L’eau de javel serait dangereuse pour les poumons

Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médical, l’utilisation de produits désinfectants comme l’eau de javel serait dangereuse pour les poumons.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 13 Sep 2017, à 9 h 40 min

Connue pour ses propriétés détachantes, désinfectantes et blanchissantes, l’eau de javel représente l’un des produits ménagers les plus utilisés au quotidien. Cependant, son utilisation augmenterait également le risque de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), une inflammation des bronches entraînant une gêne respiratoire. C’est en tout cas ce que révèle une récente étude présentée lors du congrès international de la Société Européenne de Pneumologie.

L’eau de javel dangereuse après une semaine d’utilisation

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont analysé les résultats d’une étude qui avait porté sur l’état de santé de 55.000 infirmières aux États-Unis en 1989. Le personnel médical est régulièrement amené à utiliser des produits désinfectants dont l’eau de javel, dans le cadre professionnel. Vingt ans plus tard, ils ont réexaminé les infirmières encore en fonction et ont pu constater que celles qui utilisaient au moins une fois par semaine des produits désinfectants avaient un risque accru de 22 % de développer une bronchopneumonie chronique obstructive.

javel

Eau de javel © PHOTO FUN

Les scientifiques se sont également intéressés à d’autres produits désinfectants comme le glutaraldéhyde, le peroxyde d’hydrogène, l’alcool ou encore les ammoniums quaternaires (cations polyatomiques). Ces derniers seraient encore plus néfastes puisqu’ils augmenteraient de 24 à 32 % le risque de BPCO. Orianne Dumas, chercheuse de l’Inserm, qui a participé aux travaux, précise qu’il est urgent « d’intégrer les risques de santé au travail dans les recommandations liées au nettoyage et à la désinfection dans le milieu hospitalier« .

Retrouvez les chiffres de la consommation d’eau de javel en France sur le Planetoscope.

Par quoi faut-il remplacer l’eau de javel ?

Plusieurs études précédentes avaient déjà montré que l’eau de javel était un désinfectant qui irritait les poumons entraînant un risque accru d’asthme, de maladies respiratoires. Les enfants qui y sont exposés quotidiennement ont également plus de risques de souffrir de grippe, de bronchite ou d’amygdalite. Il est plus prudent d’utiliser ce produit avec parcimonie ou de le remplacer par des solutions naturelles, comme le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude.

Lire aussi : L’eau de javel, l’eau qui désinfecte… à mort

Le bicarbonate de soude agit comme un anti-odeurs. Il élimine facilement les champignons et bactéries. Dilué ou non, avec une éponge, un torchon ou un chiffon, le vinaigre blanc est lui aussi très efficace pour les nettoyages courants. En grande quantité, il peut servir de désherbant écolo. Attention cependant, le mélange vinaigre blanc / eau de javel provoque des vapeurs chlorées toxiques.

Illustration bannière : Eau de javel – © Atsushi Hirao
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis