Point de vue vegan : que se cache-t-il dans le lait animal ?

Comment est produit le lait animal ? Que contient t-il ? Quelles conséquences sur notre santé, sur la planète et sur le bien-être des animaux ? On vous dit tout.

Rédigé par Anissa Putois, le 25 Jun 2018, à 7 h 50 min

Alors que pour la 7e année consécutive, une marée « couleur viande » a défilé samedi dernier à Paris pour demander la « fermeture des abattoirs », le mouvement vegan continue les actions de sensibilisation à la souffrance animale. Et comme il n’y a pas de lait sans viande, il est important de rappeler que la consommation de cette sécrétion animale entraîne aussi d’immenses souffrances pour les animaux exploités par l’industrie laitière.

La plupart des gens comprennent pourquoi il est bon de se passer de viande et de poisson pour des raisons d’éthique, d’écologie et de santé. Mais le lait et ses produits dérivés provoquent également leur part de souffrances aux animaux ainsi que des effets néfastes pour la planète, sans compter que leur consommation peut porter préjudice à notre santé.

Production et consommation de lait animal : des conséquences néfastes souvent oubliées

Revenons-en aux bases : le lait est un liquide biologique produit par les glandes mammaires des mammifères femelles. C’est la lactation et cela sert à nourrir la progéniture. Le lait sécrété apporte aux jeunes veaux tous les nutriments utiles à leur croissance jusqu’à ce qu’ils soient sevrés.

Boire du lait après l’enfance, une drôle d’idée © Happy Together

L’humain est le seul animal qui boit du lait après l’enfance, et il est également le seul qui boit le lait d’une autre espèce. Comme si la bizarrerie de ce fait ne suffisait pas, boire du lait contribue à de grandes souffrances pour les animaux exploités pour sa production.

La production de lait entraîne des souffrances animales

En effet, c’est une évidence souvent oubliée : pour produire du lait, les vaches (ainsi que les chèvres, les brebis…) doivent, tout comme nous, être enceintes et accoucher. Ainsi, dans l’industrie laitière, les vaches sont inséminées à répétition à l’aide d’un tube en métal, en étant immobilisées dans des cages de contention.

Chaque veau qu’elles mettent bas leur est arraché peu après la naissance. Il est commun dans les élevages que des vaches inconsolables mugissent de chagrin pendant des jours, cherchant leurs petits. Les veaux, terrifiés et tentant en vain de rejoindre leurs mères, sont envoyés directement à l’abattoir ou sont engraissés dans des hangars avant d’être tués pour leur chair.

Dans l’Union Européenne, il est légal de maintenir les veaux qui ont moins de 8 semaines en confinement solitaire dans des boxes.

La production de lait pollue la planète

Une seule vache peut boire jusqu’à 720 litres d’eau par jour, et il faut plus de 2.500 litres d’eau pour produire 3,8 litres de lait. Les excréments des vaches, ainsi que le méthane qu’elles produisent (un gaz à effet de serre qui contribue au dérèglement climatique) polluent énormément.

De plus, les déchets provenant des larges élevages industriels ruissellent jusque dans les cours d’eau et les contaminent. Quant à l’utilisation de terres arables pour produire des céréales pour les animaux, elle est une manière extrêmement inefficace de nourrir la planète : un régime carné requiert une surface 20 fois plus importante qu’une alimentation végane. Enfin, la déforestation (en particulier de la forêt Amazonienne) est également un effet néfaste majeur : environ 80 % du soja produit est donné aux animaux (tandis que le soja utilisé pour fabriquer les simili-carnés, le tofu, le lait de soja et les yaourts, etc., qui sont vendus en France, est principalement produit ici en France).

Lire page suivante : les argument suivants

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) est une association à but non lucratif dédiée à établir et protéger les droits de tous les...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis