Un engrais vert, c’est quoi exactement ?

Les engrais verts sont des plantes qui ont la propriété de fertiliser les sols, en substitution aux engrais chimiques. Cette technique a été remise au goût du jour par l’agriculture biologique afin de maintenir un niveau de production satisfaisant, tout en respectant les sols et l’environnement. Toutefois, utiliser un engrais vert ou plusieurs au jardin est tout à fait possible et à portée de main de chaque jardinier…

Rédigé par Julien Hoffmann, le 11 Feb 2020, à 16 h 10 min

La technique des engrais verts est en réalité aussi simple qu’à plusieurs niveaux comme nous allons le voir, mais le résultat est toujours le même : assurer une production de qualité tout en respectant la Nature et les sols. Les engrais verts sont une alternative technique plus que crédible à l’utilisation d’engrais chimiques alors autant s’y mettre.

Quelle différence entre un engrais vert et un engrais naturel ?

Un engrais naturel est une préparation à base de plante que l’on va ensuite répandre sur les cultures. Ce genre d’intrants naturels sert à fertiliser ponctuellement le sol, à augmenter la croissance racinaire des plantes potagères ou encore à booster la croissance et la maturation des fruits et légumes.

Il s’agit souvent de préparations comme les purins ou les décoctions, mais ils peuvent également être des fumiers que l’on importe sur son sol en automne ou en cours de saison.

Engrais vert définition

Un engrais vert est une plante que l’on sème et fait pousser non pas pour la récolter, mais pour l’incorporer dans le sol et utiliser l’influence qu’elle va y avoir.

engrais vert

Et si en plus d’être utiles les engrais verts sont beaux… © NoraFish

Engrais verts – Des avantages multiples et un inconvénient

Non seulement, bien connaitre les engrais verts et les utiliser au potager permettront au jardinier de faire des économies (pas d’achat de produits), mais ils lui donneront aussi l’occasion d’y favoriser le vivant et d’en faire un bel écrin de biodiversité. Les engrais verts :

Boostent la production

Les engrais verts permettent en premier lieu et pour la plupart de produire « gratuitement » de l’azote qui est essentiel à la croissance des plantes et un réel enjeu de toutes cultures. En effet certaines plantes ont une capacité incroyablement efficace à capter l’azote de l’air pour le fixer dans leurs feuilles et dans leurs tiges. Une fois incorporées aux sols, elles le fertilisent donc !

Produisent de la matière organique

Mais les engrais verts permettent aussi d’apporter de la matière organique à votre sol comme vous le feriez avec un engrais naturel du type compost, sachant que coupler les deux est particulièrement efficace. Feuilles, tiges, mais aussi racines sont en effet décomposées par toute une batterie de micro-organismes qui transforment cette matière organique en humus tout bonnement magique pour les cultures.

Favorisent les insectes

La culture d’engrais verts a également une incidence annexe sur la présence des insectes autant ravageurs que pollinisateurs ou encore auxiliaires de culture. Augmenter la diversité d’insectes autant que celle des plantes dont ils se nourrissent sert inévitablement vos cultures (plus de nourriture pour les pollinisateurs, une « diversion » pour les ravageurs, un lieu de vie et plus de nourriture pour les auxiliaires).

engrais vert sol argileux lotier

Engrais vert sol argileux azoté, le Lotier corniculé est en plus délicieux en tisanes © Ole Schoener

Structurent les sols

Toute plante possède un système racinaire. Ces derniers peuvent avoir des particularités intéressantes en fonction des sols. En effet quand certaines racines relativement grosses vont favoriser l’action des vers de terre, d’autres s’enfoncent profondément dans le sol et permettent de l’ameublir favorisant ainsi la croissance racinaire des plantes suivantes. Les engrais verts sont particulièrement efficaces pour travailler un sol argileux ou un sol lourd.

Protège les sols

Enfin, les engrais verts évitent de laisser des terres et des sols nus à l’instar de ce qui existe dans la Nature qui ne connait qu’un seul type de sol nu : les déserts. L’érosion et donc l’appauvrissement des sols en sont grandement diminués et la vie des sols (micro-organismes comme microbes) en est stimulée tout au long de l’année.

Stockage du carbone – Le saviez-vous ?

Les arbres stockent beaucoup de carbone tout simplement parce qu’ils sont grands, c’est pour cela que la plantation d’arbres pour lutter contre le réchauffement climatique est autant en vogue en ce moment.

Mais en réalité toutes les plantes stockent du carbone à leur hauteur. Laisser la terre nue dans un champ ou un jardin revient donc à ne pas laisser la Nature nous aider à lutter contre le réchauffement climatique, en plus de faciliter l’érosion des sols.

Les risques d’essaimage – Un inconvénient de taille

Comme toutes plantes, les engrais verts vont monter en fleur puis produire des graines dans le but de se multiplier. Se ressemant tout seuls, certains d’entre eux peuvent devenir envahissants comme par exemple la Phacélie.

Il est donc important de couper votre engrais vert avant qu’il ne produise des graines

Quelles plantes pour réaliser des engrais verts ?

Avec les engrais verts tout est question à la fois de type de sols (on ne peut pas cultiver n’importe quoi n’importe où, ceci est aussi valable pour les engrais verts) et d’objectif(s) recherché(s).

Les engrais verts sont aussi très utiles en viticulture © Jennifer Larsen Morrow

Liste engrais verts

La grande famille des légumineuses (Fabacées) est certainement la plus connue pour leur utilisation en qualité d’engrais vert parce que c’est celle qui stocke le plus d’azote : Féverole, Fenugrec, Sainfoin ou encore Trèfle d’Alexandrie.

La famille de Poacées va quant à elle permettre de structurer le sol tout en le couvrant pour éventuellement étouffer les adventices. Dans cette famille l’Avoine est très utilisé, comme le Seigle ou encore le Sorgho qui attire également des auxiliaires de culture comme les chrysopes.

La famille des Brassicacées relève plus du couteau suisse et permet autant de limiter la présence de certains indésirables comme les nématodes ou les limaces (avec de la Moutarde blanche par exemple), à étouffer les adventices ou encore à couvrir efficacement les sols.

Enfin, d’autres plantes sortent du lot sans forcément emmener toute leur famille dans la catégorie des engrais verts. Des plantes comme la Phacélie (qui a déjà un énorme intérêt mellifère), le Sarrasin, le Chanvre ou la Bourrache sont elles aussi intéressantes à utiliser comme engrais vert.

Illustration bannière : La Moutarde est très utilisée comme engrais vert, ça tombe bien, ces fleurs sont superbes © Uellue

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis