Potager : Comment réparer les dégâts de l’été

Ce n’est pas parce que l’on appelle l’été ‘la belle saison’ que cela veut dire qu’il n’y a pas de dégâts au potager. Mais il reste encore plusieurs semaines de belles récoltes avant que le potager commence à s’éteindre pour laisser place à l’hiver, alors haut les coeurs et préparez la suite !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 13 Sep 2020, à 10 h 08 min

Si le printemps est la période où l’on bichonne le potager pour se donner toutes les chances de récolter, l’été est le moment où on lâche un peu prise… On part en vacances, on va voir des amis… On laisse un peu les choses aller et on se contente de récoler ! C’est là, avec les caprices météorologiques en prime, que les dégâts au potager peuvent prendre de l’ampleur.

Les dégâts au potager en fin d’été

Si vous n’avez pas pris le temps de mettre les mains dans votre potager hormis pour les récoltes, il faut procéder méthodiquement.

Tout ce qui est sec doit disparaître

Des fleurs qui ont séchées, des framboisiers remontants qui ont fini leur cycle, des fraisiers qui ont des tas de feuilles sèches, des rosiers qui font grise mine, des pieds de tomates qui ont passés l’arme à gauche… À la fin de l’été, le jardin accuse un peu le coup !

Il est temps aussi d’enlever toutes les parties sèches, quitte à tailler un petit peu avant les tailles hivernales. Cela va non seulement redonner de la vigueur à toutes vos plantes mais aussi redonner un coup de beau à votre potager !

Des branches cassées ? Il faut les enlever

Certains coups de vent sont plus forts que d’autres et, si la saison est sèche, certains arbres deviennent de plus en plus fragiles. Des branches cassent alors sans même que l’on s’en rende compte tout de suite.

Quand les dégâts au potager s’accumulent, il faut agir © vfhnb12

Vous pouvez d’ores et déjà les couper car, une fois les feuilles tombées, il vous sera bien plus difficiles de trouver les branches qui étaient mortes !

Dans l’idéal vous pouvez broyer toutes les branches coupées puis mettre votre broyat au pied de vos plantes vivaces et notamment dans vos haies.

Si vous n’avez pas de broyeur, vous pouvez aussi couper les branches en petites sections, à partir du moment où elles ne dépassent pas les 3 centimètres de diamètre, et les mettre dans votre compost. Les branches se décomposant vont servir de nourriture à bien des organismes de toutes tailles tels que la cétoine dorée.

Lire aussi : Que faire des déchets verts si on ne peut pas les brûler

Le gazon brûlé, il faudra bichonner

L’été est une période complexe pour le gazon car d’un côté c’est là qu’il prend tout son sens dans votre aménagement extérieur, mais de l’autre c’est aussi là qu’il est le plus sollicité. Le manque d’eau est, pour un gazon, à peu de chose près ce qui peut lui arriver de pire.

Un gazon jauni n’est pas forcément définitivement mort et peut reprendre de lui-même avec les pluies qui suivent. Cependant, si les racines ont-elles aussi séchées, ce sera le moment de lui faire vos adieux.

Le problème est que vous allez vous retrouver en face d’un choix à la fois simple et pénible : allez vous arroser votre gazon qu’il y ait des restrictions d’eau ou non, alors que la ressource en eau devient de plus en plus précieuse, ou allez-vous lui faire une cérémonie d’adieu ?

Ce qui est mort doit être recyclé

Certains de vos plants, comme par exemple ceux de courgettes trop impactées par la maladie ou ceux d’aubergines trop grignotées, sont au-delà de toute forme de salut. Vous pouvez donc vous résigner à les déterrer dès maintenant pour les mettre dans votre compost.

Les fruits pourris auront une superbe place… dans le compost ! © Onepen4289

Les fruits pourris qui sont restés au sol et tous les autres déchets du potager doivent suivre le même chemins, c’est le moment ou jamais ! En faisant cela vous limitez un peu la casse sur le risque de maladie,s mais surtout y verrez plus clair si vous voulez travailler encore un peu votre sol par la suite.

Illustration bannière : Gazon brule, pensez aux alternatives – © FotoDuets
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis