Déconfinement : quel sera le scénario ?

Que veut le gouvernement, que veulent les régions et les villes ? À chacun son idée sur le déconfinement, pour l’instant, en attendant les annonces finales de l’État sur le sujet, fin avril.

Rédigé par Paul Malo, le 25 Apr 2020, à 9 h 35 min

Vers quel type de déconfinement se dirige-t-on à compter du 11 mai prochain ? Difficile de s’y retrouver…

Vers un déconfinement entre territoires et « stop and go » ?

Un déconfinement différencié

Lors d’une visioconférence avec les maires et les représentants d’associations d’élus, Emmanuel Macron a définitivement fermé la porte à un déconfinement par région. Mais il a en même temps  précisé qu’il s’adapterait aux « réalités de chaque territoire ». Des territoires touchés de façon diverses par le coronavirus.

Ainsi, plusieurs élus alsaciens viennent d’appeler à un déconfinement « différencié ». « Il faut se fixer comme premier objectif dans cette région de ne pas avoir un nouveau pic (…) voire un pic plus important qu’on ne pourrait pas affronter, » a ainsi expliqué le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries.

Travailler en période de coronavirus : ce qu’il faut savoir

Si le déconfinement devrait donc être « plus progressif » en Alsace pour éviter une deuxième vague, l’Association des maires de France (AFM)(1) a elle aussi tenu à transmettre au gouvernement 17 pages de préconisations.
Le casus belli tourne surtout, depuis le début du confinement, autour du choix de certains maires de rendre le port du masque obligatoire dans leur ville. L’AFM souhaite pour sa part que le port du masque soit exigé dans les transports en commun, les taxis, les VTC, et plus largement dans tout lieu clos accueillant du public. Mais l’association juge qu’il est de la responsabilité de l’État de les fournir, le rôle des communes étant de les distribuer à la population.

L’inconnue des vacances d’été

déconfinement 11 mai

Le télétravail et les cours en ligne ne vont pas s’arrêter net au 11 mai – © Ivan Marc

Quid du retour progressif à l’école, désormais proposé sur la base du volontariat à compter du 11 mai ? Alors que les annonces du ministre de l’Éducation font débat, les maires de France préconisent pour leur part de ne pas imposer le retour à l’école ou en crèche de tous les enfants. En sus de poursuivre l’enseignement à distance, le principe du volontariat devra être clairement dit aux parents, aucun enfant ne devant, dans de telles circonstances, être contraint de retourner à l’école.

Reste aussi la grande inconnue des vacances d’été. À partir de quand et jusqu’à quand ? Pour partir où et dans quelles conditions ?
Alors que 34 millions de Français avaient planifié des vacances d’été, ils sont près de trois fois moins à avoir effectivement réservé pour l’été prochain. Pour l’AMF, pourraient également rouvrir en premier « les sites touristiques de tourisme vert, les lieux patrimoniaux et les sites historiques » ainsi que « les gîtes, villages de vacances et maisons de camping qui ont des cuisines et sanitaires privatifs. »

La piste du « stop and go » évoquée

déconfinement 11 mai

Les congés d’été sont en suspens pour le moment – © Elle-aimes-skier

Selon l’AMF toujours, la réouverture des plages n’est « pas souhaitable » dans les zones urbaines ou très fréquentées, et bars et restaurants doivent rester fermés. En bord de mer, en sus de rouvrir l’accès à la pêche individuelle, les maires estiment, dans les zones plus calmes, « envisageable de permettre la circulation en bord de mer et sur les chemins de randonnée (…) dans le respect des mesures barrières ».

Une trentaine de députés LR viennent pour leur part, afin de soutenir le secteur du tourisme en France, de proposer de décaler la rentrée des classes à mi-septembre.

Mais se projeter sur l’été est d’autant plus complexe que le gouvernement n’exclut pas non plus la
piste du « stop and go » : vu l’absence de vaccin et le peu de Français immunisés (moins de 6 % des Français au 11 mai, selon une étude de l’Institut Pasteur), une reprise de l’épidémie n’est pas à exclure une fois le confinement levé.
Cela obligerait, dans ce cas, à alterner des périodes de déconfinement et de reconfinement si des foyers épidémiques faisaient leur apparition dans certains territoires. Un nouveau confinement en cas de deuxième vague de coronavirus ? Si le coronavirus est là pour un bon moment, c’est hélas possible…

Il faudra alors « que les Français apprennent à vivre avec le virus, », a déclaré la porte-parole du gouvernement.

Illustration bannière : Déconfinement à partir du 11 mai : quel scénario ? © BonNontawat
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis