Rentrée des classes ? Pas pour tous : l’école à la maison

Alors que la grande majorité des enfants se préparent à la rentrée des classes le 1er septembre, certains enfants resteront chez eux pour étudier : pour eux, c’est l’école à la maison ! Quels sont les intérêts de cette instruction alternative ?

Rédigé par Pauline Petit, le 31 Aug 2016, à 18 h 05 min

Si l’instruction est obligatoire en France entre 6 et 16 ans, la scolarisation, quant à elle, ne l’est pas. Un certain nombre de parents font le choix de ne pas scolariser leurs enfants et de se charger de l’enseignement eux-mêmes. Une tendance à la hausse qui a ses avantages et ses inconvénients.

L’école à la maison, une tendance qui monte

D’après une étude de 2006(1), 0,3 % des enfants entre 6 et 16 ans ne sont pas scolarisés. Parmi eux, 30 % sont instruits par leur famille, les autres suivent des cours par correspondance. Un chiffre vraiment marginal donc, mais qui serait à la hausse et concernerait aujourd’hui plus de 30.000 enfants.

école maison

L’école à la maison ou homeschooling ©CC Matthew Hauck Flickr

La pratique de l’école à la maison, ou homeschoolingest encore plus marquée dans les pays anglo-saxons : aux États-Unis, environ 5 % des enfants sont concernés.

Pourquoi déscolariser son enfant ?

Les raisons de la déscolarisation (ou de la non-scolarisation) de son enfant sont variées : si aux États-Unis, il s’agit souvent de raisons religieuses (33 %) ou d’un désaccord des parents vis-à-vis des programmes scolaires. En France, il s’agit davantage de respecter le bien-être de son enfant ou de proposer une éducation alternative.

Certains parents retirent leurs enfants du système scolaire car ils ne le sentent pas adaptés à l’enseignement classique : trop précoces, hyperactifs, hyper-sensibles, etc. Parfois, le mode de vie des parents empêche les enfants de suivre une scolarité normale. Enfin, l’école à la maison peut représenter un choix d’éducation à part entière en dehors du système éducatif normal.

Les conditions d’apprentissage de l’école à la maison

Lorsque ce sont les parents qui instruisent les enfants, ils doivent déclarer cette pratique en mairie. Le contrôle pédagogique consiste à vérifier que l’enfant ait bien acquis le socle commun de connaissances au terme de la scolarité obligatoire, à 16 ans. Pas d’interro surprise pour les enfants donc.

Les enfants peuvent ainsi apprendre à leur rythme sans forcément suivre les programmes scolaires. Ainsi, l’apprentissage de la lecture peut commencer bien après six ans, en fonction des centres d’intérêt des enfants. « Chacun son rythme ! Je tiens à ce qu’ils aient une base : lire, écrire, compter, et qu’ils aient la capacité d’aller chercher l’information. Et sinon, qu’ils soient bien dans leurs baskets », raconte une maman pour le magazine Kaizen.

Pour aller chercher l’information et donner aux enfants l’envie d’apprendre, les possibilités sont multiples : en titillant leur curiosité en sortant dans la nature, au musée ou au cinéma, en incitant à la lecture ou en apprenant dans la vie quotidienne : quoi de mieux que de faire la cuisine avec ses enfants pour leur apprendre à compter ?

Lire page suivante : l’école à la maison : quels inconvénients ? 

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis