La réponse de Claripharm aux besoins des femmes et de leur vagin…

Toutes les femmes, à un moment de leur vie, sont confrontées à des événements, qui touchent leur vagin. Pour beaucoup cela reste un tabou et les innovations visant à un meilleur confort pour toutes semblent trop peu nombreuses. Une thématique que consoGlobe.com a voulu aborder avec Clarisse Le Court, fondatrice de Claripharm.

Rédigé par Séverine Bascot, le 16 May 2018, à 14 h 00 min
Cet article a été sponsorisé, mais nous gardons
notre liberté éditoriale et y avons écrit ce que nous pensons.

Lorsqu’il s’agit de parler des femmes et de leur vagin, le tabou reste fort et parfois, alors qu’on est au XXIe siècle, on a l’impression que trop peu d’innovations sont faites pour leur confort pendant tout les cycles de la vie de leur vagin… Et aujourd’hui encore, trop de produits peuvent même présenter un risque pour leur intimité.

Pour nous rassurer en se prouvant le contraire, nous sommes allés à la rencontre de personnes passionnées, bien résolues à faire avancer les choses pour simplifier, améliorer ou soulager les problèmes que les femmes peuvent rencontrer dans leur quotidien… bref des professionnel(le)s impliqués !

Rencontre avec Clarisse Le Court, fondatrice de Claripharm pour aborder des sujets de femmes et de vagins

Claripharm est un fabricant français de dispositifs médicaux dédiés au confort intime des femmes. Fondatrice et CEO de l’entreprise, Clarisse Le Court a évolué toute sa vie professionnelle dans le secteur médical et entrepreneurial, et est lauréate nationale prix d’or, Femme Chef d’Entreprise Prometteuse des « Femmes de l’économie » 2016.

consoGlobe.com – Clarisse, quelle est la génèse de Claripharm ?

Clarisse Le Court : Tout a commencé avec un bout de chou ; pas un petit mais un beau bébé de 4 kg : ma fille Gilda ! À l’instar de milliers d’autres femmes, mon bonheur a été quelque peu entaché le premier mois par les douleurs dues aux séquelles de l’accouchement…

En cherchant des moyens de les soulager, je me suis trouvée face à un véritable désert médical : après une chirurgie gynécologique, peu de solutions ou de produits d’hygiène intime, pour ne pas dire pas, sont proposés aux femmes qui viennent de mettre au monde un enfant. C’est comme si une fois le bébé né, la mère ne comptait plus !

« Pourquoi laisse-t-on souffrir les femmes après une chirurgie intime ? Pourquoi trouve t-on des protections hygiéniques avec des produits chimiques sur le marché ? Pourquoi lorsque nous souffrons aux parties intimes, aucune solution ne nous est fournie ? »

C’est alors que j’ai décidé de pallier ce problème et de développer des produits différents : bien conçus, sains et confortables. Autour de moi, mon réseau professionnel valide l’idée avec enthousiasme, et nous avons lancé Claripharm en 2013 avec la première coque de protection ClariCare, un dispositif pour soulager les douleurs qui font suite à des plaies et sutures aux parties intimes, et le gel douche intime Clarigyna.

claripharm, claricare

La protection Claricare © Claripharm

consoGlobe.com – Quelles solutions voulez-vous apporter aux problèmes des femmes d’aujourd’hui ?

Clarisse Le Court : Nous avons créé et développé Claripharm avec la volonté de mettre au point une gamme la plus large possible de produits destinés au confort intime de chaque femme, et pouvant répondre à toutes les étapes de la vie du vagin.

En effet, le vagin d’une femme connait plusieurs phases et doit constamment s’adapter : premières règles, grossesse, accouchement, ménopause… Autant de cycles très différents les uns des autres qui apportent leurs lots respectifs de désagréments ; et au final, très peu de produits adaptés à tant de diversité. Notre raison d’être : nous partons des besoins des femmes et sommes constamment à leur écoute afin de leur proposer des produits parfaitement adaptés.

Chez Claripharm, nous voulons donc apporter des solutions à chaque femme pour toutes les étapes de la vie de son vagin : des protections comme les coques pour parties intimes ou les coupes menstruelles, mais aussi des produits d’hygiène intimes très doux.

consoGlobe.com – Qu’est-ce qui différencie Claripharm des autres fabricants de coupes ou de gels intimes ?

Clarisse Le Court : Nous nous sommes engagés à ce que nos produits soient de la plus haute qualité et sûrs à utiliser pour toutes les femmes.

En ce sens, nous allons donc beaucoup plus loin que les autres, puisque les produits Claripharm sont fabriqués selon la norme des dispositifs médicaux et certifiés en tant que tels. D’ailleurs, nous sommes présents dans 29 pays, et en cours pour les États-Unis et le Canada qui ont une réglementation beaucoup plus stricte que la nôtre pour l’ensemble des dispositifs à insérer dans le corps humain.

Rappel

Les produits Claripharm sont fabriqués en conformité avec les exigences réglementaires en vigueur (directive 93/42/CEE, règlement 1223/2009  norme ISO : 13485 des dispositifs médicaux, et BPF pour les produits cosmétiques) et les normes qualitatives applicables.

consoGlobe.com – À partir du moment où l’on utilise du silicone biocompatible, il n’y a rien à craindre non ?

Clarisse Le Court : Je vous donne un exemple. Jamais vous ne verrez les couleurs de l’arc-en-ciel, des paillettes ou des petits fleurs en motifs sur un dispositif médical. Certains fabricants utilisent pourtant des colorants alimentaires dans le silicone de leurs coupes menstruelles ! Est-ce que ce genre de pigment est inoffensif sur les muqueuses du vagin à long terme ? Personne ne le sait et aucun test n’est fait car cela coûte très cher.

solutions écologiques pendant les règles

Malgré l’investissement que cela suppose, chez Claripharm, nous faisons subir des tests de biocompatibilité (irritation, cytotoxicité, sensibilisation) sur toutes les matières premières (silicone liquide, colorants pharmaceutiques) et à la fin du processus de fabrication, sur la coupe menstruelle, afin de s’assurer qu’elle est elle-aussi biocompatible dans sa globalité. 

Cela représente énormément d’investissements et d’implication de l’ensemble du personnel composé uniquement d’experts et de nos partenaires souvent à la pointe de la recherche, tout cela dans le but de proposer aux femmes les produits les plus sûrs du marché.

Claripharm s’engage pour faire de la coupe menstruelle un dispositif médical, au même titre que n’importe quel corps étranger amené à rester en contact avec les muqueuses ou les organes comme les préservatifs par exemple, doit l’être.

consoGlobe.com – Que faites-vous pour limiter votre impact sur l’environnement ?

Nos produits, conçus et fabriqués en France, sont parfaitement traçables et leurs conditionnements répondent également aux normes en vigueur. Et comme nous ne laissons rien au hasard, nous réfléchissons aussi à la fin de cycle de nos produits et la question : « que fait-on de sa cup usée ? » nous obsède.

Pour l’instant, le silicone se recycle en bitume ou est incinéré… Mais dans le cas des cups qui ont été en contact avec du sang, les circuits classiques sont inadaptés. Nous cherchons donc des partenaires pour travailler sur cette question du recyclage des coupes menstruelles… Peut-être lisent-ils consoGlobe.com et vont-ils nous appeler bientôt !

Illustration bannière : Clarisse Le Court fondatrice de Claripharm répond à nos questions – © Claripharm
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis