Pelouse écologique : les alternatives au gazon

Oubliez le beau gazon bien vert, désastre pour l’écologie et la biodiversité, et découvrez toutes les alternatives pour une pelouse écologique !

Rédigé par Pauline Petit, le 11 Aug 2018, à 16 h 55 min

Le gazon « à l’anglaise », sans un brin d’herbe qui dépasse, était la norme dans les jardins des années 80. Aujourd’hui, on l’oublie et on se met à (ne pas) entretenir à une pelouse écologique, qui nécessite moins d’entretien et qui permet d’accueillir la biodiversité dans son jardin ! Voici toutes les alternatives au gazon.

Au jardin, je passe à la pelouse écologique

Le gazon à l’anglaise possède de nombreux inconvénients : en premier lieu, il demande un travail acharné de la part du jardinier. Tontes régulières, passage d’herbicides sélectifs, retrait des « mauvaises herbes »… Le fait de ne laisser la place qu’à une seule espèce de végétal, coupé régulièrement qui plus est, est une mauvaise nouvelle pour la biodiversité, qu’il s’agisse de plantes ou d’animaux : les oiseaux, insectes et vers de terre apprécieront davantage une pelouse diversifiée.

Beaucoup de travail et d’outils pour entretenir un gazon © Stock-Asso

En outre, pour avoir un beau gazon, le jardinier doit faire appel à des désherbants et fongicides chimiques : cela n’a plus lieu d’être puisque, à partir de janvier 2019, ils seront interdits dans les jardins. On prend donc de l’avance et on passe dès à présent à la pelouse écologique !

Moins d’entretien pour sa pelouse écologique

Bonne nouvelle pour le jardinier : une pelouse bio demande moins d’entretien. Tout d’abord, on tond moins : une tonte moins régulière permettra de laisser reposer le jardin, d’accueillir davantage d’animaux et de mieux résister à la chaleur.

Attendez donc que votre pelouse dépasse les 12 cm pour tondre !

Moins de pollution

En outre, les tondeuses à gazon à essence sont très polluantes (jusqu’à 93 fois plus d’émissions de particules fines qu’une voiture !) Si vous avez une petite surface, préférez une tondeuse mécanique. Si vous avez un grand jardin, choisissez plutôt l’éco-pâturage avec des animaux : chèvres, moutons ou chevaux.

De même, arrosez moins : laissez votre gazon jaunir en été – c’est un phénomène tout à fait naturel. Si vous voulez arroser, faites-le au maximum une fois par semaine pour un arrosage en profondeur. Arrosez de préférence tôt le matin ou le soir pour ne pas le « griller ».

Enfin, réduisez l’espace que vous octroyez au gazon : préférez laisser des zones de prairie fleurie, que vous ne tondrez pas, des espaces dédiés au maraîchage ou encore une mare pour accueillir des espèces aquatiques dans votre jardin.

Plus de diversité dans sa pelouse bio

On accueille avec plaisir les « mauvaises herbes » qui ont leur utilité au jardin : les pissenlits et les pâquerettes vont accueillir les pollinisateurs. Le plantain est vu comme une mauvaise herbe, mais c’est une plante comestible et même médicinale, tout comme le pourpier.

De même, ne voyez plus la mousse et les champignons comme des indésirables à éradiquer, mais vous pouvez les conserver dans les coins humides de votre jardin.

Le trèfle est une bonne alternative écologique au gazon © R R

 

On valorise le trèfle comme alternative au gazon

Le trèfle est l’ennemi des jardiniers qui rêvent d’une pelouse parfaite. Pourtant, il possède de nombreux avantages : il reste vert même en été, il pousse très facilement, il apporte de l’azote au sol.

En outre, il n’a pas besoin d’être coupé, ni d’être traité ou arrosé. Il existe des variétés de micro-trèfles à planter pour avoir un tapis de trèfles ressemblant à une pelouse, mais bien plus écologique. Préférez ceux-ci plutôt que le gazon traditionnel pour votre jardin !

Illustration bannière : pâquerette dans une pelouse – ©angel217
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis