Chiens et chats : les soigner avec des produits naturels

Vous utilisez peut-être la phytothérapie pour vous soigner. Savez-vous que des méthodes naturelles peuvent aussi être utilisées pour vos compagnons à quatre pattes ?

Rédigé par Alan Van Brackel, le 17 Aug 2017, à 15 h 30 min

À l’instar du fipronil, fréquemment utilisé pour éliminer les parasites de nos chiens et chats, nos animaux de compagnie ne sont pas à l’abri de soins potentiellement toxiques pour leur santé et la nôtre.

Pourtant, ils peuvent aussi, comme nous, être soignés par les plantes. Voici une sélection de six végétaux pour améliorer le quotidien des chats et chiens.

Soigner les chiens et chats au naturel

Les animaux le savent bien en se purgeant à l’aide de plantes : la nature veut du bien aux êtres vivants. Certaines plantes utiles aux hommes sont aussi utiles aux animaux, exactement pour les mêmes raisons. Petit tour d’horizon des fruits, racines et herbes que vous pouvez faire ingérer à votre animal pour le soigner.

Le gingembre

Vous le savez probablement : le gingembre est un stimulant. Il agit aussi très bien contre les ballonnements et les difficultés digestives, notamment l’atonie responsable des vomissements. Pour votre animal, il est donc tout indiqué pour lui éviter le mal des transports.

chiens-chats-gingembreOn trouve dans les animaleries des biscuits au gingembre pour aider les chiens souffrant du mal des transports et d’autres formes de maux de ventre.

Lire page suivante : Le cassis contre les douleurs articulaires

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

14 commentaires Donnez votre avis
  1. Oui je confirme l’Extrait de pépins de Pamplemousse est bien toléré par l’animal.

    Pour les chats :
    L’EPP est à mettre dans l’eau de boisson pour soigner les diarrhées et de traiter de nombreuses maladies bactériennes, virales et parasitaires de l’organisme, telles les caliciviroses buccales, les coryzas… les « syndromes » de déficits immunitaires (Felv, Fiv), en association avec des traitements homéopathiques ou allopathiques : la posologie est de 8 gouttes d’extrait d’EPP dans 120 ml d’eau de boisson.
    Dans son livre « Guide pratique de Phyto-aromathérapie « , mon confrère P.May indique comme posologie : une goutte/kg en curatif durant 15 jours et une goutte /2 kg, 10 jours par mois.
    C’est aussi un bon vermifuge à incorporer à l’aliment ou l’eau de boisson : 1 à 2 gouttes diluées dans un peu d’eau et faire le traitement durant 4 jours.

    Remarques importantes :
    Ne jamais le donner pur. Toujours le diluer dans un peu d’eau.
    Attention certains chats peuvent être allergiques aux agrumes ! Le testez en commençant par une goutte diluée dans un peu d’eau, les premiers jours.
    Il est conseillé de ne pas donner l’EPP en continu mais par cures.
    A cause de l’amertume et du refus de prise du chat, la dilution doit être donnée à la seringue, 3 fois dans la journée….

    Pour les chiens :
    La posologie à adopter est d’une goutte pour 2 kg ; à mettre dans la nourriture ou l’eau de boisson.
    Cela permet de traiter les diarrhées récalcitrantes et l’EPP peut être associé à d’autres thérapies (argile, probiotiques, plantes…).De même que pour le chat, son utilisation est envisageable en cas de déficits immunitaires tels les Staphylococcies cutanées chroniques en association avec d’autres traitements.
    Ce produit assure aussi un bon drainage lymphatique et peut être utilisé en cas de besoin.

    Pour les oiseaux de cage et volière :
    L’EPP a une action fongicide et anti-germinative sur les graines, à la dose de 5 gouttes par 1 kg d’aliment. Dans l’eau de boisson 3 gouttes dans un abreuvoir( de 100 ml) des petits oiseaux de cage soignent les colibacilloses (diarrhée), les petits abcès…., associé à une application locale d’une goutte diluée dans un peu d’eau.
    Il a aussi une action de vermifuge.
    Il peut être utilisé pour la désinfection des cages à la dose de 3 à 5 gouttes par litre d’eau.

    Pour les lapins :
    En plus du traitement contre les diarrhées(colibacillose) et maladies respiratoires (coryza), il permet aussi de traiter les abcès récidivants ( au niveau de la tête) et souvent antibio-résistants ! en administrant 1 à 2 gouttes dans 30 ml d’eau (Deux cuillères à soupe), dose journalière répartie en 2 fois durant 3 semaines…En cas de petits lapins (nains) et petits rongeurs, la posologie doit être abaissée d’au moins de moitié, car il existe parfois une trop grande sensibilité des petits rongeurs aux agrumes qui peuvent les intoxiquer! Prudence!

