminine, la pression du jet est bien sur adaptée en mode « petite pluie ». Pas de besoin de papiers et encore moins de lingettes. Vous imaginez 7 milliards d’individus avec papiers et lingettes ?
      Ecologie : les utilisateurs de toilettes sèches ont en général un problème de compréhension des toilettes japonaises.
      Une toilette sèche est un mode de traitement des excréments. Nul ne doute qu’il soit aberrant de déféquer dans l’eau souvent potable de nos toilettes.
      Une toilette à jet d’eau à pour but de nettoyer les fesses. C’est comme une douche placée sur une toilette. Cet équipement évite l’usage de papier toilette (véritable fléau écologique !!!) et nécessite un volume d’eau moindre (car pas de papier à évacuer) et évite de prendre une douche (grande consommatrice d’eau).
      Une toilette sèche (concept très intelligent mais difficile à utiliser en milieu urbain) n’utilise pas d’eau mais son utilisateur utilise du papier ou prend une douche.
      Vous pouvez très bien utiliser une toilette sèche à coté d’un wc traditionnel équipé d’une toilette japonaise. C’est la solution la plus écologique.
      L’hygiène humaine est source de pollution. Une toilette à jet d’eau permet de réduire cette pollution.

  12. Encore un peu de progrès dans cette direction, alors qu’à l’époque on prenait les adeptes des ces outils pour des allumés, et on aura un wc parfaitement aidant pour toutune catégorie de personnes, évitant bien des interventions chirurgicales. Aide au relevage, pilotage par iphone pour qu’il n’y ait pas de problèmes de vue, de manipulation éventuelles, peut-être même à la voix avec siri, affichage voire partage e résultats d’analyses non invasives, voilà des promesses qu’il ne faut pas interdire dans l’œuf au motif que ceux qui n’en ont pas besoin n’en voient pas la nécessité et prennent ça pour du gadget au mépris de ceux à qui ça rendrait la vie meilleure. Olivier

Moi aussi je donne mon avis