À Castres, on récupère les mégots pour les recycler

Près de deux tiers des mégots de cigarettes sont jetés par terre et finissent dans la nature. Une vraie pollution visuelle et environnementale qui pourrait cesser s’ils étaient recyclés.

Rédigé par Perrine de Robien, le 7 Oct 2017, à 10 h 15 min

Il existe des solutions pour préserver notre environnement. Ainsi, la ville de Castres a choisi d’installer un dispositif nommé MéGO qui permet de collecter les mégots afin de les valoriser.

Fumer est mauvais pour votre santé et pour l’environnement

Non seulement fumer nuit à la santé mais cela pose aussi un vrai problème environnemental. Si la fumée dégagée par la cigarette pollue l’air ambiant, c’est surtout son mégot qui a des effets nocifs sur la Planète puisqu’il met une dizaine d’années à se dégrader. Il contient en effet des substances toxiques comme la nicotine mais aussi de l’éthylphénol, des résidus de pesticides, des métaux lourds, de l’ammoniaque, de l’acide cyanhydrique. Ces composants polluent l’eau lorsque le mégot est jeté dans un caniveau et menacent la faune et la flore quand il atterrit par la terre.

Lire aussi : La durée de vie des déchets dans la nature

Si à Paris, jeter son mégot dans la rue est une incivilité sanctionable par une amende de 68 euros, la chasse aux mégots est aussi ouverte à Castres. Néanmoins, dans la sous-préfecture du Tarn, il s’agit d’un tout autre dispositif : des cendriers ; mais pas n’importe lesquels !

Des mégots recyclés et transformés en billes de plastique

Dans cette ville du sud-ouest de la France, les fumeurs peuvent désormais éteindre leurs cigarettes dans des cendriers écolos. Ces derniers sont placés à des endroits stratégiques comme des cafés ou des bureaux de tabac et sont vidés pour récupérer les mégots dans le but de les recycler.

Mis au point par Mégo, une entreprise dont le siège est à Bourg-Blanc (29), ces cendriers sont fabriqués par une chaudronnerie castraise et permettent de collecter un maximum de mégots qui sont ensuite envoyés dans une usine de traitement située en Bretagne où ils vont être valorisés. Cette unité de recyclage trie les mégots puis ils sont tamisés, dépollués, séparés, transformés en billes de plastique qui servent à la fabrication d’objets tels que des cendriers, des jetons ou des pots à crayons.

Lire aussi : Un procédé inédit permettrait le recyclage des couches et protections intimes

Castres 1ère ville à installer des cendriers de collecte de mégots

Castres fait figure de pionnière en la matière puisqu’elle est la première ville à s’être lancée dans ce type d’opération. Depuis l’installation des cendriers, 400 kg de mégots ont été transformés rapportent nos confrères de France 3.

Sachant qu’il faut 3.000 mégots pour obtenir 1 kg de plastique et qu’il y a plus de 8 millions de mégots jetés chaque minute dans le monde, quelle quantité de plastique pourrait-on récupérer par jour si tous les mégots étaient recyclés ? Ne cherchez pas, voici la solution : 3.840 tonnes. Un chiffre à méditer si vous êtes fumeur.

Illustration bannière : Cendrier – © Fotocute
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis