Quand Hollywood flingue l’environnement

Rédigé par Elodie, le 23 Jun 2015, à 17 h 29 min

Le gaspillage en tournage n’est pas une fatalité : bonnes pratiques

Néanmoins, tous les films américains ne sont pas à blâmer. Pour compenser ses émissions à effet de serre, la production du film Le jour d’après (2004) a fait un don de 200.000 dollars afin de replanter des arbres.

Pour les films Matrix, 97 % des matériaux utilisés pendant le tournage ainsi que pendant la tournée de promotion des deux épisodes de la saga, Matrix Reloaded (2003) et Matrix Revolutions (2003), ont été recyclés.

black-swan-film-natalie-portman-hollywood-environemment-ecologie

Le film Black Swan (2011) a suivi le même chemin vert que Matrix avec des plateaux éco-conçus et prêts à être réutilisés et recyclés. Les générateurs d’électricité lors du tournage fonctionnaient grâce aux biocarburants et un système de recyclage des déchets avait été mis en place sur le plateau. Un modèle similaire avait été suivi par le film Inception (2010) de Christopher Nolan.

Lire la page suivante : Jack Bauer se met au vert

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Optimiste (un peu trop parfois), je suis une éternelle rêveuse qui collectionne les Petit Prince dans toutes les langues étrangères. A part la lecture, je...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis