Le palmarès de la conso durable 2011

Rédigé par Jean-Marie, le 22 Nov 2011, à 18 h 45 min

8. LE FAIT MAISON ET LE DIY (DO IT YOURSELF)

Quel plaisir procure le sentiment de faire quelque chose soi même ! C’est sans doute ce qui explique l’engouement pour le fait‐maison qui emplit de fierté celui qui réalise ses propres rideaux, vêtements, cosmétiques ou bons petits plats.
Économique et très souvent écologique, le fait-maison permet aussi de renouer avec des valeurs ou des traditions un peu perdues. Son succès se traduit par la prolifération de conseils ou tutoriels sur Internet, ainsi qu’un nombre croissant de stages proposés pour apprendre à tout faire par ses propres moyens.

  • Selon une étude Gifam, en 2010, 84 % des Français réalisaient au moins un type de préparation culinaire « fait maison », dont 82 % avec un appareil électroménager, grand bénéficiaire de la tendance (machines à pain, yaourtières, mixeurs, fromagères…).
  • Entre janvier et septembre 2009 (donc en dépit de la crise économique), les ventes de robots avaient augmenté de 24 %, les kitchen machines de 29 %, les batteurs de 27 %, les blenders de 18 % et les hachoirs de 37 % ! En 2008, 10 % des familles faisaient leur pain maison selon Le Parisien.

Cette tendance « cocoon économique » est confirmée par les études : selon OpinionWay, « 80 % des Français considèrent leur logement comme un havre de paix ». Le marché français du DIY est particulièrement porteur : il a en effet progressé en moyenne ces
dernières années de 4 % en valeur, pour s’établir à plus de 19 milliards d’euros. Il est dominé par des enseignes spécialisées en bricolage qui représentent 69,8 % du marché.

*

Un exemple de plate‐forme solidaire de DIY : Origine solidaire : du e-commerce fait-main et solidaire

Un exemple de produit écologique fait main : Baby’Sphère : de la décoration pour toute la maison – Exclusivité consoGlobe

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. Juste une question peut être stupide mais ce classement est basé sur quelles études, quelle méthodologie ? Je trouve dommageable et peu crédible (et opposable) de ne pas indiquer ces sources ou sa méthodologie surtout lorsqu’on met en avant un flop qui peut porter préjudice à certains.Cela s’appelle de la discrimination diffamatoire. Le développement durable n’est plus une affaire d’amateurisme et exige un minimum de rigueur. Les lois en terme de publication d’étude existent, elles sont valables pour tout le monde. Petits comme gros.

  2. pas étonnant son classement au flop ,lui qui a été l’instigateur de la taxe carbone sans se soucier d’une partie de la population qui est écrasser par les taxes ,impots et autres ….
    Sauver la planète ok mais pour qui ???la bourgeoisie et nantie de cette planète ????

  3. Je trouves honteux d’inscrire LA PERSONNE de Nicolas Hulot dans ce palmarès au même titre que les jouets en cartons ou les tableaux végétaux !
    C’est une grande Ame et qui continue à l’être.

    Si chaque de nous faisons autant que lui pour la planète je pense que nous évoluerions bien différemment.

    • Jean-Marie

      Et bien nous sommes d’accord 🙂 c’est bien pourquoi, on regrette que cette personne, un quasi symbole d’une écologie populaire amoureuse de la nature, se soit fourvoyée en politique…. Mais la carrière de Nicolas Hulot n’est pas certainement fini. Attendons.

  4. Top intéressant ! merci pour la rétrospective

Moi aussi je donne mon avis