Jardin bio : le purin, pour quels usages ?

Nous vous avions déjà donné quelques recettes de purins, et fait la liste de leurs avantages, mais penchons-nous à présent sur quel purin utiliser pour un usage précis ?

Rédigé par Alan Van Brackel, le 13 Aug 2014, à 15 h 08 min

Le purin n’est pas encore reconnu officiellement par la loi française mais cela ne devrait pas tarder. En attendant, c’est une astuce naturelle bien connue du jardinier écologique. Au jardin bio, on va donc utiliser plusieurs types de purins, en fonction de différents objectifs.

À chaque purin ses intérêts et ses usages

Certains purins vont éloigner les insectes et les acariens, par l’odeur la plupart du temps. Certains purins, la plupart même, vont aider la plante en la fortifiant ou en développant son système racinaire. Passage en revue des principaux purins.

Les purins fongicides

Un fongicide est une substance destinée à éliminer le développement des champignons parasites. Si on trouve des fongicides chimiques, l’avantage du purin est d’être complètement naturel.

Le purin d’ail (Allium sativum)

Le purin d’ail est également insecticide. On l’obtient par décoction : comptez 100 g de gousses hachées pour un litre d’eau, si on veut arroser les plantes contre les champignons.

purin

De l’ail pour faire du purin © Cherries

Pour un usage insecticide, on laisse macérer 100 g d’ail dans 2 cuillères à soupe d’huile de lin, pendant une demi-journée, avant de rincer et filtrer. On pulvérise ce purin dilué (à 5 %).

Le purin de prêle des champs (Equisetum arvense)

On l’obtient par décoction de 500 g de prêle (sèche) dans 5 litres d’eau. On peut ensuite le pulvériser, dilué à 20 %.

Cela fonctionne notamment contre le mildiou et cela permet de renforcer les plantes par sa richesse en silice, bien connue en biodynamie.

Les purins insecticides

On trouve notamment le purin d’ail, mais aussi :

Le purin de fougère

On peut fabriquer le purin à partir de la fougère aigle (Pteridium aquilinum) ou la fougère mâle (Dryopteris filix-mas). La fougère a un effet répulsif et insecticide, efficace contre les pucerons mais aussi la cicadelle de la vigne. On l’utilise alors pur. Dans les autres cas, on peut le diluer à 10 %.

purin

De la fougère pour préparer un purin © fotovapl

On obtient le purin de fougère en laissant fermenter 100 g de plantes par litre d’eau, à adapter selon vos besoins.

Les purins insectifuges

Si le purin de fougère fait aussi office de répulsif, certaines plantes possèdent des principes actifs capables d’éloigner les insectes. On peut alors par exemple opter pour les purins suivants :

Le purin d’absinthe (Artemisia absinthium)

Très bon pour éloigner les limaces, on l’obtient en laissant fermenter 100 g de plantes dans un litre d’eau. on dilue ensuite à 10 %, à pulvériser sur le sol et le paillis.

Le purin d’ortie (Urtica dioica)

Le purin d’ortie est très connu des jardiniers confrontés aux pucerons. Il fonctionne aussi très bien sur les acariens et les carpocapses. Il fait aussi office de stimulant et activateur de compost.

On l’obtient en laissant fermenter 100 g de plantes dans un litre d’eau, avant de diluer le résultat à 10 à 20 %.

Consultez aussi notre recette de  purin d’orties

Le purin de tanaisie (Tanacetum vulgare)

On l’utilise beaucoup contre la mouche du chou, mais aussi contre les pucerons, les carpocapses ou les doryphores.

purin

Fleurs de tanaisie très reconnaissables © Grigorii Pisotsckii

On l’obtient en laissant fermenter 200 g de fleurs de tanaisie dans un litre d’eau, et on l’utilise pur, de préférence en pulvérisation ce qui le rend plus efficace.

Le purin de rhubarbe (Rheum rhaponticum)

Très utile contre les pucerons, il est aussi très utilisé contre les limaces, les chenilles et autres larves. Si on a la flemme de fabriquer du purin, laisser des feuilles sèches sur le sol est déjà un premier pas.

On obtient le purin de rhubarbe par macération : comptez 500g de feuilles pour 3 litres d’eau, et une journée d’attente.

Les purins fertilisants

Le purin de consoude (Symphitum officinalis et xuplanticum)

La consoude est un bon stimulant pour les plantes. On peut l’utiliser fraîche directement au sol comme paillage ou pour activer le compost. la hacher, la mélanger avec de la terre et la disposer au fond de vos trous de plantation (tomates, aubergine et poivrons adoreront).

Le purin de consoude est efficace pour stimuler la croissance racinaire et est donc indiqué en début de saison et au moment des plantations.

On utilise aussi le purin de consoude à diluer (20 % en arrosage). On l’obtient en laissant fermenter 100g de consoude dans un litre d’eau.

Les purins contre les micromammifères

Le purin de sureau noir (Sambucus nigra)

Certains animaux peuvent être particulièrement dérangeants et faire de gros ravages sans que l’on sache forcément quoi faire. C’est le cas pour ce qui concerne les campagnols et pourtant… Le purin de sureau est connu pour son effet répulsif sur ces animaux.

Les taupes, si elles ne mangent que des insectes et laissent vos légumes de côté, peuvent tout de même creuser des trous fort peu esthétiques. Là aussi, le purin de sureau noir pourra vous aider.

purin

Le purin de sureau noir est excellent pour faire fuir les petits rongeurs © Rikke

Le purin de sureau noir s’obtient en hachant 1 kilogramme de feuilles fraîche que l’on mélange avec 10 litres d’eau et qu’on laissera macérer ensuite 8 jours. Il faut diluer la solution à 10 % avant utilisation.

Illustration bannière : Du purin pour le jardin – © JPR03
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. bonjour,
    je suis un vrai défenseur du purin de consoude, et dans une moindre mesure du purin d’ortie. La consoude n’est pas souvent citée, et pourtant que de belles vertus pour ce produit. J’avais écrit cet article aussi sur le sujet : rohanprojects.be/bien-produire-sans-aucun-engrais-chimique-cest-possible/

Moi aussi je donne mon avis