La rentrée scolaire est de plus en plus coûteuse

Malgré la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire, le coût des fournitures à la charge des familles bat cette année encore des records.

Rédigé par Anton Kunin, le 17 Aug 2017, à 11 h 35 min

Selon la Confédération syndicale des familles (CSF), la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire, versée à plus de 2,8 millions de familles à partir du jeudi 17 août 2017, est insuffisante au niveau lycée.

Lycée : l’allocation de rentrée scolaire ne couvre pas l’ensemble des dépenses

La revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire n’a été que de 0,3 %, tandis que l’inflation tous secteurs confondus a progressé de 0,7 % et de 0,83 % dans le secteur des fournitures scolaires, alerte la Confédération syndicale des familles (CSF).

Dans le détail, l’allocation de rentrée scolaire s’élève en 2017 à 364,09 euros pour le niveau CP (pour un coût moyen de 150 euros), à 384,17 euros pour le collège (350 euros de dépenses en moyenne), mais à seulement 397,49 euros pour le lycée (pour une dépense moyenne de 400 euros, voire 700 euros pour le lycée professionnel).

coût de la rentrée

Les tenues de sports représentent un gros budget pour la rentrée © Africa Studio

En même temps, les prix de certains produits, notamment des classeurs souples et des protège-cahiers, ont augmenté par rapport à la rentrée 2016. La tenue de sport, avec ses deux paires de baskets (une pour l’intérieur, l’autre pour l’extérieur), reste également un poste de dépenses conséquent. Dans les lycées professionnels s’ajoute l’achat de tenues de restauration, de protection, d’outils ou encore de kits de coiffure, par exemple.

La rentrée scolaire est chère : la faute aux familles ?

Mais si la rentrée scolaire est chère, c’est aussi en raison des choix des familles. Certains parents estiment que les équipements de sport sont un marqueur social et que leur enfant doit forcément avoir une tenue de marque. D’autres parents (10 % de l’ensemble des familles) ne réutilisent pas les fournitures scolaires d’une année sur l’autre, préférant en acheter de nouvelles avant chaque rentrée. Est également comptabilisé dans les “frais annexes” un téléphone portable. Les mêmes parents qui se plaignent du coût élevé de la rentrée scolaire n’achètent évidemment pas à leurs enfants un téléphone à clapet à 10 euros.

cout de la rentrée

Téléphones portables et tablettes grèvent le budhet de la rentrée © Syda Productions

La CSF note par ailleurs l’influence de la publicité en direction des enfants (effigie du dernier héros, jeu promotionnel…), qui pousse les parents à acheter ce type de fournitures scolaires, bien plus chères que les fournitures sans jeux voire des produits de marque distributeur.

Illustration bannière : La rentrée coûte de plus en plus cher – © Vitaliy Karimov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Globalement d’accord avec tous les commentaires même si je dois dire que les 8 ans où nous les avons touchées ces Allocations nous ont bien aidé.
    Ce qui me gêne le plus c’est que les Associations crient tous les Ans, on croirait la CGT et les effectifs.
    Ce qui me gêne encore plus c’est que je n’ai lu NULLE PART comment était calculé !! Est ce donc du travail de journaliste de rapporter des rumeurs sans travail constructif ?

  2. Personnellement, j’ai bénéficié des tout premiers allocations de rentrée scolaire : 120f soit moins de 20€ pour 3 enfants âgés à l’époque de 18 ans – 17 ans et 13 ans.
    Et pourquoi est-ce si cher?
    Parce qu’il faut que tout soit neuf à chaque rentrée scolaire, sinon les chers petits seront vexés par rapport aux copains et aux copines…
    Pendant toute ma scolarité du CP à la terminale je n’ai eu que 2 cartables, et encore, j’aurai pu faire avec un seulement. On achetait à l’époque un cartable en cuir qui était fait pour durer, et non un sac à dos mis sur un caddy à roulettes, dont les jeunes se servent bien souvent pour se taper dessus les uns et les autres.
    On portait des poids incroyable et on ne se plaignait jamais.
    De plus les magasins de TV et autres produits audio-visuels savent que la rentrée scolaire est la période de l’année qui voit exploser les ventes de tous ce qui est TV grands écrans et autres produits du même genre.
    Alors il faut cesser de raconter n’importe quoi…!
    A la fin de chaque année scolaire, tout va à la poubelle et ensuite on se plaint des déchets???
    Mais tout est fait pour qu’il y en est de plus en plus…!…

  3. De plus en plus couteuse oui, mais les parents n’hésitent pas non plus à acheter à leurs jeunes un smartphone dernier cri avec des abonnement hors de prix, cherchez l’erreur.

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous et les chaines hifi dans leur chambre etc… J’ai eu deux enfants et à mon époque pas de prime à la rentrée. Pas de gâchis : les règles faisaient plusieurs années ainsi que le cartable. Maintenant ces petits rois veulent tout changer à chaque rentrée et les parents disent amen, sans oublier la publicité à la TV !!!!!!!Je n’ai jamais eu d’alloc ni de prime pour quoi que soit mais nous n’avions pas de chaîne, le cinéma était rare mais nous avons réussi à leur faire suivre des études d’ingénieur par notre seul travail, nous n’avons pas à dire merci au gouvernement…

    • Et oui, moi aussi j’ai vécu l’école dans les années 52, mes parents ne roulaient pas sur l’or, mon sac d’école était celui de mon grand frère réparé si il était endommagé, on avait intérêt à en prendre soin, de même pour les fournitures compas,règles, crayons n’était remplacés quand cas de besoin, même chose pour les habits, mais n’étions pas malheureux, on se contentait de ce que l’on avait, maintenant ce les jeunes qui imposent leur choix et les parents s’exécutent.

Moi aussi je donne mon avis