    Dans toutes les espèces animales, en cas de mycose et autres maladies de peau (blessures et eczémas), il peut être utilisé en pulvérisation, 2 à 3 fois /jour à la dilution de 60 à 80 gouttes par litre d’eau.

    Pour la désinfection des aquariums (algues) à raison de 10 gouttes par litre d’eau.

    Ce complément alimentaire ne doit avoir aucun ajout de vitamines (vit.C) ou de conservateurs (parabène, ammoniums quaternaires…). Il doit être le plus pur possible !
    Une fois la bouteille entamée, elle doit être conservée au réfrigérateur et à l’abri de la lumière. La meilleure marque actuellement sur les marchés : « CITROBIOTIC ».

    source : arnaudveto.blogspot.fr/2010_11_01_archive.html

  2. Attention, JAMAIS D’HUILES ESSENTIELLES pour les chats ! Leur foie n’est pas apte à les assimiler et ils peuvent en mourir.

    • Oui, vous avez raison! Les articles de Consoglobe sur les chiens et les chats sont vraiment dangereux car trop imprécis!

  3. Bonjour quand je bois du gingembre en tisane et j’en mets très peu , une pincée pour un verre d’eau , j’ai le coeur qui bat plus vite , le gingembre active la circulation sanguine et accélère le coeur et les animaux , leur coeur bat déjà plus vite que nous , c’est pas dangereux ? pouvez-vous m’éclairer svp ?

    • Bonjour,

      Je me permets de vous répondre car, comme vous pouvez le voir sur mon message d’il y a quelques jours (un peu en-dessous), j’ai justement signalé que cet article était dangereux. Citer le gingembre sans préciser la forme d’administration (teinture mère, homéopathe…) est très dangereux pour les animaux). Et surtout sans consulter de spécialiste!
      S’il vous plait, n’administrez rien à votre animal sans le conseil d’un vétérinaire, ce serait le mettre en danger.

  4. Ne soyons pas hypocondriaque pour nos animaux ! Evitez les sur-vaccinations et sur-médicamentations surtout pour des chats qui vivent en intérieur. N’enrichissez pas les laboratoires !

  5. Bonjour,

    L’an dernier et l’année d’avant, un article disait qu’on pouvait utiliser les huiles essentielles sur les chats alors que c’est mortel. Cette fois, des plantes sont conseillées sans aucun avertissement. Il faut prendre en compte le fait que certains vont donner directement ces plantes aux animaux – ce qui est toxique – et que d’autre vont donner des médicaments pour humains à leur animal.
    C’est bien dommage car l’idée de base de l’article est intéressante et positive, les recherches devraient être plus poussées et les ressources citées.

    • exactement ! on vente les effets du gingembre mais parfois c’est désastreux : grosses irritation digestives et hémmoroidaires ………….donc ! prudence

  6. Fipronil produit à fuir, tout aussi dangereux pour son animal de compagnie que son maitre, surtout si il est déposé sans gant de protection, le seul moyen de protection contre de la maladie de Lyme est la vaccination de son chien ou de son chat

    • Il n’y a pas de vaccin contre la borréliose

  7. comment soigné mon chat qui fait des calcul urinaire

  8. Très intéressant, mais sous quelle forme donner du gingembre ou du cassis à un chat ? Et comment calculer le dosage de l’extrait de pépin de pamplemousse ?

    • Alan Van Brackel

      Bonjour,
      le plus facile est sous forme liquide (rares sont les chats attirés par les fruits, de toute façon). Pas toujours évident avec un chat, mais le mieux est encore d’essayer d’intégrer un liquide à sa nourriture. Si le chat est nourri aux croquettes, ou qu’il ne veut pas avaler sa nourriture en l’état, avec une seringue sans aiguille directement dans la gueule comme avec un médicament.
      Pour l’extrait de pépins de pamplemousse, il doit être donné en cures de quelques jours. Le dosage est d’environ 8 gouttes pour 120 mL d’eau en cas de coup dur (maladie, ou état fébrile) et 1 à 2 gouttes comme vermifuge ou pour une cure énergisante. Attention cependant : certains chats sont allergiques aux agrumes. Comme pour les autres plantes et fruits, le chat n’est pas toujours très coopératif donc vous aurez à lui donner à la seringue.
      Bonne journée.

  9. J’ai réussi à éviter le coûteux vétérinaire à mon chien, en le soignant avec de l’extrait de pépin de pamplemousse,plus de l’argile blanche et un point d’accupression.Une amie pour la même maladie (bronchite) a déboursé 81€ chez son véto…

Moi aussi je donne mon avis