La rose et la taille des rosiers : tout savoir sur cette star des jardins

Le rosier est un incontournable des jardins cultivé depuis des milliers d’années. Génération après génération des jardiniers de tous horizons ont travaillé à imaginer de nouvelles formes, couleurs et odeurs. Plantation, entretien, bouture et taille des rosiers n’auront désormais plus de secret pour vous !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 8 Jun 2020, à 18 h 10 min

Le rosier est une plante qui navigue entre rusticité et délicatesse, ce qui demande de bien la connaître pour éviter toutes erreurs dans son entretien.

Mais qui est le rosier ?

Les roses sont certainement parmi les fleurs les plus appréciées au monde. Originaire d’Asie Centrale et cultivé il y a de cela 5.000 ans en Chine, le rosier a suivi l’histoire de l’humanité entre explorations et croisades, pour arriver jusqu’à nos jours. D’hybridations en sélections en passant par les adaptations aux terroirs, on dénombre aujourd’hui plus de 16.000 cultivars de rosiers ! Aux très nombreuses utilisations : ornement, plaisir d’offrir, cosmétique, alimentation…

Planter un rosier

Comment débuter dans la plantation de rosier ?

En pleine terre

Les rosiers apprécient pour la plupart les expositions en plein soleil et nécessiteront que vous les plantiez dans un sol très riche.

Plantez à l’automne en novembre-décembre, en évitant les périodes de gel, et garnissez abondamment votre trou de plantation de compost bien mûr.

Magnifique rosier rouge en pleine forme © Mariola Anna S

L’idéal pour sa plantation est de réaliser un trou de trois fois la taille des racines pour laisser de la place au compost. Si vous en avez la possibilité, remblayez le trou avec une terre riche autre que celle que vous mis de côté en le creusant ; pourquoi pas un terreau horticole de bonne qualité.

En pot

Attendez plutôt le début du printemps pour planter vos rosiers en pot et choisissez un pot d’une profondeur d’au moins 50 centimètres. Les racines du rosier partent en profondeur !

Au fond de votre pot disposez des graviers ou des billes d’argile sur cinq bons centimètres car le rosier craint l’humidité excessive.

L’ entretien du rosier

L’entretien d’un rosier est simple mais une surveillance régulière et quelques soins attentifs sont primordiaux pour obtenir de belles plantes abondamment fleuries.

Coupe des fleurs de rosier

Coupez les fleurs fanées dès que vous en voyez tout l’été jusqu’au début de l’automne : cela aidera votre rosier à produire de nouveau boutons. C’est aussi plus joli !

Enlever les fleurs fanées donne de la vigueur à votre rosier – © OlgaPonomarenko

Supprimer chaque semaine les fleurs fanées ainsi que leur tige sur quelques centimètres, juste au dessus de la première feuille complète.

Arrosage du rosier

Arrosez vos rosiers une à deux fois par semaine en fonction de votre terre et pour faire en sorte qu’il ait toujours accès à l’eau sans pour autant baigner dedans.

Une fois votre rosier bien implanté en pleine terre durant 2 ou 3 ans, il n’aura plus besoin d’eau qu’en période de sécheresse. Pour les rosiers en pot, continuez à arroser sur le même rythme.

Veillez bien à n’arroser que le pied des végétaux en évitant de mouiller les feuilles ce qui pourrait favoriser l’arrivée de maladies.

La taille des rosiers

Essentielle pour équilibrer la ramure et la renouveler, l’opération de taille permet aussi de sélectionner les rameaux les plus vigoureux pour une plus belle abondance florale…

Quand tailler les rosiers ?

Une fois la belle saison achevée il vous faudra tailler vos rosiers pour vous assurer qu’ils seront vigoureux à la saison suivante.

Le taille des rosiers peut se faire de novembre à mars, uniquement lorsque les gelées ne sont pas à craindre.

Comment tailler un rosier ?

Coupez au moins deux tiers des branches (et notamment les bois morts et les rameaux trop chétifs ou trop vieux) en vous assurant de laisser environ trois bourgeons sur chaque rameau.

Préparer ses rosiers à l’hiver

Une fois l’automne installé et la taille réalisée, le moment sera venu de nourrir les rosiers – qui sont particulièrement gourmands. Apportez-leur donc une bonne dose de compost au pied.

Avant l’arrivé du froid, vous pouvez les recouvrir pour les en protéger, pourquoi pas avec des branches de sapin par exemple. Les protéger du gel leur permettra de mieux repartir dès que les beaux jours reviendront.

Bouture de rosier

De la fin de l’été jusqu’à l’automne avancé vous pouvez vous essayer à la bouture de rosier. Pour commencer, sélectionner une jeune tige de rosier de l’année, vigoureuse, ne présentant pas d’attaques de ravageurs ou traces de maladies, et coupez la partie haute tendre à environ 10 cm.

Coupez ensuite cette même tige 15 cm plus bas en vous assurant de laisser de nombreux bourgeons.

Conservez les deux feuilles les plus hautes et enlevez les épines de la partie de la tige qui sera plantée (environ 5 cm) dans un petit pot horticole classique.

Rien ne vous empêche de multiplier les tentatives pour vous assurer du résultat © Evtushkova Olga

Disposez le tout dans un endroit chaud et lumineux mais pas en plein soleil et arrosez abondamment en veillant à ce que le pot n’ait pas non plus les pieds dans l’eau.

À la première apparition de bourgeons, c’est gagné, votre bouture de rosier a pris ! Patientez le temps que de petites racines sortent en-dessous du pot et transplantez dans un pot plus grand pour fortifier votre bouture avant de la mettre en pleine terre.

Droit et bouture de rosier

Techniquement, seuls les rosiers qui ne sont pas brevetés, ce qui est rare, peuvent être bouturés car tous les autres font l’objet d’une propriété intellectuelle.
Il faudrait donc théoriquement le consentement du propriétaire pour faire une bouture du rosier, mais si le rosier ne sort pas de chez vous, ne vous inquiétez pas !

Rosier grimpant, rosier buisson, rosier remontant, rosier grimpant, rosier liane, rosier tige, rosier pleureur… Les variétés sont nombreuses et mieux vaut connaitre les grandes familles pour bien s’occuper de ses rosiers : elles ont des besoins spécifiques…

Illustration bannière : Pullulation de roses © janaph
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis