Une crèche écolo pour mon enfant

Les crèches écolo sont de plus en plus présentes sur le territoire. Conçues pour préserver l’enfant, rassurer les parents et respecter l’environnement, elles sont de plus en plus prisées et misent sur le naturel pour convaincre.

Rédigé par Aurore, le 10 Sep 2016, à 10 h 00 min

Depuis quelques années, les ouvertures de crèches éco-responsables se multiplient. L’idée ? Offrir aux enfants un espace de développement respectueux de l’environnement tout en rassurant les parents qui souhaitent que leur progéniture s’épanouisse dans un endroit aussi sain que possible. Alors une crèche écolo, c’est quoi ?

Faire grandir l’enfant dans un espace respectueux de l’environnement

La préoccupation des parents vis-à-vis de l’environnement dans lequel grandissent leurs enfants est de plus en plus grande. Bon nombre d’adultes passent par exemple à la nourriture bio lorsqu’ils deviennent parents, pour eux et pour leurs enfants.

On prête particulièrement attention à la chambre de notre bébé et aux objets avec lesquels il grandit : peintures écologiques, jouets sains… Mais lorsqu’il arrive à la crèche, peut-on retrouver ce même environnement sain ? C’est possible dans une crèche écolo. Les crèches écologiques sont dans une démarche globale de respect de l’environnement et de la santé des enfants.

crèche jeu écolo

Performance énergétique et qualité environnementale

La crèche écologique idéale prête attention à l’environnement dès sa construction. Les bâtiments construits peuvent respecter les règles du HQE (Haute Qualité Environnementale), ce qui signifie que l’impact du bâtiment en termes environnementaux est limité. Les matériaux choisis sont durables, l’isolation maximale et le confort des usagers privilégiés.

Dans l’idéal, la crèche écolo peut être bioclimatique ou doit utiliser les énergies renouvelables. Dans tous les cas, l’utilisation des ressources et de l’énergie doit être surveillée, mesurée et réduite par rapport à une crèche traditionnelle. Une réduction des consommations d’eau et d’énergie peut entraîner des économies pour une crèche : l’occasion d’acheter ailleurs des produits de meilleure qualité.

Un équipement respectant l’enfant et sa santé

Comme dans l’ensemble des bâtiments fermés, l’air intérieur des crèches peut contenir des polluants toxiques pour nos enfants. L’obligation de mesure de l’air intérieur sera effective dans les crèches en 2018 ; en attendant, il est possible de réduire les polluants à l’intérieur des bâtiments.

Pour cela, les crèches écolo mettent l’accent sur deux mesures : l’achat de meubles écologiques et de produits d’entretien naturels. Les meubles traditionnels rejettent en effet des formaldéhydes, considérés comme des perturbateurs endocriniens. De même, les produits d’entretien traditionnels peuvent rejeter des émanations toxiques pour les enfants. Les produits d’entretien éco-labellisés sont donc privilégiés.

Lire page suivante : alimentation, gestion des déchets, jeux

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Sur l’article, pour le compléter : il y a effectivement de nombreux établissements d’accueil de jeunes enfants qui s’inscrivent dans une démarche de consommation responsable, bien qu’elles n’affichent pas de labels ou ne font pas de démarche de marketing ou de communiaction autour de cela. Professionnelle dans ce secteur, je peux dire que l’information aurait été exhaustive en citant l’autre label national : dans le cadre du réseau éco-crèches, proposé suite à un accompagnement par une la coopérative Cerise (Rennes).
    Les établissements récents sont bien entendu plus en avance sur le bâti, et en terme de fonctionnement, les choses ont pu être mises en place en amont.
    Mais ce qui reste tout aussi important, ce sont les nombreux gestes au quotidien qui peuvent être effectués par les parents et les professionnel(le)s pour les enfants : alimentation, hygiène, jeux etc….mais quelle cohérence si c’est très “éco-responsable” à la crèche, et bcp moins à la maison ? et aussi attention aux “éco-gadgets” à la bonne conscience : quel intérêt environnemental de donner des gâteaux bio industriels suremballés ? plutôt qu’un bon dessert fait maison avec des produits locaux !
    Je pense qu’il ne suffit pas de dire : les élus doivent faire, doivent décider etc, car il est indispensable que les parents s’impliquent dans l’éducation de leurs enfants, en lien avec les professionnel(le)s pour assurer une cohérence, une continuité dans le message …
    être “éco” ou “écolo” dans son fonctionnement, dans son quotidien, c’est éviter les gaspillages, les consommations superflues et inutiles, c’est s’interroger sur l’impact environnemental de ses consommations (les déchets générés, les composants toxiques, les lieux et modes de fabrication), c’est éviter de céder aux sirènes de la pub et du marketing…
    c’est vouloir le meilleur pour son enfant, et tous les autres c’est à dire, le moins polluant (par rapport à l’eau, l’air, les ressources naturelles).

  2. Mon Dieu que tout cela est long à se mettre en place ! Il faut dire que si nos Elus admettaient l’urgence de favoriser (ou imposer) la création de crèches écolos, ils seraient ensuite bien obligés d’admettre que ce qui est bon pour les bébés est bon pour les enfants, et ils seraient contraints de créer des écoles où l’on mange bio, dans le calme (incroyable que si peu de cantines aient des revêtements anti-bruits…), construites avec des matériaux sains, et entretenues avec des produits sans COV… Puis de fil en aiguille les collèges, lycées, facs, entreprises, administrations, immeubles et maisons… Auraient-ils si peur d’ouvrir la boite de Pandore ? Il faut dire que la chimie et la malbouffe font vivre beaucoup d’entreprises, sans compter les Médecins : que deviendraient-ils si soudain on faisait de la prévention efficace en vivant et mangeant sainement depuis l’enfance ?

Moi aussi je donne mon avis