Insolite : des fourmis pour restaurer un écosystème menacé ?

Rédigé par Eva Souto, le 26 Sep 2014, à 15 h 55 min

Comment les fourmis peuvent-elles concrètement restaurer l’écosystème ?

La fourmi est un animal granivore. Son travail consiste à rapporter quotidiennement des graines au nid.

Elle parcourt parfois jusqu’à 30 mètres depuis son habitat et peut parcourir cette distance plusieurs fois par jour. Sur le chemin du retour, certaines graines sont perdues ou rejetées au pied de la fourmilière.

Fourmis 1

Cela permet un large ensemencement qui, à terme, permet la reproduction des espèces végétales et de redonner au sol sa configuration d’origine.

Et c’est précisément sur cela que comptent les professionnels de l’ingénierie écologie pour restaurer le site de la plaine de la Crau et du canal du Centre-Crau. Il en va de même pour les moutons Mérinos : ces derniers transportent de grandes quantités de graines pour se nourrir au quotidien.

Parmi la trentaine d’espèces de fourmis présentes sur la Crau, les chercheurs ont cherché celle qui transporte les graines pour se nourrir. Le choix s’est porté sur la Messor barbarus, fourmi monogyne qui, une fois fécondée, peut fonder une colonie à elle toute seule.

Restaurer l’écosystème : un travail de fourmi

On se doute bien que, au vu de la taille de la fourmi et de l’étendue du travail, cette technique de restauration prendra du temps.

Mais elle a le mérite de constituer une première au monde (selon les chercheurs) et d’être 100 % naturelle.

Fourmis 2

Qui plus est, elle met en avant une prouesse de l’ingénierie écologique, qui pourrait peut-être utilisée à plus grande échelle.

picto-etoile-paragraphe Insolite : des fourmis pour restaurer un écosystème menacé ?Cependant, même si la restauration prend du temps, il faut noter que selon le CNRS « sans l’action des fourmis et des moutons, la steppe aurait besoin de milliers d’années pour accueillir à nouveau des lézards ocellés et des outardes canepetières qui en font la richesse ».

La nature devrait reprendre pleinement ses droits d’ici une bonne décennie dans la plaine sinistrée. Alors, que pensez-vous de ce système ingénieux pour réhabiliter l’écosystème ? Trouvez-vous cela original ?

*

jeveuxtemoigner Insolite : des fourmis pour restaurer un écosystème menacé ?

A lire également sur la thématique de l’écosystème :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. j’ai vu dans un reportage que le mycélium avait un pouvoir envahissant et nettoyant de première classe pour tous les sols pollués par les produits pétrolifères. Il faudrait commencer par là avant de coloniser le terrain par ces merveilleuses fourmis. Sinon cela fait d’elles de précieux auxiliaires !

  2. Il est probable que les fourmis et les moutons puissent contribuer au réensemencement de la steppe du Crau. J’espère que cela ne les met pas en danger et il existe aussi la solution des champignons utilisés pour recycler des terrains pollués par les hydrocarbures. cela pourrait être cumulé. Bravo néanmoins à votre initiative pleine d’espoir, favorisant le positivisme, non défaitiste. MERCI a vous.

  3. Que faisait cet oléoduc au milieu d’un si bel environnement????
    Dommage que ce soit ces petits êtres formidablement organisés qui doivent réparer la bêtise humaine… J’espère que les générations futures en prendront conscience et sauront reconnaître leur ouvrage en protégeant définitivement ce site de la stupidité, et de l’égocentrisme de l’ HOMME… ON DEVRAIT AVOIR HONTE DE TROUVER CELA « INSOLITE » ET DE SE REJOUIR D AVOIR TROUVE UNE SOLUTION A UN PROBLEME QUE L ON AURAIT PU EVITER…
    TRISTES ETRES HUMAINS QUE NOUS SOMMES…..

  4. Une fourmi, si petite, si efficace et si intelligente

Moi aussi je donne mon avis